Ados et Young Adult·Gallimard jeunesse

Multiversum : Et si vous n’aviez pas qu’une vie ?

multiversumTitre : Multiversum, tome 1
Auteur: Leonardo Patrignani
Publié en: 2013 (France)
Genre : Young Adult, Science-fiction, romance
Editeur : Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 336
Prix : 15€

Du même auteur : Multiversum est le premier roman de l’auteur

Envie de l’acheter ?

5.EmoustillantAlex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?
Une histoire d’amour intense dans un dédale d’univers parallèles : le premier volume d’une aventure vertigineuse !

Dans la littérature Young Adult, on voit souvent des histoires de vampires, de loups-garous, d’enchanteurs mais d’âmes soeurs liées à travers de nombreux mondes parallèles : jamais.

C’est donc, vous vous en doutez, avec un très grand intérêt que je me suis plongée dans Multiversum et que j’y ai suivi les aventures d’Alex et Jenny. Ils se parlent depuis plusieurs années, mentalement. Un lien extraordinaire qui les effraient, les subjuguent. Et puis un jour, Alex choisit de partir rejoindre cette jeune fille qu’il aime. Seulement, une fois arrivé à destination, il déchante bien vite. Il n’y a aucune trace de Jenny. Nul part. Pour la simple et bonne raison que Jenny vit dans un univers parallèle à celui d’Alex. Une même Terre, semblable à celle qu’il connait mais avec une différence : Jenny. C’est incroyable, impossible même et pourtant. Pourtant.

Il allait appuyer dessus lorsque les images du film s’interrompirent brusquement. L’écran devint gris et brouillé, comme si on avait enregistré quelque chose par dessus le film. Puis une image se forma. L’enfant qui apparut devant ses yeux, c’était lui. Il devait avoir quatre ou cinq ans.

    Derrière lui, son vieux panier à jouets en rotin  A côté, un énorme ours en peluche gisait, la tête en bas, sur un vieux fauteuil bordeaux. Aucun de ces objets ne faisait plus partie de l’ameublement de sa chambre depuis une éternité. 

     Des posters de sportifs étaient affichés au murs, d’Ayrton Senna à Michael Jordan.

     Le petit Alex était assis en tailleur. Il portait un short bleu et un tee-shirt où l’on voyait oncle Picsou sauter d’un tremplin pour atterrir sur une montagne de pièces d’or. Le casque de cheveux blonds d’Alex dessinait une calotte sur sa tête, sa frange retombant presque jusqu’à ses sourcils. Quand il leva les yeux, fixant directement l’objectif du Caméscope, le message qu’il prononça de sa voix d’enfant fut aussi clair que sidérant :

  – Ce message est pour moi, quand je serai grand. Au mois de novembre 2014 je devrai partir. Aller la retrouver. Avant qu’il ne soit trop tard.

Si Multiversum possède un début assez lent à se mettre en place (15 chapitres quand même), le roman vaut clairement sa lecture. Avec un scénario pareil, l’auteur pose de nombreuses questions et offre des rebondissements apocalyptiques. Quel plaisir de découvrir pour la première fois la jeune plume de Leonardo Patrignani. Cet homme a un talent certain pour proposer des histoires surprenantes et qui accrochent le lecteur.

Jamais je ne me suis ennuyée pendant la lecture de Multiversum. J’étais là, en train de m’inquiéter pour Alex et Jenny, ne sachant pas, comme eux, ce que serait demain. Partageant leurs craintes, leur étonnement, leurs espoirs. Des tas d’émotions nous transpercent, nous parcourant de long en large.

Plongée dans le silence de cette nuit de fin octobre, Jenny ne pouvait absolument pas se douter du terrible destin qui attendait la planète, ni imaginer que la clé de tout était dans leur tête.

Autre détail qui a son charme : la couverture. Qu’elle est belle ! Merci à Gallimard Jeunesse d’avoir garder l’originale. Celle du tome 2 est, je trouve, encore plus belle.

Des livres comme celui-ci, on aimerait en voir bien plus souvent. Original, fascinant, prenant, Multiversum charme et se fait rapidement une place dans le coeur de son lecteur. Quelle jolie découverte.

Oui, Multiversum m’a énormément plu. Et j’attends avec impatience la suite qui est déjà disponible en Italie. Envie de lire quelque chose de nouveau ? De surprenant ? Plongez-vous dans le premier roman de Leonardo Patrignani, vous ne le regretterez pas…

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour m’avoir permis de vous présenter ce livre. 🙂

Envie de lire un extrait ?

cover

Sans-titre-7

Publicités

13 commentaires sur “Multiversum : Et si vous n’aviez pas qu’une vie ?

  1. J’ai pratiquement fini de la lire, ma chronique devrait arriver aussi !
    Je suis contente que tu l’ai aimé ! Je l’ai peut être trouvé un peu facile, au début, mais finalement on se laisse prendre au jeu.

    Et bon sang que le tome deux a une couverture magnifique !! Ça fait du bien, d’avoir de belles pages. Vivement le prochain :p

  2. J’avais déjà repéré ce livre, et ton article me donne encore plus envie de le lire.
    Je crois qu’il sera l’un des mes prochains achats 🙂
    P.S. : Je viens de découvrir ton blog mais je le trouve vraiment chouette, j’ai passé ma journée à en faire le tour^^

    1. Merci à toi, j’espère que ton tour t’a plu. ^^

      Je meurs d’impatience de lire la suite. Je maudis les institutions de m’avoir forcé à prendre espagnol en LV2 et non pas Italien.

      1. Un vrai plaisir 🙂

        C’est rageant d’attendre la suite d’un livre qu’on a adoré ! Mais je n’ai jamais tenté de les lire en VO, je suis pas assez douée ^^

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s