Shôjo

Otomen

55454

photo-507125-L

Asuka Masamune, champion de la ligue nationale de kendo pour lycéens, mais aussi ceinture noire de judo et de karaté, cache un terrible secret : il est un otomen ! Pour ne pas décevoir sa mère, il a toujours cherché à refouler sa nature profonde. Cherchant à réaliser sa virilité en refoulant son « coeur de jeune fille », il va hélas finir par tomber amoureux de Ryô Miyakozuka, la nouvelle élève du lycée. Dès lors, son coeur s’emballe et… Voici la comédie romantique délirante d’un garçon au féminin !

55454

mon-avis-nb(4) Super (yo)

Révolutionnant le shôjo actuel, Otomen, tel un ouragan, soulève les coeurs et les retournent, les laissant sans dessus-dessous.

Proposant un héros peu ordinaire, Aya Kanno surprend ses lecteurs en reversant totalement la balance. Ici, les mecs virils aiment aussi les trucs de filles. Mais Asuka, notre héros, est obligé de cacher cette passion inhabituelle. Car aimer les shôjo, les choses mignonnes, coudre et cuisiner ce n’est pas digne d’un homme, un vrai! Pour ne pas être comme son père, et accomplissant le vœu de sa mère, Asuka cache sa véritable nature et donne une image forte de l’homme parfait. Mais celui-ci tombe amoureux et ne peut alors empêcher sa véritable nature de ressortir.

Qu’on se le dise, le manga ne laisse personne indifférent, garçons comme filles. Proposant une comédie à mourir de rire mais aussi une histoire touchante d’un garçon qui doit lutter contre les préjugés de la société, la série peut se targuer d’être un succès au Japon comme en France, au point que le terme Otomen, inventé par la mangaka, est rentré dans le langage japonais courant.

Rien ne laissait pourtant présager que ce titre remporterait tant d’affection de la part du lectorat. Auteure de shôjo plutôt sombres, Otomen est la première vraie histoire d’amour fleur bleue de la mangaka. N’ayant pas l’habitude d’utiliser les codes de ce genre, elle s’en sort pourtant à merveille, n’hésitant pas à laisser quelques références ici et là aux autres séries populaires. Car, même si l’histoire d’amour tant à offrir des graphismes où les trames à fleurs sont nombreuses, on remarque qu’Aya Kanno n’hésite pas à laisser parler son expérience dans le dark manga en livrant parfois un Asuka, véritable justicier en colère venant défendre l’honneur de ses compagnons.

Otomen est un shôjo prometteur qui recèle de biens belles choses et qui, à n’en pas douter, nous fera souvent décoller la mâchoire. Asuka, jeune homme viril mais parfaite épouse nous à déjà conquis!

55454

autres-tomes

otomen_01 otomen_02 otomen_03 otomen_04 otomen_05 otomen_06 otomen_07 otomen_08 otomen_09 otomen_10 otomen_11 otomen_12 otomen-tome-13 otomen-14-delcourt otomen_15 otomen_16 otomen_17 otomen_18

Sans-titre-8

Titre : Otomen
Titre original : Otomen
Auteur: Aya Kanno
Publié en: 2006 (Japon) / 2008 (France)
Editeur : Akata
Nombre de pages : 192
Nombre de tomes : France : 18 (Série finie) /Japon : 18 (Série finie)
Série liée : non
Genre : Shôjo
Drama : oui

Découvrez-la !
55454

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s