Ados et Young Adult·Blackmoon

Coldtown : Quarantaine pour la population vampirique !

Coldtown4Titre : Coldtown (The Coldest Girl in Coldtown)
Auteur: Holly Black
Publié en: 2013 (France) / 2013 (USA)
Genre : Dystopie, fantastique, vampires, Young Adult
Editeur : Hachette (Black Moon)
Nombre de pages : 480
Prix : 18€

Date de parution : 4 Septembre

Du même auteur : Les Chroniques de Spiderwick, Les Faucheurs, Doll Bones,…

Envie de l’acheter ? / Lire un extrait

Monkey (60)Dans un futur pas si lointain, la population vampire pullule, contraignant les autorités à mettre en place des zones de quarantaine appelées Zones froides pour tenter de juguler l’épidémie. A l’intérieur de ces ghettos, vampires et humains, prédateurs et proies, cohabitent dans une perpétuelle orgie sanglante. Mais les portes des Zones froides ne s’ouvrent que dans un sens : l’entrée est définitive. Et lorsque certains vampires s’en échappent, c’est pour le pire, et pas du tout le meilleur… Après une soirée trop arrosée, Tana se réveille entourée des cadavres de ses amis. Les seuls survivants du massacre ne sont autres que son ex, le désespérément sexy Aidan, et un mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance. Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrer dans Coldtown.

Ce livre, je l’attendais avec impatience. Tant pour son résumé que pour sa couverture (bien plus classe que la US). J »ai donc été ravie de le recevoir quelques semaines avant sa sortie.

Mais la lecture m’a, tout comme ses personnages, rapidement refroidie. Original, le scénario se révèle plaisant et plutôt bien foutu. Quant à l’ambiance, bien noire, bien frissonnante, il ne faut que quelques lignes pour entrer pleinement dedans.

Mais, est-ce dû au fait que j’ai reçu une version non éditée, non corrigée où les fautes, les inversions et les oublis de mots étaient fréquents, j’ai eu beaucoup de mal à prendre plaisir à la lecture. Impossible de rentrer pleinement dans l’histoire lorsque l’on tique toutes les pages sur un défaut.

L’héroïne n’y est surement pas non plus pour rien. Si j’ai beaucoup aimé le personnage atypique de Gavriel et celui bien trouvé de Minuit (on aime la détester), Tana m’a largement tapé sur les nerfs. Indécise, psychotique, elle ne pense à rien d’autre qu’à sa possible infection. J’ai aimé son caractère bien trempé, mais son incapacité à faire un choix en bonne et due forme m’a fait crisser des dents.

Tana se réveilla dans une baignoire. En chien de fusil, la joue appuyée au métal froid du robinet. Un filet de salive avait imbibé son haut au niveau de la clavicule et mouillé l’extrémité de ses mèches. Sinon, elle était complètement sèche, vêtements compris, ce qu’elle constata avec un espèce de soulagement. Elle avait la nuque raide, les épaules endolories. Elle contempla avec hébétude le plafond, sur lequel la moisissure dessinait des taches semblables à celles d’un test de Rorschach. Durant un instant, elle se sentit totalement désorientée. Dérapant sur l’émail, elle se mit à genoux et écarta le rideau de douche.

Holly Black tourne en rond. Si la première partie où Tana pense être infectée est pénible (« je suis peut-être infectée, je suis foutue, je vais me transformer, si ça se trouve peut-être pas, ah mais si j’en suis sûre »), la seconde reprend le même schéma malgré un instant de repos. Quant à la fin, décevante, on ne peut s’empêcher de penser : « tout ça pour ça ».

Y aura-t-il un autre tome ou bien ce tome restera-t-il un one shot ? Difficile à dire pour le moment, le livre n’étant même pas encore paru aux USA (date de sortie : 3 septembre, soit un jour seulement avant nous). En tout cas, j’espère qu’elle donnera une suite. Coldtown a du potentiel malgré ses défauts, il serait dommage de ne pas l’exploiter.

Attention tout de même, présenté comme le premier roman bit-lit de Blackmoon, Coldtown est de la pure Young Adult, on est loin d’un Merry Gentry, d’un True Blood ou encore d’un Anita Blake  (pas de scènes ultra chaudes pour les amatrices donc). Un point qui peut décevoir si l’on achète le livre pour ça.

Pour conclure, si je n’ai pas détesté Coldtown, je n’ai pas non plus adoré. Une lecture sympathique, en somme, avec ses avantages et ses défauts mais dont une suite pourrait être à envisager selon moi.

Merci à Cécile et Blackmoon pour ce partenariat ! 🙂

Sans-titre-7

Sans-titre-7

Publicités

5 commentaires sur “Coldtown : Quarantaine pour la population vampirique !

  1. Coucou,

    Comme je vois que tu as lu Coldtown et que tu en as rédigé la chronique, je voulais te proposer de la répertorier sur mon blog, afin que tout le monde puisse y accéder. Le lien est ici : http://leschroniquesdeffy.blogspot.fr/2013/09/chronique-coldtown-de-holly-black.html et il te suffit de rentrer le lien vers ta chronique de Coldtown après avoir cliqué sur add your link. J’ai eu cette idée récemment, et je me suis dit que ça pouvait être super de réunir toutes les chroniques pour que les autres y accèdent =D

    J’espère que tu passeras !
    Bisous, Effy ♥

  2. J’aime beaucoup le résumer, la couverture est belle mais je trouve quand même qu’elle ne casse pas des briques, m’enfin.

    Malgré ton avis, je pense tout de même le lire, un jour, peut être .. De plus j’ai vue que tu n’avais pas réellement trouver le livre … nul ? Enfin, ce que j’ai compris c’est que tu avait été déçue.

    Je verrais avec le temps. Surement.

    Marie. 🙂

  3. La couverture est vraiment superbe !
    Et un livre de plus dans ma wishlist.
    Ce livre me fait un peu penser (le genre et un peu l’intrigue) au roman de Carole Trébor, « U4 », avec des cadavres morbides par-ci et par-là.
    Tu as vraiment de la chance d’être en partenariat avec Black Moon, qui reste pour le moment l’un de mes préférés.

    Fiona. 😀

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s