Shôjo

Bloody Prince, vampire bêta au grand coeur

badge-bloody-prince

55454

animecodex-network-hiiro-ouji

Mana est une jeune lycéenne comme les autres au détail près qu’elle est aussi membre d’un ordre religieux d’exorcistes traqueurs de vampires ! Elle se trouve chargée d’une mission de la plus haute importance : retrouver le vampire que le groupe recherche depuis des années sans succès. Il s’avère que sa quête ne sera pas bien longue puisque ce dernier se trouve être un de ses camarades de classe !!! Mais depuis tout ce temps, la race des suceurs de sangs a évolué. Il ne s’agit plus de tuer des jeunes vierges innocentes et fuir la lumière du jour car aujourd’hui, le vampire ressemble à un pauvre lycéen anémique qui se ballade avec son pied à perfusion partout où il va ! 

Désespérée par ce lamentable spectacle, la jeune exorciste imagine dors et déjà sa carrière aux oubliettes. Cependant, d’autres créatures de l’Ombre vont se manifester et ses talents de chasseuse de démons vont pouvoir s’exprimer aux côtés de son nouveau compagnon, Okamoto, le vampire sous perfusion !

55454

13Voilà un shôjo dont j’ai bien failli ne jamais vous parler. Plutôt sceptique à l’ouverture de Bloody Prince, je me suis rapidement prise au jeu. Comment résister, en effet, à un vampire un peu mou du genou se nourrissant par perfusion, et dont l’humeur change selon le groupe sanguin qu’il boit ?

Totalement déjanté, Bloody Prince est un shôjo dynamique et court. Trois tomes seulement. Ni trop long, ni trop court pour ce genre de scénario.  Le pitch est simple. Mana est une exorciste qui prend très à coeur son métier. Sa nouvelle mission se révèle à priori simple : capturer un dangereux vampire pour le ramener à son ordre afin de l’étudier. A priori seulement, car, le dangereux spécimen, est en fait tout le contraire.

Bloody-Prince-mangaLent, niais, un peu blond sur les bords, Okamoto ne cache sa nature à personne et personne ne s’en effraie. Il faut dire qu’au lieu de se nourrir au cou, le jeune suceur de sang utilise des perfusions. Et plutôt que de se sentir menacé par Mana, il tient à lui venir en aide dans ses missions !

J’avoue, j’ai rapidement craquée pour ce personnage totalement débile. Il faut dire que j’apprécie ce genre de protagonistes. C’est lui le héros de la série, Mana passant au second plan. Et ce n’est pas plus mal, la jeune fille se révélant assez plate au final. J’ai beaucoup aimé aussi un personnage assez atypique que l’on rencontre à la moitié de ce premier tome : Shimizu. Derrière ce beau visage d’incube se cache en vérité un grand timide. Sa nature lui cause d’énormes problèmes. Il ne peut s’approcher d’une fille sans déclencher une marée de malaises. Au lycée, on le surnomme « La Fée » car il est apparu le jour de la rentrée et puis, plus rien.

Pétillante, bourrée de rebondissements, on prend décidément énormément de plaisir à lire cette série. Différent des shôjo du genre que l’on connait, Bloody Prince prend les vampires et autres personnages fantasmés par le public féminin en dérision. Et on adore ! Même mon homme, qui ne lit jamais, et surtout pas du shôjo, s’est pris au jeu et à beaucoup aimé !

55454

Mangaka : Midori Murasaki / Nombre de tomes : 3 (6,99€ – Fini) / Anime : non

55454

Publicités

Un commentaire sur “Bloody Prince, vampire bêta au grand coeur

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s