Romance

Les Stagiaires, une vision franche de la galère des jeunes d’aujourd’hui…

sans-titre-12

91NxsJdatPLOphélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives. Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Etudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. à leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro… Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

sans-titre-12

Samantha Bailly est une auteur qui monte pas mal depuis quelques années. Si j’ai acheté plusieurs de ses livres, Les Stagiaires est le premier que je lis. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. Loin d’être une caricature sur les jeunes actuels, on découvre ici une vision juste de la situation de la jeunesse dans une société qui semble ne pas en vouloir.

Frais, percutant, ce roman met en scène cinq personnages dont deux en sont les narrateurs. Cinq personnalités différentes, cinq directions prises par chacun pour trouver sa place. De quoi s’identifier facilement à l’une d’entre elles.

« Le petite graphiste, là….PFFF…Impossible de me rappeler son nom. En même temps, il y a tellement d’allées et venues de stagiaires, ce n’est pas comme si c’était important. »

Les Stagiaires se lit rapidement tant on est pris par la plume de Samantha Bailly. L’auteure à un talent certain pour nous captiver, même dans les situations les plus ordinaires de la vie. Mais c’est justement cela que l’on apprécie tellement dans ce roman. Car, chacun des personnages devient rapidement un ami, un frère, une soeur, quelqu’un de proche de nous qui vit la même situation.

Un livre touchant donc, mais aussi révélateur d’une époque difficile pour la jeunesse, qu’elle soit dorée ou modeste. Rajoutons en plus un bon point pour la couverture signée Boulet et vous avez là un sans-faute !

sans-titre-12

Grand Format : Milady – 18,20€ / Poche : N’existe passans-titre-12

Mon avis sur les autres romans de l’auteur

Métamorphoses

sans-titre-12

Publicités

2 commentaires sur “Les Stagiaires, une vision franche de la galère des jeunes d’aujourd’hui…

  1. J’ai moins accroché que toi parce que justement l’auteure n’a pas su me toucher. Je n’ai pas réussi à trouver assez de crédibilité à mes yeux tant sur leur personnalité que sur les aventures qui leur arrivent.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s