Pocket·Polar

Le complot Romanov de Steve Berry :Et si l’un d’eux avait survécu ?

Le complot romanovTitre : Le complot Romanov
Auteur: Steve Berry
Publié en: 2011 (France) / 2004 (USA)
Genre : Thriller Historique
Editeur : Le Cherche Midi
Nombre de pages : 509
Prix : 22.30€

Du même auteur : La prophétie Charlemagne, Le mystère Napoléon,  Le musée perdu,…

Envie de l’acheter ?

26822093Mars 1917. Nikolaï Aleksandrovitch Romanov, dit Nicolas II, tsar de toutes les Russies, abdique devant la pression révolutionnaire avant d’être arrêté par les bolcheviks, puis maintenu de longs mois en captivité. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, il est conduit avec sa famille et ses proches dans les caves de la villa Ipatiev à Ekaterinbourg, dans l’Oural. Un peloton armé les attend et les exécute. Les onze corps sont enterrés en toute hâte dans la forêt avoisinante. Moscou, de nos jours. Alors que la Russie traverse un véritable bouleversement politique, Miles Lord, avocat originaire d’Atlanta et spécialiste de l’histoire russe, met la main sur des documents troublants : une étrange prophétie de Raspoutine, proche de la tsarine Alexandra, et un texte manuscrit attribué à Lénine dans lequel celui-ci se demande si tous les Romanov sont bien morts à Ekaterinbourg. Toutes les certitudes de Miles quant à l’histoire « officielle » de la famille impériale sont alors remises en cause. Lorsqu’il devient la cible d’une impitoyable chasse à l’homme, il n’aura d’autre choix que d’aller au bout de son enquête et d’élucider les nombreuses énigmes entourant la mort des Romanov. Après Le Musée perdu, Steve Berry délaisse une nouvelle fois son héros Cotton Malone pour nous plonger dans l’histoire de la Grande Russie et de ses tsars. Plus de deux millions d’amateurs de thrillers et de passionnés d’histoire à travers le monde ont déjà plébiscité ce roman haletant aux rebondissements incessants.

Je vous ai déjà dit que j’adorais Steve Berry ? Car j’adoooooooooooooooooore Steve Berry ! 😀

Sans mentir, en trois livres, cet auteur a réussi à prendre la même part dans mon coeur que David Gibbins en plusieurs années. C’est dire à quel point j’ai été envoûtée par ces livres. Trois romans, trois personnages différents et des histoires captivantes.

– Vous enseignez toujours ?

– Plus de trente ans de carrière. Je les ai tous vus. Staline, Khrouchtchev, Brejnev. Chacun d’eux a cause ses propres dommages. Je déplore tout ce qui s’est passé. Mais même aujourd’hui, on arrive pas à s’en sortir.Les gens persistent à faire la queue pour visiter le mausolée Lénine.

Puis, un ton plus bas :
– Rien de plus qu’un boucher. Mais révéré comme un saint. Vous avez remarqué les fleurs autour de sa statue ? Écœurant, non ?

Le Complot Romanov est sans doute mon préféré jusqu’ici. J’ai toujours été intéressée par le sort de la famille Romanov et j’ai toujours aimé me documenter sur le sujet. Alors, forcément, quand j’ai vu le titre de ce livre, il fut évident qu’il me le fallait.

J’avais déjà tenté de le lire il y a deux ans, sans succès. Il faut croire que cette semaine était la bonne puisqu’une fois débuté, impossible de le lâcher ! Berry réussit encore une fois à fournir une histoire fouillée. L’auteur ne se contente pas du mythe, il cherche, développe et entoure de fiction, des faits réels, inclut des phrases réellement prononcées. Au point que l’on finit, nous aussi, par espérer que l’histoire soit vraie.

– Avant votre arrivée, je pensais à Yurovsky et à la nuit du massacre. Ce type devait être une sorte de monstre au cœur froid. Inaccessible à toute trace de sentiment humain.

– Son fils a raconté qu’il avait regretté, toute sa vie, le rôle qu’on lui avait imposé ce jour là. Mais qui peut savoir ? Pendant vingt ans, il a donné à des publics bolcheviques des conférences dans lesquelles il se déclarait très fier de ce qu’il avait fait.

On le sait pourtant, l’espoir d’une survivance est totalement mort avec la découverte des deux derniers corps des Romanov : celui d’Alexis et celui de Maria. Pourtant, dans Le Complot Romanov, Berry a interverti Maria avec la très célèbre Anastasia. Une façon d’user du mythe le plus célèbre de l’histoire. Et ça marche.

On suit donc, pendant plus de 500 pages, un Miles Lord, avocat afro-américain avide d’en savoir plus sur cette théorie insensée. Théorie qui se transforme rapidement en fait. Haletant, Le Complot Romanov ne connait pas de temps mort. Le personnage de Miles Lord est intéressant, et l’on ressent, comme avec Cotton Malone, une certaine empathie.

Winston Churchill avait eu bien raison de dire, en parlant de ce pays : La Russie est un rébus enveloppé d’un mystère à l’intérieur d’une énigme.

J’ai aimé changer d’air dans ce roman. Adieu les USA (du moins pour un temps) et bonjour Russie. Un pays pas si étranger des romans historiques (quel meilleur adversaire pour les US que les russes ou encore les sempiternels nazis ?) mais toujours aussi plaisant d’en découvrir le décor et les habitudes de la population.

En tout cas, vous l’aurez compris, Steve Berry est mon nouveau chouchou. Et si vous cherchez un bon thriller historique, c’est celui qu’il vous faut !!

les-tomes

01 02 03 9782749115702 05 06 07 9782749117539

Sans-titre-7

Publicités

4 commentaires sur “Le complot Romanov de Steve Berry :Et si l’un d’eux avait survécu ?

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s