Ados et Young Adult·Darkiss

Le Poison écarlate

55454

couv18509564Titre : Le poison écarlate
Auteur : Maria V. Snyder
Publié en: 2007 (USA) / 2010 (France)
Genre : Fantasy, Young Adult
Editeur : Darkiss
Nombre de pages :408
Prix : 7.50€

Du même auteur : Précieuse (Le pouvoir des lys tome 1), Magique (Le pouvoir des lys tome 2),…

Découvrez-le !

(6) énorme coup de coeur (yo)Dans les geôles d’Ixia, Elena attend son exécution. Mais, au dernier moment, le fascinant Valek, puissant dignitaire secrètement amoureux d’elle, lui propose un étrange marché : si elle entre à son service, elle aura la vie sauve. Néanmoins, qu’elle ne songe pas à s’enfuir car pour être certain de la retenir près de lui, Valek lui fera avaler une dose mortelle du poison écarlate, dont il est seul à connaître la formule et surtout l’antidote…

55454Écrit par Maria V. Snyder, Le Poison Ecarlate conte les aventures d’Elena, jeune condamnée à mort sur le point d’être exécutée pour le meurtre du fils d’un général. Car en Ixia, tuer quelqu’un, de manière accidentelle ou volontaire, conduit directement à la potence. Alors qu’elle croit se diriger vers la mort, Elena se voit proposer une solution : elle échappera à sa condamnation à condition qu’elle devienne la goûteuse du roi. Même si elle est toujours en sursis, la jeune femme accepte.

Valek, le conseiller du roi qui est en charge d’elle, l’empoisonne pour l’empêcher de s’évader. Chaque jour, Elena devra montrer patte blanche pour accéder à l’antidote, sans quoi, elle mourra…

Voilà un pitch bien intrigant pour un livre ultra addictif ! Le Poison Ecarlate se lit vite car il est très difficile de le refermer une fois la première page débutée. Premier tome d’une trilogie, on y découvre une histoire merveilleuse mêlant danger, tensions, magie, et sentiments (oui parce qu’il y a une histoire d’amour quand même !). De quoi tenir en haleine pendant les plus de 540 pages que compte le livre.

On s’attache immédiatement à Elena, l’héroïne de l’histoire. Car cette jeune fille au destin extraordinaire a vécu les pires horreurs durant sa jeunesse. Enlevée à six ans, elle fut élevée dans un orphelinat sous la tutelle du général Brazell, un tortionnaire dont les expériences macabres ont poussé Elena au pire. La jeune femme est intelligente et subit avec une force de caractère admirable, la tension et les mauvais traitements auxquels elle a droit après sa prise de fonction. Car elle le sait, son poste de goûteur peut lui être fatal à tout instant, d’autant que le fameux Brazell, lui vouant une haine immense complote pour la tuer…

Quant à Valek, sa froideur apparente et le danger mortel qui l’entoure en font l’un des personnages les plus intéressant et les plus addictif du livre. On avait pas vu personnage si charismatique depuis longtemps ! Au point qu’à chaque apparition, il chamboule notre petit coeur comme pas possible.

Côté scénario, même si l’on devine assez facilement les réponses aux questions d’Elena, on se rend compte que l’auteur réserve des surprises de taille à ses lecteurs. On est happés dans l’intrigue du Poison écarlate avec aucune possibilité d’en ressortir facilement. Il est donc bon de prévoir un certain temps de lecture sous peine de ne pas rester raisonnable. Et si jamais vous avez peur d’être en manque à la fin du livre (vous auriez bien raison !), prévoyez la suite !

Disponible dans la collection Darkiss, Le Poison écarlate est un livre à lire absolument ! Le destin d’Elena et Valek ne vous laissera pas indifférent ça non !

55454Quelques citations :

« Je n’avais aucune envie de manger. Cela me semblait bien trop fatiguant. Mais quand le médecin m’apporta un plateau fumant, je me rendis compte que je mourais de faim. L’instant d’après, cependant, j’eus l’appétit coupé.
Mon thé était empoisonné.
Je rappelai le médecin en gesticulant.
– Il y a quelque chose dans mon thé ! M’écriai-je. Appelez Valek !
La tête me tournait déjà. Il existait sûrement un antidote, tentai-je de me rassurer.
Le médecin me fixa de ses grands yeux marron.
– Ce sont des somnifères, dit-elle. Sur ordre de Valek.
Je poussai un soupir ; mes symptômes d’empoisonnement disparurent aussitôt. Le médecin me jeta un regard amusé, puis disparut.» – p75

Sans-titre-8

« Un bruit de pas me fit sursauter. Avant que j’aie pu faire un geste, une grande forme noire se rua sur moi, m’arracha mon couteau et le plaqua contre ma gorge. La peur me suffoqua, et des images flottèrent devant mes yeux : celle des soldats qui m’avaient désarmée et arrachée au cadavre de Reyad. Mais le visage de Valek ne montrait aucune colère. Plutôt de l’amusement.» – p246

55454

couv18509564 couv48004815 couv22349842

55454

Publicités

Un commentaire sur “Le Poison écarlate

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s