Shôjo

Chihayafuru, quand un jeu de cartes fascine…

chihayafuru-4e970610a0f69

55454

Read-Chihayafuru-Manga-Online-Free-001

Chihaya a un but dans la vie : devenir championne mondiale de karuta, jeu de carte traditionnel japonais. Le karuta, elle est tombée dedans quand elle était petite, avec ses deux meilleurs amis (et admirateurs secrets) Arata et Taichi. Arrivée au lycée, elle fait fie de tous ses prétendants et se consacre au recrutement de camarades pour son club de karuta. Il ne faut pas se fier aux apparences, sous ses airs de reines de beauté, Chihaya cache une volonté de fer, et se bat corps et âme pour monter les grades du monde du karuta. D’entraînements en compétitions, des liens forts vont se lier entre les membres du club, et chacun se découvrira des capacités insoupçonnées.
55454

8Voilà un manga dont la couverture ne vous donnera pas l’once d’un indice sur son sujet ! Car sous ses faux airs de shôjo fleur bleue, Chihayafuru est un josei dynamique. A l’instar des séries comme King of Shôgi ou encore Hikaru no go, Chihayafuru évolue dans l’univers méconnu du Karuta, un jeu de cartes japonais basé sur la rapidité.

Grosso modo, vous voilà devant 100 cartes où sont inscrits des poèmes japonais. Lorsque vous entendez prononcez le début d’un poème, afin de remporter la manche, il vous faudra être le plus rapide à retrouver la bonne carte. Mais la chose ne se révèle pas si simple. Imaginez 100 cartes dont vous devez mémoriser l’emplacement et dont plusieurs commencent par la même syllabe. Les choses se corsent…

45Surprenant par son sujet, Chihayafuru l’est aussi par ses personnages. On y suit un trio d’enfants adorables dont l’amitié naît d’une même passion : le jeu. Mais, on le sait dès les premières pages, cette amitié est vouée à s’effriter par le départ de deux d’entre eux. Nous commençons donc notre lecture par un match passionné de Chihaya, adolescente. La jeune fille a pour but d’être la meilleure afin de retrouver ses deux anciens coéquipiers.

Et c’est là que ça devient captivant. Yuki Suetsugu choisi de nous présenter ses personnages et leur histoire par le commencement et non par des flashs disséminés ça et là, comme c’est souvent le cas. Pour tout savoir de nos héros, nous les suivrons donc enfants pendant un tome et demi avant de les retrouver des années plus tard. Un choix qui permet de maintenir une certaine prise sur le lecteur, curieux d’en savoir plus sur le parcours de ces jeunes enfants.

Si l’on pouvait avoir quelques incertitudes sur le caractère captivant du karuta, force est de constater que l’on se prend au jeu au point de vouloir même y jouer. Car oui, il faudrait pas mal de travail de mémorisation à nous, petits européens, pour mémoriser 100 cartes en japonais, mais cela a l’air tellement passionnant qu’on a envie de s’y lancer.

Véritable surprise, Chihayafuru se révèle à nos yeux comme étant LA révélation de ce premier trimestre de l’année 2013. Souhaitons lui le succès qu’il mérite.

55454

Mangaka : Yuki Suetsugu / Nombre de tomes : 20 (7,50€ – En cours) / Anime : oui

55454

Publicités

7 commentaires sur “Chihayafuru, quand un jeu de cartes fascine…

  1. Je suis allée exprès en librairie hier pour l’acheter. J’étais méga frustrée que la date de sortie ait été repoussée. J’étais trop impatiente. J’ai dévoré le premier tome dans la soirée… et pourtant je connais l’histoire sur le bout des doigts car je viens de visionner la saison 1 de l’anime pour la deuxième fois. Je suis totalement accro de cette série. Je suis donc tout-à-fait d’accord avec toi. Ce manga est tellement bien fait qu’on a réellement envie de jouer au karuta. C’était d’ailleurs déjà le cas lorsque j’ai regardé l’anime qui est très fidèle et super beau graphiquement.

    1. J’avoue que pour moi, ce n’était pas gagné. L’extrait m’était tombé des mains à la seconde page et c’est parce que mon représentant m’a apporté une épreuve non corrigée que j’ai pu me replonger dedans. J’ai laissé mes préjugés de côté et j’avoue, j’ai beaucoup aimé ! J’attends impatiemment de lire les retrouvailles de nos héros qui m’ont l’air épiques !

      1. mdr dans ce cas, on doit dire merci à ton représentant. Si tu as déjà accroché à ce stade de l’histoire, je ne doute pas que les tomes suivants vont te plaire encore plus. Comme tu dois t’en douter, les matches disputés par Chihaya sont de plus en plus intenses au fur et à mesure qu’elle progresse.

          1. Oui carrément. En plus, cette allusion n’est pas présente dans l’anime (du moins pour les épisodes sortis actuellement). Du coup, j’ai super hâte d’en arriver à ce stade de l’histoire.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s