Ados et Young Adult·Collection R

Cruelles de Cat Clarke : Petits meurtres entre amis…

cruelles-4085453Titre : Cruelles
Auteur: Cat Clarke
Publié en: 2013 (France)
Genre : Young Adult, suspense
Editeur : Robert Laffont (Collection R)
Nombre de pages : 432
Prix : 17.90€

Du même auteur : Confusion

Envie de l’acheter ?

Découvrez le premier chapitre !

6.Coup-de-coeurAlice King ne s’attend certes pas aux vacances de sa vie lorsqu’elle part avec sa classe pour un séjour dans la nature écossaise, mais elle n’est pas non plus préparée à la tournure plus que cauchemardesque que vont prendre les événements.
Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l’associale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d’humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres.
Cass décide qu’il est grand temps de donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête à oublier. Se met alors en marche une succession d’événements qui vont changer la vie de ces filles à tout jamais.
Une irrésistible histoire de secrets coupables et d’amitiés troubles…

Je suis contente de vous présenter aujourd’hui un roman qui m’a énormément plu. Nouveauté des éditions Robert Laffont, Cruelles est un roman très particulier.

Ici, rien n’est rose, rien n’est facile. La vie d’Alice King, notre héroïne, n’est déjà pas idéale : elle vit seule avec son père depuis la mort de sa mère, victime d’un cancer. Mais quand lors d’un voyage scolaire, une de ses camarades meurt d’une mauvaise farce dont elle est complice, Alice comprend qu’elle s’est fourrée dans un énorme pétrin.

Ce n’est pas lui que je vois, lorsque j’entre dans la chambre – il doit se cacher sous le lit, sa deuxième planque préférée dans la maison. J’aperçois Tara. Elle est juchée au bout de mon lit.

Avec Cruelles, je découvre la plume très agréable de Cat Clarke. Fluide, prenante, on rentre immédiatement dans l’intrigue de ce roman. L’auteur sait comment nous accrocher, comment nous rendre dépendants de son titre. Le scénario est original et change de ce qu’on à l’habitude de lire.

Autre force du titre, les personnages. Complexes, surprenant, on se rend vite compte que les apparences sont souvent trompeuses et que ce que l’on pensait d’untel n’est pas forcément exact. Une erreur de jugement qui va précipiter Alice dans un cercle infernal. Car qui croire ? Que faire ? Ne rien dire ? Continuer à vivre avec ce secret dévorant ? Ou bien tout révéler ? Un choix cornélien. Encore plus quand de nouvelles relations se nouent.

Nous restons assises sans rien dire pendant un moment. J’aurais mieux fait de me taire. J’avais l’intention d’annuler mon rendez-vous avec Jack, de toute manière. Mais plus maintenant. Ma discussion avec Cass m’a convaincue de lui parler. Je ne suis pas stupide au point de croire que ça pourrait changer quoi que ce soit ; même un tout petit peu. Mais je dois me remettre en piste, peu importe comment. Je dois redevenir celle que j’étais. Je me suis toujours considérée comme quelqu’un de bien – ou comme quelqu’un qui tâchait de l’être, tout au moins.
J’espère sincèrement pouvoir redevenir cette personne un jour.

Bien qu’épais, Cruelles se lit vite. Non pas parce que l’histoire est rapide à lire. Non. Parce que l’on est tellement pris dans l’histoire qu’il est impossible de lâcher le livre. Plein d’humanité, de vérité, de réalisme, Cruelles fait réfléchir. Car l’on se projette dans ce qui arrive à nos héroïnes.

On se prend rapidement à compatir pour Alice. La jeune fille est une victime dans cette histoire. Une victime hantée par la culpabilité de n’avoir pas su dire non. De n’avoir pas su arrêter tant qu’il était temps. Dépassée par les événements. Honnêtement, je me suis sentie triste pour elle. Parce qu’elle se rend compte de ce qu’elle a perdu, de ce qu’elle va perdre et du mal qu’elle va causer aux gens qu’elle aime. On ne sait rend jamais compte de la véritable valeur des choses avant de les avoir perdus. Ce n’est que trop vrai ici. Les espoirs qu’elle mûrissait, ses attentes, son avenir, tout est gâché. Pourra-t-elle un jour se relever de cette tragédie ? On l’espère, car, même si elle a participer à ce qui s’est passé, elle n’en est finalement qu’une victime, au même titre que Tara. Deux âmes, deux destins qui auraient pu se recroiser un jour ? On aime à le croire, mais on ne le saura jamais.

« Ma sœur était mon être humain préféré. Elle me manquera toute ma vie. Aujourd’hui, j’ai la télécommande pour moi tout seul et mon iPod est toujours chargé. Mais je voudrais juste que ma sœur revienne. Et ça n’arrivera jamais. » La voix de Jack se brise ; il regagne sa place à toute allure.

Parfait de bout en bout, Cruelles ne déçoit pas une seule seconde. Un carton plein pour ce titre marquant, à posséder absolument dans sa bibliothèque. Cruelles se hisse comme l’une de mes meilleures lectures de 2013. Décidément, la collection R sait choisir ses titres. Vivement le prochain roman de l’auteur !

Sans-titre-7

Publicités

6 commentaires sur “Cruelles de Cat Clarke : Petits meurtres entre amis…

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s