Ados et Young Adult·Collection R

Revanche de Cat Clarke : Lourdeur et déception

55454

51gy2iNsJ4L._Titre : Revanche (Undone)
Auteur : Cat Clarke
Publié en: 2013 (USA) /2013 (France)
Genre : Young Adult, Contemporain
Editeur : Robert Laffont (Collection R) (France) / Quercus (USA)
Nombre de pages : 504
Prix : 18.50€

Du même auteur : Cruelles, Confusion

Découvrez-le !

(1) On me prendrais pas un peu pour une conne (yo)Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… À la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide… À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

55454

Après avoir lu Cruelles, que j’avais bien aimé, je me suis dit qu’il fallait que je lise Revanche. Ce livre, on m’en a vendu du rêve. Mais ce que j’y ai découvert n’en avait ni le goût, ni la couleur…

Forte pour ce genre d’histoires un peu dures, Cat Clarke passe du meurtre accidentel au suicide. Les thèmes sont crus chez cette auteure et l’on sait d’avance qu’émotionnellement, on risque de ne pas en ressortir tout à fait intact.

tumblr_inline_n03k4qZo8d1s7m7tg

Revanche raconte l’histoire de Jem et Kai. Filmé en plein acte avec un autre garçon, ce dernier n’a pas supporté et s’est suicidé. Jem décide de venger son ami en retrouvant le responsable et en lui rendant la monnaie de sa pièce…

Le ton est donné, c’est noir, c’est triste et les histoires de vengeance, moi j’aime bien. Alors forcément, j’étais partie pour lire un super bouquin, bien noir avec quelques touches de crus. Que nenni.

Revanche a été une douche froide. Les défauts se comptent par dizaine. Commençons par le principal : la plume de l’auteur. Si j’avais apprécié son style avec Cruelles, je ne l’ai tout simplement pas reconnu ici. Mal écrit, Revanche surprend. Ajoutez à cela une héroïne pénible, qui ne sait plus qui elle est, et décide de se transformer en pétasse pour trouver le responsable de la mort de son ami et vous obtenez un grand moment de nullitude. L’idée pourtant semblait bonne. Mais Jem s’y est pris un poil trop à coeur. L’histoire devient rapidement indigeste. Plat, décevant, Revanche n’est clairement pas à la hauteur de nos attentes.

tumblr_mhlmovF3qL1rqaabio1_500

Seule la fin trouvera un peu grâce à nos yeux. Non pas par la surprise qu’elle pourrait procurer (on s’attend dès le début à l’identité du responsable et au déroulement des événements) mais par la poésie dont a fait preuve Cat Clarke. Saluons également le courage dont elle a fait preuve en ne prenant pas la voie la plus facile pour conclure son livre.

J’aurai aimé pouvoir compter Revanche parmi mes coups de coeur de cette année. Les réactions bloguesques ici et là m’y avait encouragées. Mais c’est dans la pile des grosses déceptions que le livre termine. Dommage.

55454

Quelques citations :

Il me manque tellement. Ça ne devient pas plus facile. Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de souffrir de l’absence de quelqu’un. Plus cette personne est partie depuis longtemps, pire c’est, parce qu’on commence à oublier son sourire, sa façon de pencher la tête lorsqu’elle réfléchissait, de vous regarder et de deviner ce à quoi vous pensiez. Bientôt, on se met même à avoir la sensation que les souvenir sont étés remplacés par des images photographiques – comme si la seule façon de se rappeler cette personne se trouvait désormais sur un cliché, et qu’elle devenait bidimensionnelle. Et comme ça déchire le cœur rien que d’y penser, on évite de le faire.

Sans-titre-8

Kai est mort il y a tout juste un an. J’ai vécu sans lui sur cette planète pendant trois cent soixante-cinq jours.
Trois cent soixante-six seraient vraiment trop.

Sans-titre-8

Mon dernier dîner… J’ai fait attention à chaque détail : la façon dont papa tapait du pied sur le lino, dont maman coupait tout ce qu’elle avait dans son assiette avant de commencer à manger. On la charriait sans arrêt avec ça, Noah et moi. Je disais « Attention ! TOC à l’horizon ! », et ensuite, il chantait « TOC ! TOC ! » sans savoir ce que ce terme signifiait exactement.

55454

autres-tomes

cruelles-4085453

55454

Publicités

2 commentaires sur “Revanche de Cat Clarke : Lourdeur et déception

  1. Pour moi aussi ce livre a été une petite déception, je trouve qu’il donne une très mauvaise image des filles adolescentes. J’ai l’impression qu’il incite les jeunes filles à ne pas respecter leur corps en s’offrant au premier venu et à se bourrer. Sinon le thème du suicide et de la vengeance était intéressant^^

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s