Biographie·Histoire

Anne Frank et les enfants de la Shoah

55454 51x74-jyt-LTitre : Anne Frank et les enfants de la Shoah (Anne Frank and the children of the Holocaust)
Auteur : Carol Ann Lee
Publié en: 2006 (USA)2007 (France)
Genre : Histoire, Biographie, Document
Editeur : Folio Junior
Nombre de pages : 178
Prix : 6.90€

Du même auteur : La Rafale des tambours, Anne Frank : les secrets d’une vie, Otto : Père d’Anne Frank,…

Envie de le lire ?

(6) Coup de coeur (yo)En 1942, Anne Frank a treize ans. Tandis qu’elle se cache des nazis, elle tient un journal, devenu aujourd’hui l’un des livres les plus célèbres au monde. A travers l’Europe, de nombreux autres enfants au destin brisé nous ont également laissé journaux, lettres et souvenirs. Dans ce récit saisissant, découvrez leur histoire, enrichie de témoignages passionnants sur Anne Frank et ses proches. En s’appuyant sur des documents bouleversants, Carol Ann Lee brosse un inoubliable portrait d’Anne Frank, auquel se mêlent les voix des autres enfants de la Shoah.
55454

Connaissez-vous Anne Frank, cette petite fille juive qui, pendant deux longues années à écrit toute sa vie dans son journal, cachée dans l’annexe de l’entreprise de son père pour échapper aux nazis? Cette petite fille au destin tragique qui encore aujourd’hui, nous montre la chance que nous avons de vivre libre? Si non je vous conseille d’aller faire un rapide tour ici.

Anne Frank, je la connais depuis toute petite, j’ai lu son journal qui m’a bouleversé. A l’époque, je me demandais ce qui était arrivé à Anne pendant sa détention dans le camp de concentration, car cette information ne figurait pas dans l’édition du journal que j’avais lu.
C’est en décembre, alors que je cherchais quelques petits cadeaux pour mon anniversaire que j’ai trouvé ce livre.
Bien que surtout consacré à Anne Frank, il se démarque par ses témoignages d’autres enfants dans la même situation que la petite écrivain.
Il est avant tout ciblé pour les enfants de 12 ans et plus mais reste un livre intéressant même pour les adultes.

Carol Ann Lee décrit avec talent ce qu’est la Seconde Guerre Mondiale, et la vie étrange et incroyable de ces enfants qui espèrent survivre à la guerre. Les témoignages et le récit de la vie d’Anne Frank sont accompagnés de nombreuses photos en noir et blanc des enfants et d’Anne, sa famille et ses connaissances. L’auteur fait là quelque chose de rare, on parle toujours des adultes mais jamais des enfants qui, pourtant, ont, eux-aussi, vécus la Grande Guerre d’une manière effrayante. Le livre leur est donc consacré en racontant la grande Histoire avec leur point de vue. J’ai été bouleversée de leurs destins très souvent tragiques. Mais « ravie » de pouvoir découvrir ce qui est arrivé à Anne et sa soeur après leur arrestation. Le livre donne envie de se plonger dans le journal d’Anne grâce aux nombreuses citations de son livre, tant pour ceux qui le connaisse que pour ceux qui ne le connaisse pas. Il est vraiment très bien expliqué et on entre facilement dedans même si, bien sûr, le récit a quelque chose d’insoutenable parfois.

Néanmoins, le livre ne s’arrête pas après le décès d’Anne et sa soeur. On en apprend également beaucoup sur la libération des camps et d’Otto Frank sur son parcours et son espoir de retrouver sa famille vivante, puis de son désespoir d’être le seul survivant. On le suit aussi dans la publication du journal de sa fille et de la bataille pour la sauvegarde de l’immeuble où lui et sa famille se sont cachés pendant deux ans et sur l’association « Anne Frank Trust« . Le livre finit d’ailleurs sur cette phrase bouleversante d’Anne: « Je veux continuer à vivre, même après ma mort ». Aujourd’hui, son voeu est exaucé et le restera aussi souvent que l’on se souviendra d’elle et de tous les autres, voix anonymes et oubliées qui vivent encore dans notre coeur et nos souvenirs.

Le livre se lit vite, c‘est bien là le seul reproche que j‘ai à en faire avec la qualité du papier très transparent. Il ne m’aura fallu que deux jours pour le terminer, mais il est passionnant du début à la fin. Je n’ai pas lu beaucoup de témoignages de résistants de la guerre ou des victimes des camps. Mis à part Anne Frank, je n’ai à mon palmarès que le très bon « si c’est un homme » de Primo Levi, mais Anne Frank et les enfants de la Shoah se place comme une référence du genre. Après l’avoir lu, il me semble indispensable, si l’on s’intéresse au genre, de l’avoir dans sa bibliothèque.

Si vous avez lu le journal d’Anne Frank, vous ne sentirez aucune répétition à la lecture de ce livre car Anne Frank et les enfants de la Shoah est un très bon complément à celui-ci. Voilà un livre que je ne me lasserai pas de lire et relire.

55454

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s