Ados et Young Adult·Collection R·Dystopie

La Sélection tome 3 : L’Elue. Time to say goodbye…

sans-titre-12

519AVt3zrKL

Une seule candidate sera couronnée…

L’ultime volet très attendu de la trilogie de Kiera Cass, best-seller en France et à l’étranger !

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

sans-titre-12

Ça y est ! Ça y est ! ENFIN ! On va enfin pouvoir savoir qui va remporter la Sélection ! Les foules se déchaînent, les fans de la série se sont toutes jetées sur ce dernier tome et c’est désormais mon tour !!

gif_delay_1399980461_gif_write_8be2e2

Je devais attendre que mon exemplaire signé et augmenté arrive direct des USA mais je n’ai pas pu attendre. J’ai donc emprunté The One à mon boulot et l’ai dévoré d’une traite en un peu plus de 4h.

Ce tome conclut donc une des meilleures dystopies qu’il m’ai été donné de lire. Là où Enclave et Divergent m’avaient profondément déçue, The Selection remplit entièrement son rôle et offre une conclusion plus que satisfaisante.

Jamais je n’ai connu quelque chose d’aussi douloureusement beau que ce baiser. Si seulement je pouvais le saisir dans un filet, le faire sécher entre les pages d’un livre, le conserver puis le montrer au monde, à l’Univers tout entier, et clamer haut et fort : Voyez, voilà ce que l’on ressent quand l’amour vous saisit.

Il faut dire que les surprises sont nombreuses et l’action bien présente dans ce tome. Pas le temps de s’ennuyer, le temps est compté pour America et ses chances de succès semblent faibles. La situation est tendue et l’on a peur pour elle. Kriss (cette pouffiasse !) arrivera-t-elle à chaparder le coeur de Maxon ? Quid d’Aspen ? Ce loser de première finira-t-il par faire griller America auprès du Palais (on se souvient de la pauvre Marlee et du sort qu’elle a connu) ?

Il m’aura fallu énormément de patience et de maîtrise de soi pour m’empêcher de me spoiler en lisant la fin avant le reste. Et j’en suis contente. Il faut dire que ma lecture n’aurait pas été si agréable sinon. Kiera Cass offre de nombreuses réponses aux questions que l’on se pose depuis le premier tome et n’omet aucun personnage pour sa conclusion. Une conclusion peut-être un peu rapide (certains gros événements sont trop rapidement éclipsés), seul défaut cependant de ce tome.

Il m’attire vers lui et pose une main sur ma hanche. Je glisse une main dans la sienne et, de l’autre, je ramasse les pans de ma robe gorgés d’eau. Nous oscillons sur nous-mêmes, presque immobiles. Je plaque ma joue contre son torse, il appuie le menton sur mon crâne, et nous valsons au rythme de la pluie qui s’abat sur nous. Entre les bras de Maxon, j’ai l’impression que nos mauvaises expériences ont été gommées pour laisser place à une émotion simple, pure. Je ne dirais pas que c’est le destin qui nous a rapprochés, mais il y a quelque chose à l’œuvre qui nous dépasse. Je lève la tête et, toujours accrochée à Maxon, je l’embrasse. Les gouttes qui tambourinent sur le toit font un bruit d’enfer. Nous sommes seuls au monde.
Il m’a fallu du temps pour le comprendre, beaucoup de temps, mais la certitude me frappe à la façon d’un éclair.
J’aime Maxon. Pour la première fois, je le sens au plus profond de mon cœur. Et je l’accepte, tout naturellement.
Je l’aime.

Oui, il était temps qu’une dystopie offre enfin une fin concluante et je suis ravie que ce soit La Sélection. J’ai aimé découvrir l’univers de l’auteur, ces personnages tous touchants et le dilemme qui aura pris tant de temps à America. C’est un peu triste que je tourne la dernière page, pleurant certains personnages, me réjouissant pour d’autres, mais heureuse d’avoir découvert cette trilogie qui restera, pour longtemps, un coup de coeur immense.

sans-titre-12

couv1189781 couv3610935 519AVt3zrKL 18172471 81YYywKzcXL 51TfldXw8lL 91h2-3zuLZL

sans-titre-12

Grand Format : Robert Laffont (Collection R) : 16,90€ / Poche : N’existe passans-titre-12

sans-titre-12

Publicités

9 commentaires sur “La Sélection tome 3 : L’Elue. Time to say goodbye…

  1. Je ne suis pas d’accord avec toi concernant Enclave et Divergente que j’ai adorés, mais ce dernier tome de La sélection m’a également beaucoup plu, il relève vraiment le niveau par rapport au précédent que je n’avais pas spécialement aimé!

  2. Bon j’ai fini la saga y a quelques temps.
    Tout d’abord, j’ai pas franchement adhéré aux nouvelles : j’ai trouvé qu’on n’y apprenait pas grand chose et que le style d’écriture entre Ame/Maxon/Aspen était finalement le même.

    Pour en revenir à ce troisième tome. J’ai replongé dans la saga tête la première (quand la vie est merdique autour, quoi de mieux qu’une histoire de prince et de princesse ? ^^) et je ne peux pas dire que je sois déçue de la fin, mais pas non plus que j’ai adoré (en même temps, j’ai détesté quasiment toutes les fins des sagas que j’ai lues…). Côté histoire d’amour, pas de surprise, j’avais deviné l’issu dès le départ (j’ai une théorie là dessus qui se valide à tous les coups \o/). Ce qui me déplait, c’est ce qui se passe autour. Il y avait tant de choses à développer ! Notamment autour de l’histoire des renégats, ou de l’inévitable confrontation Maxon/Aspen. Et puis je ne sais pas ce qu’ont les auteurs à vouloir tuer des personnages à tous prix, mais c’est quelque chose qui m’horripile dès que c’est injustifié… (je te laisse imaginer ma colère à la lecture du dernier tome d’Harry Potter, pour ne citer que ça…)

    Du coup j’ai un peu eu un sentiment de manque à la fin. J’aurais aimé aller plus loin, que certaines choses soit plus exploitées… Néanmoins, ça reste une de mes sagas préférées de ces dernières années, au coude à coude avec Hunger Games.

    Bon par contre, maintenant il faut trouver une nouvelle série qui égalera celle-ci en terme de guimauve : ma glycémie est drôlement basse… 😉

    1. C’était même couru d’avance ! Tu as lu Miss Peregrine ? Sinon, je te conseille très fortement Love Letters to the Dead et Gardiens des cités perdues que je viens de finir et qui est bien sympa. 🙂

      1. J’ai pris Love Letters to the Dead (en VO) sur la tablette pour cet été. Faut absolument que je fasse un plein de bouquins avant de partir, mais je ne trouve rien qui me botte. J’ai pris les 3 premiers tomes du Protectorat de l’Ombrelle, et j’ai aussi les 2 premiers (version intégrale) de GoT.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s