Shôjo

The Sleeping Princess : Attention les yeux…

54544.

55454

sdsf

Alice rend régulièrement visite à son père à l’hôpital, victime d’une maladie incurable. Ce dernier espère que sa fille adorée trouvera l’homme idéal pour prendre soin d’elle, et pourquoi pas Tatsuya, ce beau et jeune médecin qui le soigne ! Les prières de l’homme malade sont finalement exaucées puisque les deux jeunes gens tombent éperdument amoureux. Malheureusement, peu après le décès de son père, Alice se voit affectée du même mal que celui-ci et est condamnée à mourir rapidement. Tatsuya, refusant la fatalité, décide alors de cryogéniser sa bien-aimée pour la maintenir en vie le temps qu’il trouve un remède à sa maladie. Mais le jeune homme parviendra-t-il un jour à réveiller l’amour de sa vie ?

55454

Derrière cette couverture accrocheuse et ce résumé intriguant se cache l’un des pires shôjo que j’ai pu lire en plus de dix ans. Ne vous y trompez pas, chers lecteurs, The Sleeping Princess ne ressemble en rien au joli conte de fée qu’on essaye de vous vendre.

Mais commençons dans l’ordre voulez-vous ? Car cette chronique, si assassine soit-elle, ne doit pas s’éparpiller.

13

Parlons tout d’abord de l’histoire. Alice est une jeune cruche bien naïve. La demoiselle n’a pas inventé la poudre mais peu importe, cela n’est point très important. Non. Car Alice est un faire-valoir. Amoureuse du médecin si beau (*ironie inside*), si mystérieux qui soigne son père, elle se lamente. Car comment une jeune pucelle comme elle pourrait bien trouver grâce à ses yeux ? C’est vrai quoi, son père est mourant, mais Alice s’en fout, ce qui l’intéresse vraiment c’est de pouvoir prétendre sortir avec ce merveilleux individu. Tant pis si elle ignore tout de lui, tant pis s’il a dix ans de plus (en vrai on ne sait pas, il n’a pas d’âge. Mais dans ce manga, l’âge, on s’en fout).

Et puis vient le malheur. Parce que notre jeune cruche est malade. Mourante même. Ça arrange bien notre affaire et la sienne. Il n’y a rien de mieux pour se rapprocher de l’élu de son cœur chaste. Mais attention, Alice ne mourra pas. Non non. Parce que notre médecin est amoureux d’elle (Eh on est quand même dans un shôjo), il fera tout pour la guérir. Et ça tombe bien, parce qu’il a le moyen de la garder éternellement en vie le temps de trouver un remède ! Notre jeune médecin a en effet un programme de cryogénisation sous le coude, si ça c’est pas un gros coup de bol !

17

Alors Alice va accepter le remède, sans même se demander ce que c’est, elle s’en fout, elle a son « beau » médecin. Tant pis si on la fout dans une boite qui ressemble à un cercueil, son bien-aimé lui a promis de la réveiller un jour (oui parce qu’il n’a toujours pas trouvé le remède hein, attendez, faut qu’il vive un peu cet homme plein de phéromones).

Voilà, vous avez le pitch. Pas mal hein. Ça donne envie. Mais attendez, ce n’est pas tout, ça ne serait pas drôle sinon.

Car, après avoir vu ça, on se dit que l’histoire, on s’en balance un peu.

41Oui c’est la même fille depuis trois cases.

Je n’avais jamais vu quelque chose d’aussi moche depuis Kaikan Phrase. Vraiment. Quel horreur. Un dessin maladroit, absolument pas maîtrisé et des yeux, DES YEUX ! C’est bien simple, on  ne remarque que ça. Nos protagonistes auraient-ils eu des ancêtres amphibiens ? Le mystère demeure mais j’en reste persuadée.

On ne parlera pas non plus des visages qui changent selon les cases, des yeux qui se barrent en cahuète (un plus haut et gros que l’autre par exemple) et des proportions incroyables (je reste traumatisée par ce pied ultra moche en première page).

3076043045_1_24_8LsVPFK3

Mes yeux tentent encore de s’en remettre.

On se demande vraiment parfois comment certains manga peuvent arriver chez nous. C’est la question que je me pose actuellement pour The Sleeping Princess. Franchement ! Et dire que j’étais emballée par la couverture et le résumé. On m’a trompée, mais on ne m’y reprendra pas !

55454
Mangaka : Yuna Sasaki / Nombre de tomes : 3 (Plus édité) – Anime : Non

55454

Publicités

8 commentaires sur “The Sleeping Princess : Attention les yeux…

  1. J’avais lu les scan il y a longtemps et j’avais été déçue. Plus on avançait dans la série et plus c’était tiré par les cheveux. C’est dommage car ça aurait pu donner quelque chose de bien.

  2. L fait que la série ne soit plus éditée veut tout dire à mon avis. Comme toi le synopsis et la couverture m’avait charmé, puis pour une raison x ou y je ne l’ai pas pris. Eh bien, en lisant ton article (j’ai beaucoup ris d’ailleurs) je ne le prendrais pas !

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s