Ados et Young Adult

Mon bel amour

55454

Roman---Mon-bel-amourTitre : Mon bel amour (If you come softly)
Auteur : Jacqueline Woodson
Publié en: 1998 (USA) / 2010 (France) 
Genre : Young Adult, romance
Editeur : Hachette (Blackmoon) 
Nombre de pages :  240
Prix :
Du même auteur : Le garçon qui n’était pas noir, Le secret,…

Découvrez-le !

(4) Super (yo)Au premier regard, ils s’aiment. Lui, Jeremiah, le garçon noir de Brooklyn, fils unique d’un réalisateur et d’une romancière. Elle, Ellie, la juive du quartier huppé, petite dernière de la famille. Ils fréquentent le même lycée, et reconnaissent chacun leur solitude dans les yeux de l’autre. Les deux adolescents vont vivre leur premier amour, aux yeux de tous. Mais le bonheur est fragile, et les préjugés tenaces…

55454Il est noir, elle est blanche. Ils sont aisés tous les deux et pourtant tous les oppose: la société, les qu’en dira-t’on,… Et pourtant, c’est la vie qui va les rapprocher….

Mon Bel Amour est de ces livres courts, discrets mais qui laissent une empreinte bien distincte. Contant simplement, l’histoire de deux êtres fait l’un pour l’autre, le livre transporte dans un New York à la  fois passé et intemporel. C’est une discrimination de tous les instants que doit vivre Jeremiah, jeune homme noir, fils de célébrités dans un univers jusque là strictement réservé aux Blancs. Se sentant seul, dans un monde qui ne lui convient pas, il rencontre Ellie. Elle est comme lui, il le sait, elle le sait aussi. Ils sont connectés dès le premier regard. Mais un Noir et une Blanche peuvent-ils s’aimer dans un monde qui leur est hostile?

Beau et triste, le titre de Jacqueline Woodson est à l’image de la relation des protagonistes, doux et furtif. Parfait entre deux grosses lectures, le livre enchantera les lecteurs tout en laissant un goût d’inachevé. Il est clair que la romancière aurait pu approfondir son histoire en mettant plus en avant les difficultés rencontrées par les protagonistes. On se doute également trop rapidement d’une fin sans surprise qui garde cependant son effet choc.

Jacqueline Woodson est une auteure afro-américaine qui livre depuis plusieurs années des histoires dénonçant les préjugés accordés au peuple afro-américain. Contant des histoires réalistes, la romancière tente de changer le regards des gens avec des protagonistes proches des lecteurs et des scénarios inspirés d’histoires vraies.

A l’image de sa superbe couverture, Mon Bel Amour est une oeuvre poétique, qui réunit deux êtres identiques qui n’auraient pourtant jamais dû se trouver. Une lecture mélancolique sans prise de tête…

55454Quelques citations :

“Jeremiah a soupiré, le regard perdu sur les façades des maisons. Ces mots, les gens les lui avaient toujours dits, il les avait entendus des milliers de fois. Pourtant, parfois, confronté à son reflet dans la glace, il ne comprenait vraiment pas qui il était ni pourquoi il se trouvait sur terre.
Et voilà que, par-dessus le marché, il venait de rencontrer une fille.” – p18

Sans-titre-8

“Personne à Percy n’a rien dit. C’était bizarre, la façon dont les élèves semblaient éviter le sujet, paraissaient se détourner quand lui et Ellie se tenaient la main dans les escaliers du bahut ou arpentaient les couloirs, le bras de Miah sur les épaules d’Ellie. Les fuyaient quand ils s’embrassaient devant leurs salles de cours. Parfois Miah les imaginait – au ralenti – yeux baissés, têtes pivotant lentement dans les cols des uniformes.” – p129

55454

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s