Fantastique

La Malédiction des anges de Danielle Trussoni : Ils sont parmi nous !

la-malediction-des-anges-image-344456-articleTitre : La Malédiction des anges (Angelology)
Auteur: Danielle Trussoni
Publié en: 2010 (France)
Genre : Fantastique, Aventure, Esotérique
Editeur : Fleuve Noir
Nombre de pages : 543
Prix : 20.90€

Du même auteur : Angelopolis

Envie de l’acheter ?

5.EmoustillantA l’âge de douze ans, Évangéline est placée par son père au couvent franciscain Sainte-Rose, au nord de New York. Elle y apprend jour après jour l’obéissance et la dévotion. Mais à vingt-trois ans, son quotidien réglé comme du papier à musique est bouleversé par la découverte d’une lettre datée de 1943. Cette missive envoyée il y a plus d’un demi-siècle par la célèbre mécène Abigail Rockefeller à mère Innocenta, ancienne abbesse du couvent, précipite Evangéline dans une histoire secrète qui va tout faire voler en éclats. Un conflit vieux de mille ans qui oppose des spécialistes des anges, les angéologues, aux Nephilim, des êtres hybrides nés de l’union de femmes humaines et d’anges déchus. Ces Nephilim, dont la beauté extérieure n’a d’égale que leur noirceur d’âme, poursuivent un seul et même dessein depuis leur naissance: régner en maîtres sur la Terre. Depuis des siècles, des générations d’angéologues agissent dans l’ombre pour contrecarrer leurs plans et se tenir prêts à les affronter le jour où ils lanceront l’assaut. Ce jour approche… Danielle Trussoni nous entraîne au cœur d’une intrigue d’une exceptionnelle richesse, nourrie de multiples références historiques, mythiques et bibliques.

Gagné lors d’un concours, j’avais ce livre dans ma PAL depuis 3 ans. Que ne l’ai-je pas ressorti plus tôt !

Charmée par le sujet très original (des anges, des Angéologues, des bonnes soeurs dans un couvent, mélangez-le tout, c’est prêt), j’ai rapidement succombée à la plume de Danielle Trussoni.

Et d’une voix à peine plus forte qu’un souffle, Célestine récita:

–  » C’était l’époque où il y avait des Géants sur la terre, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes et qu’elles eurent donnés des enfants: ce sont là les héros si fameux des temps anciens » (…)

C’était un passage qu’Evangéline connaissait bien, elle se rappelait clairement son emplacement dans la Bible.

Il faut dire que l’auteure a un don pour nous plonger dans son univers. Dès le début, le décor est posé. Qui aurait cru que la majeure partie du roman pourrait se passer dans un lieu si insolite qu’un couvent ? C’est pourtant bien là où nous emmène Danielle Trussoni. Nous y suivons Evangéline, jeune femme peu épargnée par la vie qui a grandi en ce lieu.

On pourrait croire que sa vie aura été chamboulée en quelques jours. Mais il suffira d’à peine 24h pour que tous les repères d’Evangéline soient réduits à néant. Cependant, elle n’est pas la seule à voir son quotidien partir en fumée.

Car, dans la Malédiction des anges, il n’existe pas de personnage principal. Tous les personnages rencontrés sont aussi importants et aussi également mis en valeur.

La gamine réprima une exclamation de stupeur. La femelle fit jouer ses muscles et déploya ses amples appendices ailés, dont l’envergure égalait la largeur de la cage. Son plumage blanc brillait d’une lueur douce. Evangéline sentit le sang lui bourdonner aux oreilles et sa respiration s’accélérer. Ces êtres étaient à la fois horribles et magnifiques — de splendides monstres iridescents.

Ainsi, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre, pendant un bon quart, le passé de Soeur Célestine, une vieille dame qui cache bien son jeu. Son histoire, comme celle de tous les personnages, est passionnante. Elle prend un bon quart du tome et passionne dès les premières lignes de son récit.

Alors que les Angéologues ont une vision manichéenne des choses, l’auteure nous prouve tout le contraire. Impossible donc de réellement ressentir de colère envers tel ou tel personnage. Toutes leurs actions sont muées par un désir que l’on comprend, et, du coup, alors que l’on devrait détester le grand méchant, j’ai éprouvé de la pitié et de la compassion envers lui.

Démarrant doucement, La Malédiction des anges nous emmène toujours plus loin dans la découverte de l’existence des anges et des néphilims. J’ai adoré la fin que je pressentais déjà depuis un moment.

Autant vous dire que j’ai hâte de me plonger dans le second tome, disponible en anglais (mais pas encore en français).

915tIMrw4IL._SL1500_

Sans-titre-7

Sans-titre-7

Publicités

2 commentaires sur “La Malédiction des anges de Danielle Trussoni : Ils sont parmi nous !

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s