Ados et Young Adult

Trylle tome 1 : Echangée : Des trolls ? Vous avez dit des TROLLS ?

sans-titre-12

97823610Wendy était âgée de six ans lorsque sa mère a essayé de la tuer, convaincue qu’elle était un monstre. Des années plus tard, Wendy découvre que sa mère avait peut-être raison: elle n’est pas la personne qu’elle croyait être et toute son existence doit être démêlée. Tout ça à cause de Finn Holmes. Finn est un mystérieux garçon qui semble la protéger. Chaque rencontre avec lui bouleverse Wendy, surtout parce qu’elle est attirée par lui, même si elle ne l’admettrait jamais. Mais la vérité ne tarde pas à arriver: Wendy et lui ont été échangés à leur naissance. Et aujourd’hui, il vient la ramener dans sa vraie famille. Pour découvrir sa véritable identité, elle doit abandonner son ancienne vie. Commence alors un voyage aussi beau qu’effrayant vers un monde magique dont elle ne soupçonnait pas l’existence.sans-titre-12

Lorsque Castelmore a annoncé ce roman, je m’étais jurée de ne pas l’acheter. Non pas parce qu’il ne me tentait pas, mais parce que j’avais déjà toute la série choppée en VO, pas très cher, chez Gibert. Seulement, si vous lisez ce blog depuis un moment, vous commencez à me connaître : je ne résiste jamais à une belle couverture. Du coup, malgré le fait que la trilogie complète poireautait dans ma PAL depuis des mois, c’est en français que je me suis plongée dans mon premier Hocking.

Le pitch était plus que tentant : une héroïne que l’on a tenté d’assassiner à l’âge de six ans, un agresseur qui n’est autre que sa propre mère et un doute sur sa véritable identité. Que de mystères ! Mais finalement, Trylle, ça vaut vraiment le coup ?

Il toucha ma joue à nouveau, juste du bout des doigts, et de nouveaux frissons m’envahirent. Il examina ma blessure avec attention et reposa ses incroyables yeux noirs sur moi. À cet instant, je compris que j’étais officiellement tombée amoureuse de lui.

Disons-le tout de suite, le scénario est original et l’idée de mettre en avant des trolls (oui oui, vous avez bien lus), c’est la première fois que je vois ça. Moi qui pensais naïvement que c’était encore une histoire de fées, j’ai été agréablement surprise. Amanda Hocking dépoussière l’image peu glamour de ces créatures malmenées par la culture populaire depuis des centaines d’années.

Mais, premier couac, Wendy, l’héroïne est une vraie tête à claque. Intenable, désagréable, j’ai eu envie plus d’une fois de lui en coller une. Elle ne sait pas ce qu’elle veut, exige d’avoir tout, tout de suite et ne cherche pas à comprendre le monde et les gens qui l’entourent. Ah pour attirer les ennuis, elle est la reine, mais pour y faire face… Non, mademoiselle préfère fantasmer sur son beau traqueur.

Et c’est d’ailleurs, là, le second défaut de Trylle. L’histoire d’amour impossible entre deux gens de classes différentes, ce n’est pas nouveau mais ça reste indémodable. Il y a néanmoins la façon de la mettre en scène et d’attirer son lecteur. Amanda Hocking ne semble pas vraiment douée pour cet exercice. Trylle plonge dans le cul-cul et nous offre une belle palette de guimauve et de sentiments dégoulinants. Jugez donc par cet extrait de mièvrerie ultime :

Son buste contre le mien, les contours puissants de son corps jouxtant les lignes délicates du mien, je sentais son cœur cogner sur ma poitrine. Il m’agrippait toujours le poignet, retenant une de mes mains contre le mur. Il me regardait, et je ne devinais pas ce qu’il allait faire, car son regard noir consumait tout. Soudain, il pressa brutalement ses lèvres sur les miennes. Il m’embrassa désespérément, comme s’il ne pouvait respirer sans moi. Les poils courts de sa barbe griffaient mes joues, mes lèvres, mon cou, partout où il posait sa bouche. Il lâcha mon poignet, permettant ainsi que je l’entourasse de mon bras et l’attirasse encore plus près de moi. Comme j’avais pleuré quelques instants plus tôt, je sentis le sel de mes larmes sur ses lèvres. Entrelaçant mes doigts dans ses cheveux, je pressai sa bouche encore plus fort contre la mienne. Mon cœur battait à tout rompre, et une chaleur intense m’envahit. Il finit par arracher ses lèvres des miennes, ses mains qui me coinçaient contre le mur, toujours agrippées à mes épaules, puis il fit un pas en arrière. Respirant bruyamment, il garda les yeux baissés pour éviter de me regarder.

Je vous l’avais dit que c’était cul-cul. Néanmoins, malgré tout ça, il y a du bon dans ce premier tome. Du potentiel que j’espère voir utilisé dans la suite. Suite que je lirais en anglais pour pouvoir me rendre compte de la plume véritable de l’auteur.

sans-titre-12

97823610 81xDEy3N8eL 71wNupoqlnL

sans-titre-12

Grand Format : Castelmore- 15,90€ / Poche : N’existe passans-titre-12

Publicités

7 commentaires sur “Trylle tome 1 : Echangée : Des trolls ? Vous avez dit des TROLLS ?

  1. Il me tentait pas mal à la base (surtout pour la couverture, je l’avoue… je suis superficielle ! 😀 ) mais l’extrait que tu as mis m’a bien refroidie ! La mièvrerie dans les livres, ça m’agace assez vite… Donc je vais passer mon tour je pense. Mon porte-monnaie te remercie ! 😛

  2. La couverture est magnifique mais il ne me tente pas du tout…Et puis l’extrait me refroidit encore plus. Je trouve que les temps sont étranges : non pas que ça me dérange l’utilisation du subjonctif imparfait mais ça ne va pas avec la scène, je trouve…Enfin, ça fait étrange, vraiment…

  3. Comme toi j’adore la couverture, je la trouve sublime plus que de mesure mais Castlemore a le chic pour faire des couvertures intenses. Je me rappelle des New Victoria et surtout du tome 1 et 2 du Dernier Jardin.
    J’avais envie de le lire, d’ailleurs il est dans ma PAL sur ma liseuse, et j’aimerai vraiment m’en faire un avis propre, en tout cas je suis comme toi je n’aime pas du tout les histoires d’amour impossibles mais qui se déroulent toutes naturellement. Je sens que je vais me lancer avec beaucoup d’appréhension en réalité.
    Je pensais que c’était une réécriture de Peter Pan quand j’avais lu le résumé XD.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s