Shôjo

Twinkle Stars

55454

557935

Sakuya vit avec son cousin Kanade qui est également son tuteur. Quand elle est triste, la jeune fille aime regarder les étoiles pour se réconforter. Mais le jour de ses dix-huit ans, sa vie sera bouleversée par l’apparition d’un étrange garçon lors de sa soirée d’anniversaire. Qui est-il ? Et quelles sont ses véritables intentions ?

55454

poster_twinklestarsSérie publiée après Fruits Basket dans le magazine Hana to Yume (L’Académie Alice, Angel Sanctuary, Parmi eux,…), Twinkle Stars s’est rapidement imposée auprès des lectrices. Gardant la même ambiance que Furuba, ce titre paru au Japon en 2007 chez Hakusensha, possède 11 tomes. C’est également la quatrième série longue de la mangaka.
Avec une histoire mélancolique et un rythme lent, Twinkle Stars offre une lecture poétique et parfois sombre, comme c’était le cas pour Fruits Basket. Les fans de la mangaka ne s’y tromperont pas : nombreux sont les personnages qui ressemblent aux protagonistes de sa précédente série.

Ce qui marque au premier coup d’œil quand on voit Twinkle Stars, c’est le graphisme. J’avais adoré les nouveaux traits des personnages de Furuba (Fruits Basket, vous suivez toujours?) et je suis ravie de voir que l’auteure améliore son trait de plus en plus.

Côté personnages, on sent que l’héroïne a un passé lourd et douloureux et on ne peut y rester indifférent. Le lecteur s’attachera forcément à elle. Si vous aimez les personnages étranges, complètement barrés et tourmentés, alors vous allez aimez Twinkle Stars.

En ce qui concerne le scénario, l’auteur pose doucement les bases de son histoire, au risque d’ennuyer le lecteur par endroit. Mais si elle peine à démarrer, elle trouve tout de même son intérêt. Natsuki Takaya pose sa panoplie d’astrologue pour revêtir celle d’astronome. Exit donc le surnaturel et bonjour l’univers un peu plus réaliste.

Si vous voulez lire TS assurez vous d’abord d’aimer les histoires pas toujours roses, car c’est inévitablement ce qui attend le lecteur. Le mystère entourant les personnages ne semble être synonyme de souffrance. Mais ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas non plus de faire une dépression à la lecture! L’humour est là, et bien là! On se retrouve avec des situations cocasses et de bien belles aventures, aucun doute là-dessus.

55454

Mangaka : Natsuki Takaya / Nombre de tomes : 11 (6,99€ – Fini) / Anime : Non

55454

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s