Milady·Romance

Comme si c’était toi…. Quand romance rime avec Fade.

sans-titre-12

comme-si-c-etait-toi-537726

Même si elle ne tombe que sur des cas sociaux, Anna est une femme comblée : à trente ans, elle adore son job et la vie lui sourit. L’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin. Aussi, lorsque ce dernier fait irruption dans sa vie, est-elle surprise de constater à quel point il a changé. Pourtant, James a beau être prévenant, drôle et spirituel, Anna ne peut s’empêcher de penser qu’elle commet une grave erreur en lui faisant confiance.

sans-titre-12

Comme si c’était toi, c’est l’histoire de deux êtres. Deux êtres qui n’auraient pas dû tomber amoureux, bousculés par un passé tortueux. Mais, la vie est capricieuse et les chemins que l’on prend sont parfois troublants. On suit donc, deux voix, deux vies, deux personnages blessés. Anna, traumatisée par son enfance, souffre-douleur de ses camarades et James, en pleine séparation. Tous deux trentenaires, tous deux désespérés de trouver quelqu’un qui saura les aimer.

J’avais entendu beaucoup de bien de Parce que c’était nous, le premier roman de l’auteure. Forcément, quand Comme si c’était toi est paru j’ai eu envie de tester, ça semblait prometteur et la couverture, sublime, de ce roman avait d’ailleurs finie de me convaincre.

Elle pourrait peut-être finir par les aimer, ses cardigans, étant donné qu’elle appréciait désormais la personne qui les portait. Elle fut soudain prise d’une envie irrépressible de remplacer Aggy, de glisser ses bras autour de lui et de le serrer fort. Elle tenta quelques pensées lascives impliquant le déboutonnage de son cardigan, mais sans grande conviction. Cela manquait autant d’érotisme qu’une scène de séduction dans laquelle on aurait défait les bretelles d’une salopette ou roulé des bas de contention.

Mais, à la lecture, j’ai été profondément déçue. Plat, peu original, Comme si c’était toi lasse rapidement son lecteur. La faute à une succession d’événements sans intérêts, de personnages fades auxquels on ne s’attache pas et à une fin sans surprise. Je l’avoue, je n’ai pas pu finir ma lecture normalement, passant, du presque milieu du roman, à la fin, en feuilletant. Et je ne suis pas tombée de ma chaise de surprise.

Si vous êtes amateurs de romance, ce roman ne vous sortira pas des sentiers battus. L’auteure ne prend aucun risque, reste dans les carcans de la romance classique. Devant ce manque de dynamisme flagrantComme si c’était toi ne figurera finalement pas parmi mes lectures les plus marquantes de 2015. On passera aisément pour une histoire plus palpitante.

sans-titre-12Grand Format : Milady – 18,20€ / Poche : Milady – 8,20€sans-titre-12

Publicités

2 commentaires sur “Comme si c’était toi…. Quand romance rime avec Fade.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s