Pocket·Polar

Le Dernier Evangile

55454

9782266196994Titre : Le Dernier évangile
Auteur : David Gibbins
Publié en: 2007 (USA) / 2008 (France)
Genre : Thriller Historique
Editeur : Pocket
Nombre de pages : 531
Prix : 8.10€

Du même auteur :  AtlantisLe Chandelier d’OrLe dernier EvangileTigres de Guerre, Le masque de Troie Pharaon,…

Envie de l’acheter ?

(6) Coup de coeur (yo)Alors qu’un vieillard, sur les flancs du Vésuve, s’apprête à descendre aux Enfers, les flammes infernales viennent à sa rencontre. Nous sommes en 79 après Jésus-Christ. Au loin, les villes de Pompéi et de Herculanum s’éteignent déjà. L’empereur Claude ne tiendra pas sa promesse – ce serment qu’il prêta jadis à un homme illustre. Un secret que l’archéologue Jack Howard est aujourd’hui destiné à révéler. Preuves en main. Comment croire à ce  » dernier Evangile  » aux incroyables origines ? Reconstituant l’inextricable puzzle paléochrétien, via Claude, Pline et saint Paul, en passant par Rome, Londres et la Terre Sainte, Howard et son équipe devront affronter tous les dangers pour révéler la vérité.

55454

Ayant eu des doutes sur Atlantis mais ayant beaucoup apprécié Le Chandelier d’or, il apparaît avec le dernier évangile que David Gibbins est bien parti pour venir rejoindre le rang très fermé de mes auteurs favoris. Et cela se confirme avec la lecture de Tigres de Guerre son nouveau roman.
En même temps, j’aurais dû m’y attendre, ayant acheté son troisième livre sans vraiment lire le résumé mais juste parce que c’en était l’auteur.

Et je dois dire qu’il m’a soufflée.

Le dernier évangile raconte l’histoire d’une cité au destin tragique éclipsée par Pompéi qui s’est retrouvée ensevelie en même temps qu’elle: Herculanum. Cette cité parfaitement conservée cache deux secrets extraordinaires: la vérité sur la fin de l’empereur Claude et l’emplacement de l’évangile de Jésus, l’homme.
Si Atlantis avait de nombreux défauts, ce roman n’en compte qu’un: trop de descriptions. Et encore, c’est un petit défaut, David Gibbins donne tant d’informations qu’il est difficile de tout retenir, tout n’étant pas forcément utile.
Une chose à retenir: son écriture s’améliore et ses histoires sont de plus en plus passionnantes.

Menaçant de tomber à chaque pas, le vieillard avançait péniblement vers le bord du gouffre, retenu uniquement par la main ferme de son affranchi. C’était la pleine lune, une lune rousse ; et, dans le cratère, le tourbillon de vapeur semblait rougeoyer, comme si les feux de Vulcain dévoraient la fine langue de terre qui séparait le monde des vivants de celui des morts. Le goût âcre du souffre sur les lèvres, le vieil homme regarda l’abîme et sentit le souffle chaud sur son visage. Il était toujours tenté, mais se retenait à chaque fois. Il se rappelait les mots de Virgile, le poète dont ils venaient de voir la tombe en passant : Facilis descensus Averno. Il est facile de descendre aux Enfers. Mais difficile d’en remonter.

On se sent proche de ses personnages, et notamment de Claude qui nous accompagne tout au long de l’histoire. Comme pour Jack, on le sent à nos côtés dans nos découvertes extraordinaires. Après trois livres, j’ai l’impression de faire partie de l’UMI et d’être extrêmement proche du duo de choc que forment Jack et Costas (mention pour ce dernier que j’affectionne tout particulièrement).

Tout comme pour AtlantisLe dernier évangile est très visuel. On imagine aisément les scènes décrites par l’auteur, dans un soucis du détail impressionnant.  D’où le sentiment qu’une adaption cinématographique serait le top du top. Selon les dires de l’auteur, Atlantis serait adaptés en téléfilm. J’ai hâte de voir ça.

Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est préférable de lire les romans de David Gibbins dans le sens de parution (Atlantis Le chandelier d’or > Le dernier évangile > Tigres de Guerre)  pour pouvoir en profiter au maximum à cause des nombreuses évocations des aventures précédentes de Jack et Costas.
Le dernier évangile est de loin mon Gibbins préféré actuellement et le plus réussi et j’ai hâte de lire encore d’autres œuvres du romancier guettant avec peur le manque qui se fera sentir à la fin de la lecture de son dernier roman.

55454

autres-tomes

9782266164863 28783849 9782266196994 tigres-de-guerre-09 le-masque-de-troie-2081232 61D09HBH2-L._SL500_ 9782365690638WEB

55454

Publicités

3 commentaires sur “Le Dernier Evangile

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s