Livre de poche·Romance

Cinquante nuances plus sombres : plus niais et cul-cul tu meurs…

55454

51mxnV-P3LLTitre : Cinquante nuances plus sombres
Auteur : EL James
Publié en: 2011 (USA) /2013 (France)
Genre : Erotique
Editeur : Le livre de poche (France) / Vintage Books (USA)
Nombre de pages : 595
Prix : 6.90€

Du même auteur : Cinquante nuances de Grey, Cinquante nuances plus claires

Envie de le lire ?

(0) A vomir (yo)Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Anastasia Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d’éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut lui résister. Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie… Romantique, libératrice et totalement addictive, la trilogie Fifty Shades vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

55454

On m’avait prévenu que cette suite s’immisçait sur un terrain miné. J’étais donc préparé au navet que j’allais lire. Cependant, je n’aurai jamais cru que ce tome 2 serait aussi « inter-minable » !

Car oui, je l’affirme à nouveau, j’ai trouvé le premier tome plutôt sympathique. Ce n’est pas de la grande littérature bien sûr, mais le plaisir de lire et de se détendre est là. Forcément, j’ai donc eu envie de continuer mon exploration dans l’univers de Fifty Shades en enchaînant immédiatement avec la suite.

Mais, dès les premiers chapitres, le ton est donné : EL James a vomi de la guimauve. 

tumblr_inline_mnvxzz5wg91rnvwt1

Si Ana n’a rien de changé : toujours aussi cruche, toujours aussi énervante, Christian, le seul atout de cette série a bien évolué. Mais pas dans le bon sens. Comment, d’un dominateur né, autoritaire, froid, distant, peut-on passer à un nounours gaga, chouinard et accro à l’amour ?

Idem pour Ana. Elle qui refusait les cadeaux de Christian, ayant l’impression de passer pour une « pute », là voilà exigeant une décapotable à la place de la voiture premier choix, acceptant une maison et un dressing équivalent à plusieurs années de salaire pour une personne lambda. L’amour est-il une raison pour piétiner son amour propre ? Il semblerait.

Même le scénario en pâtit. On passe plus de temps à suivre l’histoire d’amour pour ados puceaux de Christian et d’Ana qu’à vivre des moments de tensions. Il y en a, mais pas assez pour réellement en profiter (espérons que le dernier tome mette un poil plus l’accent dessus même si on y croit pas trop). 

Quant aux scènes de cul, elles se réduisent comme peau de chagrin. Passant de quatre à cinq pages pour le premier tome à une page voire moins pour cette suite. Ceci dit, pour ma part, gonflée par une plume aussi pourrave, j’ai fini par sauter les passages de sexe, devenus sans intérêt (quand on en a lu un, on les a tous lu).

tumblr_mi4q9rcrqy1riq4rko1_400

En résumé, si le premier tome avait un tout petit peu d’attrait, cette suite minable ne garde que les défauts d’une pseudo-auteur qui, au lieu de retoucher sa fan-fiction, s’est décidé à la publier telle qu’elle (sans déconner, vous me laissez retoucher ça, je vous fait un truc de malade). Je lirai le dernier tome par curiosité (et parce que je n’aime pas laisser une série inachevée) mais, clairement, Cinquante nuances est aussi mauvais qu’on le dit ! 

55454

Quelques citations :

Je suis tout sauf heureux. Comme si le soleil s’était couché depuis cinq jours et n’était jamais revenu, Ana. Je suis dans une nuit perpétuelle.

Sans-titre-8

– Il a dit que tu l’avais frappé dans les couilles.
Le ton de Christian est plus léger et j’y décèle une pointe d’admiration. Je crois que je suis pardonnée.
– Oui, fais-je dans un murmure.
Je suis toujours sous l’effet de l’intensité de son baiser.
– Bien.
– Ray est un ancien militaire. Il m’a appris certaines choses.
– Tu m’en vois ravi, souffle-t-il avant d’ajouter, en haussant un sourcil: Il faut que je m’en souvienne.

Sans-titre-8

A 17h55, mon téléphone sonne. C’est Christian.
– Grincheux et Fâché est là!
Je souris. M. Cinquante Nuances joueur est de retour. Ma déesse intérieure applaudit de joie comme une gamine
– Eh bien, ici la Folle et Insatiable de Sexe. Dois-je comprendre que tu m’attends dehors?
– En effet, mademoiselle Steele. Je suis pressé de vous voir.

55454

autres-tomes

81lq0ykrlRL._SL1500_ 51mxnV-P3LL 9782253176527-T

55454

Publicités

7 commentaires sur “Cinquante nuances plus sombres : plus niais et cul-cul tu meurs…

  1. Alors le premier effectivement, j’en suis ressortie migitigée car il y a du bon et du moins bon. Christian me plait beaucoup mais n’est pas assez développé et c’est encore le cas ici. D’ailleurs tu as une scène vers la fin où tu te dis enfin un peu d’action sans Christian et boum ! Deux pages après, le revoilà. Dommage ! Il y avait un truc à exploiter. Le trois est toujours aussi nul mais j’ai trouvé mieux que le 2 car Ana a pris du poil de la bête avec un nouveau nom mais elle est toujours un peu cul-cul et cruche quand même.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s