Fantasy

L’Edit d’Alambrisa : Quand ça ne prend pas, ça ne prend pas !

sans-titre-12

514t5nemn-LÀ l’issue d’une ère de guerres sanglantes, les Hommes sont parvenus à développer une civilisation aussi pacifique que prolifique. Tellur est un monde en Paix, un rêve devenu réalité au prix de sacrifices incommensurables… et grâce à l’Édit d’Alambrisa.

Plus de trois-mille six-cent ans après la rédaction de l’Édit d’Alambrisa, Sicara Narki accède au prestigieux statut d’Apprentie et intègre le lieu de formation des Mages les plus puissants de Tellur, sous l’égide du plus mystérieux des professeurs.

Mais elle est loin de mener au Conservatoire la vie studieuse et sereine à laquelle elle a toujours aspiré. Une série de drames sans précédent vient perturber la Paix d’Alambrisa et très vite, l’Apprentissage de Sicara prend une tournure inattendue et dangereuse qui changera du tout au tout le cours de son existence… … et peut-être même la civilisation de l’Édit tout entière.sans-titre-12

C’est, suite à un mail des éditions Monde Premier que j’ai découvert L’Edit d’Alambrisa d’Alix d’Angalie. Cette association permet à de jeunes auteurs de faire leur début et de publier leurs livres. Quand il m’ont contacté pour tester l’une de leurs publications afin de vous la faire découvrir, je me suis très rapidement tournée vers ce roman. L’histoire de la jeune Sicara, bien décidée à faire quelque chose de sa vie grâce à son Don, semblait intrigante.

J’adore la fantasy et le pitch me paraissait fort prometteur. Et il l’était. Mais, je dois l’avouer, l’alchimie n’a pas eu lieue. Non pas parce que l’écriture est mauvaise ou que les idées de l’auteur ne sont pas bonnes. Mais parce que cela arrive de temps à autre et que malheureusement, ce livre n’était pas destiné à m’emporter dans son univers.

Sicara approcha sans perdre une seconde. Deux autres personnes lisaient déjà l’inscription gravée sur la plaque de marbre fixée au mur. Sicara se hissa sur la pointe des pieds pour lire par-dessus leurs épaules : Alexandra Dourov. Sicara aurait préféré se jeter nue dans le Lienn la nuit du Solstice d’hiver plutôt que d’être sous les ordres d’une telle femme.

Je ne peux néanmoins, que vous conseiller de tester ce premier tome d’une série fantasy prometteuse. On se prend rapidement d’amitié pour Sicara, si désireuse d’avoir une vie meilleure grâce à son Don. J’ai cependant regretté que ce fameux Don ne soit pas plus présenté dès le départ. On comprend que celui-ci est exceptionnel mais sans savoir immédiatement en quoi il consiste, on se retrouve perdus. Tout comme il manque, selon moi, une présentation plus aboutie du monde de Sicara. J’aime savoir dès le départ où je me trouve. Peut-être cela a-t’il joué dans le fait que je n’ai pas réussi à rentrer dans ce roman.

En attendant, je remercie beaucoup les éditions du Monde Premier et Alix d’Angalie pour m’avoir permis de découvrir l’Edit d’Alambrisa. Amateurs de fantasy, n’hésitez pas !

sans-titre-12Grand Format : Ed. du Monde Premier- 19,50€ / Poche : Ed. du Monde Premier – 9,50€sans-titre-12

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s