Humeur·Lire en VO

Lire en anglais : Vous avez dit inaccessible ?

cropped-grunge_flag_of_the_united_kingdom__union_jack-wallpaper-960x5403sans-titre-12Quand on est féru de littérature YA, il vient un moment où l’offre présentée en France n’est plus suffisante, quand les éditeurs ne décident pas d’arrêter leurs séries à un tome de la fin. On aimerait bien suivre le chant des sirènes américaines avec leur choix conséquent et leurs prix attractifs. Mais lire en anglais, pour beaucoup, ça fait peur. Je vous propose aujourd’hui un petit article pour vous prouver que se mettre à de la VO n’est pas réservé aux parfaits bilingues.

Quand j’ai décidé de me mettre à la lecture en VO il y a quelques années, c’était pour pouvoir me plonger dans les Harry Potter dès leur sortie anglaise. Je ne pouvais pas attendre la VF. J’ai donc commencé avec le tome 5, rapidement mis de côté face à ses nombreuses descriptions qui ont eu raison de mon piètre niveau (j’étais, à l’époque, encore au collège). J’ai réitéré avec le tome 6 dont le destin fut similaire. Ce n’est qu’au tome 7, archi motivée pour connaître la fin des aventures de mes héros préférés que je me suis plongée à cœur perdu dans ces centaines de pages dans une langue que je ne maîtrisais pas encore tout à fait. Et ma persévérance a payée.

Dico ou pas dico ?

dico

Il faut savoir que, ce qui bloque lorsque l’on décide de se mettre à la lecture VO, c’est que l’on cherche à comprendre absolument chaque mot. Un blocage qui rend la lecture rapidement insoutenable. Il faut donc d’abord apprendre à lire tout en acceptant de ne pas tout comprendre. De cette façon, on se rend compte que, même si certains mots nous échappent, le sens de la phrase se révèle malgré tout. Dégagez votre dico anglais-français, vous n’en aurez pas besoin. Car vous verrez qu’au fur et à mesure de la lecture, le sens de certains mots finiront par vous apparaître naturellement. Préférez plutôt un outil comme Reverso pour les mots sur lesquels vous bloquez vraiment mais donnez vous une limite de 3 mots maximum par page. Ainsi, vous vous sentirez bien plus libre dans votre lecture.

Commencer la lecture en VO avec quel livre ?

challengevo

Pour améliorer votre anglais tout en prenant du plaisir, choisissez votre lecture selon votre niveau. Si vous débutez, il est bien évident qu’un roman adulte sera hors de portée. Exit donc les Dan Brown, Stephen King et autre. Choisissez plutôt des livres jeunesse. Le texte y est plus simple, plus aéré et les mots moins compliqués.

Tentez également des livres que vous avez déjà lus en français. Cela vous permet de redécouvrir une œuvre que vous avez aimé sans intermédiaire entre l’auteur et vous. L’histoire vous sera familière et le plaisir de lecture plus important. Le principal quand vous choisissez votre livre, c’est que l’intrigue vous donne envie. Car c’est cette envie qui vous motivera vraiment. N’hésitez pas à chercher des extraits sur le net si vous commandez en ligne ou de commencer à lire les premières pages si vous êtes en magasin. Le feeling se fera tout seul. Je vous déconseille les Harry Potter si votre anglais est hésitant. Comme dit plus haut, J.K. Rowling propose beaucoup de descriptions qui découragent. Idem pour Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll qui est en ancien anglais et risque de vous perdre totalement.

En revanche, la plume plus simple de Stephenie Meyer, par exemple, est agréable. Alors, certes, twilight ne plaît pas forcément à tous, mais la difficulté est moindre, pour commencer, c’est un choix stratégique. Si vous aimez le fantastique, je vous conseille également l’excellent Miss Peregrine de Ransom Riggs. Enchanteresse et très agréable, la plume de l’auteur est plus qu’accessible. Idem pour Kiera Cass avec sa Sélection de qualité.

Sinon, dans un style plus doux, les Beatrix Potter sont à tester également. Dépaysants et si mignons avec leurs illustrations vintage.

Les bandes dessinées sont aussi un bon moyen d’améliorer son niveau. Le texte est moindre et la répartition dans les bulles fait moins peur. Que ce soit du comics ou du manga, le choix est large.

Lire c’est bien, mais mon niveau n’augmente pas beaucoup, que puis-je faire ?

tumblr_myy9dp5NXE1qlu8two2_500

En complément de la lecture en VO, vous pouvez également améliorer votre niveau en regardant vos films et séries préférés en anglais. Commencez tout d’abord à regarder vos films et séries en VO sous-titrés français. Vous verrez, c’est bien plus agréable et vous découvrirez des nuances inexistantes en VF. De plus, vous pourrez ainsi augmenter votre vocabulaire sans vous en rendre compte. Quand vous commencez à être à l’aise avec la VOSTF, passez vos sous-titres en anglais. Ainsi vous vous immergerez totalement dans la langue de Shakespeare. Cela vous permettra de mémoriser la grammaire des mots que vous entendez. Et vous verrez qu’au fur et à mesure, votre compréhension s’améliora d’elle-même. Si bien que vous pourrez vous passer totalement des sous-titres.

Cette technique, je l’ai moi-même appliquée. Et aujourd’hui je regarde Outlander où l’accent écossais est en force en VO sans sous-titres. Je ne maîtrise pas encore tout mais chaque visionnage me permet de comprendre de plus en plus de mots et d’expressions. C’est un moyen beaucoup plus ludique et agréable pour se remettre à l’anglais que de reprendre les méthodes avec CD habituelles. Et puis ça permet de décortiquer les accents et les prononciations grâce à l’oreille. Et ça coûte moins cher.:)

Plus vous lirez et regarderez en VO et plus votre choix de livres en VO s’agrandira. Et vous aussi vous pourrez vous dire : je l’ai fait, ce n’est pas impossible !

sans-titre-12Quelques titres pour bien commencer :

18140047 Half Bad real beautiful-creatures-book-cover-image Miss-Peregrines-Home-for-Peculiar-Children-593x921 couv1189781 41XXFeqAT-L 19330 A1ST9fjumqLsans-titre-12

Publicités

17 commentaires sur “Lire en anglais : Vous avez dit inaccessible ?

  1. Très bon article!!
    Rien a ajouté, si n’est que vous devez vraiment avoir l’envie et la curiosité, si je puis dire, d’apprendre cette langue!!
    Et surtout ne vous découragez pas!!

  2. J’ai voulvu commencé la VO au collège avec Twilight et je me suis vite découragé car je n’avais pas un assez bon niveau. Aujourd’hui je m’y suis remise avec Harry Potter et j’ai été surprise de voir que j’arrivais à comprendre sans trop de difficulté. Pour harry Potter je tiens à souligner que les deux premiers tomes sont plus faciles car plus court avec un langage plus simple. Merci pour ce super article !

    1. Merci à toi pour ton retour. Oui, les deux premiers sont plus simples. Puisque vraiment pour les plus jeunes. 🙂 Il faudrait que je les tente. 🙂

  3. Je ne peux que plussoyer tout ce qui est écrit ici. J’ai eu une technique similaire que ce soit pour les livres ou les séries. Concernant les séries, je vais aller un peu plus loin en parlant de mon expérience.
    Si vous avez une série que vous souhaitez regarder, lancez-vous (avec sous-titres en français) et regardez un épisode à la fois plusieurs jours par semaine. Certes, j’ai une facilité pour les langues, mais en en regardant un épisode de Doctor Who en VOSTFR 3 à 4 fois par semaine sur plus d’un mois et ensuite en continuant à regarder d’autres séries après avoir fini la saison 5, j’étais capable, lorsque la saison 6 est arrivée de suivre avec des sous-titres en anglais. Je suis aujourd’hui étudiante au Royaume-Uni et complètement bilingue.
    L’important à comprendre est que ça prend du temps, ça ne se fait pas en un jour. Si un livre vous semble trop insurmontable, commencez par les séries, trouvez quelque chose qui vous plaît et ça vient tout seul.

  4. Un bon article pour savoir par quoi commencer en VO ! J’ai commencé la VO il y a presque deux ans maintenant et je pense que certains de tes conseils sont primordiaux (comme le fait de se détacher du dictionnaire, qui n’est pas notre meilleur ami pour lire tout un livre !)
    Personnellement, j’avais commencé par On the Road de Jack Kerouac, pour les cours, et ce n’était pas une mince affaire. Mais je l’avais d’abord lu en français et ça m’avait beaucoup aidé.
    Autrement, mes premières lectures faciles que je recommande vivement sont : The Fault in Our Stars de John Green (vraiment accessibles), et Fangirl de Rainbow Rowell.

    1. Effectivement, très bon choix pour TFIOS ! Je n’y avais pas pensé. 🙂 Fangirl faut que je le lise ! Il traine dans ma PAL, j’ai vraiment envie de m’y mettre ! ^^

  5. Vraiment très intéressant comme article! 😉 Je regarde toutes mes séries en VOSTF mais je lis les sous-titre tellement vite avec l’habitude que cela me permet de me focaliser sur les paroles 😀 J’ai quelques livres en anglais dans ma PAL mais j’attends, j’attends… Je ne sais pas pourquoi, en tout cas j’ai bien l’intention d’en lire un cette année: Dash and Lily’s book of dares, un romance contemporaine qui se déroule à Noël ^^

  6. Coucou! merci pour cette article très intéressant, je l’ai partage sur ma page fb ça peut aider certains à sauter le pas, a bientôt!
    Mina 🙂

  7. Pour commencer, le mieux serait de prendre une kindle (50€) et les 7 tomes d’Harry Potter, la difficulté augmente à travers le récit, grâce à la kindle, plus besoins de dico, pour les mots que l’on connait pas, on a une définition tout en anglais.
    Pour ma part ça a fonctionné très bien vue que j’étais capable de suivre les films en vosta 🙂 Parcontre pour compléter tout ça, regarder le plus de film possible, et s’entrainer à parler anglais dans des chats vocaux.

  8. moi aussi mon premier VO avait été Harry Potter 7 🙂
    je me retrouve dans ton article! je n’ai pas encore réussi à dépasser le stade du « YA » en VO, ça me frustre de bloquer sur trop de mots en littérature adulte (pourtant j’ai vécu en Ecosse quelques mois donc je ne me débrouille pas trop mal en anglais!)

  9. Bonsoir ! Pour ma part je crois bien que j’ai commencé à lire en anglais avec le premier tome des aventures de Sherlock Holmes, Une étude en rouge, et même si c’était très dur à comprendre (malgré mon bon niveau d’anglais), j’ai réussi à saisir le principal (et surtout les raisons du tueur haha). Après je conseillerai The Curious Incident of the dog in the Night Time qui est facile à lire, mais je ne recommande pas les romans de John Green, parce que… Je crois bien que je n’arriverais jamais a terminer Looking for Alaska ! :’)

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s