Ados et Young Adult·Humeur

La Belle Colère, un éditeur aux livres mal genrés

biglogo

sans-titre-12

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler, non pas d’un livre, mais d’une maison d’édition toute jeune : La Belle colère. Sur ses deux parutions, je n’en ai vu aucune chroniquée dans la communauté bloguesque. Et cela m’a interpellée. Pourquoi ? Parce que La Belle Colère publie de la Young Adult.

Enfin, pas vraiment. Du moins pas pour eux. Ne vous attendez pas à trouver leurs livres dans le rayon YA d’une librairie, l’éditeur, et c’est la raison pour laquelle j’avais envie de vous en parler, vend ses livres comme, je cite «  des romans pour adultes dont les héros sont des adolescents. Des livres qui s’adressent aux adultes et se tendent, une fois refermés, aux plus jeunes, non pas parce qu’ils seraient adaptés à leur « niveau de lecture », mais simplement parce qu’ils nous ont profondément marqués. »

Ah.

Ce n’est pas ce que je lis moi, quand je regarde leur classement dans leur pays d’origine.

hester_dayDisons-le clairement, je n’aurai, moi non plus, jamais entendu parler de cet éditeur si une gentille consœur de chez Gibert Jeune ne m’avait pas parlé de Dieu me déteste, son dernier coup de coeur en date, comme d’un ouvrage proche de Nos Etoiles Contraires. De toutes les librairies visitées, c’est la seule qui classait l’ouvrage en Young Adult. Forcément, donc, quand j’ai vu au boulot que le livre était rangé en littérature étrangère, cela m’a interpellé et j’ai décidé de faire quelques recherches.

En deux-trois clics, j’ai donc découvert que Dieu me déteste et La Ballade de Hester Day, sont classés sur Goodreads comme : Young Adult et Teen. Certains diront que ce n’est pas un argument suffisant. Peut-être. Mais ce qui a fini de me convaincre, c’est de voir l’éditeur de Dieu me déteste (Somebody Up There Hates You) : Algonquin Young Readers. Ok, je pense que là, tout est dit.

2221100Mais alors, pourquoi retrouve-t-on ces deux livres dans le mauvais rayon ? Pourquoi La Belle Colère tente de nous vendre ses livres comme des livres pour adulte mais que l’on pourrait refiler aux jeunes après ?

Pourquoi fausser les gens en leur faisant penser qu’un livre n’est pas de la Young Adult ? La Belle Colère a-t-elle honte de donner le genre véritable de ses ouvrages ?

Il semblerait pourtant que l’éditeur aime le genre. Serait-ce alors une tentative de démocratisation du genre YA ? Mais pourquoi tenter de démocratiser un genre qui l’est déjà ?

dieu-deteste-1537398-616x0Pour rappel, le public majeure de la Young Adult a entre 18 et 34 ans. Ce sont donc des adultes qui lisent le plus Nos Etoiles Contraires, Vampire Academy, Love Letters to the Dead ou encore twilight (rappelez-vous les twilight Moms).

C’est comme si, demain, un éditeur décidait de publier Harry Potter en littérature étrangère parce que, derrière le côté un peu enfantin, c’est un livre finalement destiné aux adultes au vu des thèmes traités.

17302690Peu importe ce qu’on en dit, si un livre est genré, dans son pays d’origine, comme de la Young Adult ou de la jeunesse, il est, et restera partout, dans tous les pays et dans toutes les langues genré de la même manière. Alors pourquoi cacher sa véritable nature aux lecteurs ?

Si Dieu me déteste et La Ballade d’Hester Day (qui à l’air génial au passage), avaient été classés comme ce qu’ils sont réellement, je pense que nous autres, blogueurs litté, nous en aurions beaucoup plus parlé. Non pas que nous lisions moins de littérature étrangère, mais parce que la YA est un genre que nous apprécions, que nous aimons mettre en valeur et promouvoir. Nous sommes adultes, nous adorons la Young Adult et nous n’en avons pas honte. Je suis libraire, je conseille tous les jours de la YA, très souvent à des adultes et eux, comme moi, nous n’en avons pas honte.

Je reste donc sceptique sur ce choix mais souhaite beaucoup de succès à cet éditeur.sans-titre-12

 

Publicités

3 commentaires sur “La Belle Colère, un éditeur aux livres mal genrés

  1. Héhé, j’ai justement chroniqué hier le magnifique « Dieu me déteste » ❤ Une très bonne idée que ce billet car personnellement, je compte bien m'offrir "La ballade d'HD" très rapidement vu la qualité du premier titre de cette maison d'édition !
    Cajou

  2. Oh, je ne connaissais pas du tout cette maison d’édition ! Tu m’as intriguée, ton billet est vraiment intéressant, et c’est une preuve de plus pour montrer l’importance du classement en bibliothèque, en librairie et au sein même des maisons d’édition 🙂

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s