AFTER·Hugo New Romance·Livre de poche·Romance

Before : Hardin prend la parole dans ce prequel d’AFTER

before-tome-1

sans-titre-12                 couv2108541 411W5w2tQzL._AA324_PIkin4,BottomRight,-59,22_AA300_SH20_OU08_ sans-titre-12 9782253069416-001-T 71+L1j8fghL

sans-titre-12

Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande : Nathalie, Molly, Melissa et Steph tiennent un rôle essentiel. Ce journal lui permet d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme… peut-être pas si noire qu’il y paraît. Ce point de vue d’Hardin nous incitera-t-il à l’indulgence ? Car la vie n’a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, même de lui-même. Jusqu’au jour où sa route croise celle de Tessa… Sera-t-il capable de l’aimer ?sans-titre-12Après AFTER, la très prolifique Anna Todd nous revient avec une nouvelle série en deux tomes. Et pas n’importe laquelle. Si vous avez aimé Hardin (allez ne mentez pas, vous en êtes dingue !), alors BEFORE va vous ravir. Consacré au jeune homme tourmenté, c’est son point de vue que nous suivons. Le sien et celui de quelques invités…

– Tu fais sortir ce qu’il y a de pire en moi.
Son commentaire me tire de mon silence. Je lui réponds sèchement.
– Tu es dure.

En plus de nous permettre de mieux connaître Hardin, Anna Todd offre quelques éléments du passé de Molly, Steph, Melissa et Natalie. Et l’on comprend, plus facilement les dérives de Molly et Steph, les deux pestes de service. Un petit plus vraiment sympathique qui permet de mieux cerner ces personnages qu’on adore détester.

Mais revenons au personnage principal de ce livre. Celui sur lequel on a toutes flashées. L’histoire commence avant la rencontre avec Tessa et l’on devine le bordel qu’est alors son quotidien. Ne vous attendez à rien d’inattendu, l’histoire est la même que celle que vous avez déjà lu. Parce que l’on sait déjà ce qui va arriver, cette lecture est un peu moins forte en émotion qu’AFTER. Moins prenante certes, mais tout aussi agréable. Car Hardin est un personnage complexe, haut en couleur que l’on a adoré découvrir dans la saga originelle et que l’on a plaisir à redécouvrir sans filtre. L’avoir en narrateur donne une autre vision, plus brute, des événements.

Parfois, j’ai juste envie d’oublier le monde qui m’entoure. La musique et la lecture sont les seules choses qui me le permettent. Chacun son truc, et ça, ce sont les miens.

 Pari réussi pour BEFORE. Anna Todd sait faire plaisir à ses lecteurs en offrant, à la fin du tome 2, une fin définitive à sa série principale. On retrouve donc Hardin et Tessa, plusieurs années après la fin d’AFTER 5. Attendez-vous à de sacrés changements !

sans-titre-12

Grand Format : Hugo Roman – 14,50€ / Poche : Livre de Poche – 7,30€sans-titre-12

Publicités
AFTER·Hugo New Romance·Livre de poche·Romance

AFTER, terriblement addictif !

CVT_After-saison-1_3447

sans-titre-12

41Far0C77+L after saison 2 after saison 3 after saison 4 after,-saison-5---after-ever-happy-586030

9782253194583-001-T 9782253194590-001-T 9782253194606-001-T 9782253069089-001-T 9782253087687-001-Tsans-titre-12

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ? L’écriture rythmée d’Anna Todd rendra accros tous ses lecteurs.

Vous le savez, je suis curieuse. Quand un livre sort avec une telle mise en avant, j’ai toujours envie de le lire pour me faire mon propre avis face à la polémique. J’ai eu le cas avec Cinquante nuances de Grey dont je vous ai chroniqué les trois tomes (ici, ici et ). Même si j’ai trouvé l’écriture pauvre et le tout globalement mauvais, je n’ai pas pu m’empêcher d’enchaîner les trois tomes, désireuse de vouloir savoir comment cette série finissait. Aujourd’hui, je réitère avec AFTER.

CHALLENGE ACCEPTED

A moins d’avoir vécu dans une grotte ces dix derniers jours, vous devez le savoir, cette série est une fan-fiction basée sur le chanteur Harry Styles du groupe One Direction. Le premier roman, écrit via Wattpad, a été un tel succès qu’il a été téléchargé un milliard de fois.

Quand AFTER est arrivé chez nous, j’ai lu de tout. De « c’est nul » à « c’est trop bien ». Très rapidement, ce livre m’a obsédé. Il fallait que je lise ! Que je sache ! Ni une, ni deux, je me suis lancée.

Une fois de plus, Hardin me prend par le bras et m’entraîne dans une petite ruelle entre deux bâtiments, loin des badauds.
– Tess, je…je ne sais pas où j’en suis. C’est toi qui m’as embrassé en premier.
– Ouais… mais tu ne m’as pas arrêté… Ca doit être épuisant?
– Qu’est-ce qui doit être épuisant?
– De faire comme si tu n’avais pas envie de moi, alors que nous savons toi et moi que c’est le contraire.
– Quoi? Moi? Je n’ai pas du tout envie de toi. J’ai un copain.
La véhémence avec laquelle ces mots sortent de ma bouche souligne leur absurdité et le fait sourire. Il vient plus près de moi.
– Un copain qui t’ennuie. Admet-le, Tess. Pas à moi, mais à toi-même. Il t’ennuie.
D’une voix plus basse et sensuelle, il ajoute:
– Est-ce qu’une fois il t’a fait ressentir la même chose que moi?
– Quoi bien sur que oui.
Ce qui n’est pas vrai.
– Non c’est faux. Je suis sur qu’on ne t’a jamais caressée… pour de vrai.
Ses mots font courir en moi une sensation de chaleur que je commence à connaître. Je recule, mais il fait trois pas vers moi.
– En quoi ça te regarde?
– Tu n’imagines pas ce que je pourrais te faire ressentir.

Soyons honnêtes, AFTER a des défauts. Beaucoup. Il s’agit là d’un premier roman, qui n’était pas censé dépasser l’univers de la fan-fiction numérique. Anna Todd le dit elle-même, elle débute et ne se considère pas comme une pro. Je serais donc clémente sur ce point car il faut beaucoup de passion et de courage pour publier une histoire.

Très sincèrement, je pensais que le côté One direction serait ultra présent mais pas du tout. Je connais le visage des membres du groupe, j’ai entendu quelques unes de leurs chansons mais ça s’arrête là. J’anticipais donc beaucoup en commençant le premier tome. Mais, finalement,  on en oublie rapidement l’origine de la série. J’ai pu, avec un oeil neuf, considérer AFTER comme une histoire et non une fanfiction, là où ce point m’avait posé problème avec Cinquante nuances (qui, je le rappelle, est une fanfiction de twilight).

Au niveau de l’histoire,  on ne peut pas parler d’originalité. On reprend les bases de la romance, on ajoute de l’érotisme, beaucoup d’érotisme (un peu trop à mon goût) et du drama. Même les personnages sont stéréotypés. Il y a le bad boy, gentil sous ses airs de connard, la nana un peu cruche au début, vierge, mais qui se laisse tenter par l’aventure de la vie et les tendances un peu particulières de ce garçon dont elle tombe amoureuse. Cela vous dit quelque chose ? Eh oui, on dirait que je parle de twilight et de Cinquante nuances. Et c’est normal. Car Anna Todd l’a expliqué elle-même : AFTER est un condensé de tout ce qu’elle a aimé dans les romans qu’elle a lus (dont les deux cités plus haut).

Il tend le bras pour ramasser l’oreiller que je lui ai jeté à la figure un peu plus tôt, et il le met entre nous comme une barrière avec un sourire ironique.
– Voilà, maintenant tu peux dormir en toute sécurité.
Je lui souris, c’est plus fort que moi.
– Bonne nuit.
Je glousse.
– Bonne nuit, Tessa.
Il rit aussi et je me tourne sur le côté.
Et là, j’ai beau regarder fixement le mur, je n’ai plus sommeril du tout. J’espère que mon excitation va retomer et que je vais réussir à m’endormir.Enfin j’espère à moitié.
Quelque minutes plus tard, je sens l’oreiller bouger et Hardin entoure ma taille de ses bras et me tire contre sa poitrine. Je ne le repousse pas, je ne proteste pas. Je savoure trop la sensation pour cela.
– Tu m’as manqué aussi, murmure-t-il dans mes cheveux.
Je souris, sachant qu’il ne me voit pas.

Pourtant, on accroche. C’est indéniable. Je l’avoue, j’ai eu du mal à laisser chaque tome de côté lorsque je devais arrêter ma lecture. On veut savoir la suite même si les répétitions et l’enchaînement un peu trop rapide des scènes lassent un peu. Certains passages m’ont laissés dubitative tant ils étaient clichés et mauvais. Pourtant, j’ai un péché mignon : les scènes dramatiques, les gros conflits de couples. J’adore lire ce genre de chose et j’ai largement ma dose avec AFTER. Même si certains sont un peu pénibles parce que réutilisés à outrance, c’est la partie de l’histoire que j’ai préféré.

De tome en tome, On sent une évolution dans la plume d’Anna Todd : plus de confiance, plus de maîtrise. On sent qu’elle sait où elle va. Au point d’en oublier les défauts qui nous dérangeait au début. Malgré quelques hauts et quelques bas, la qualité va crescendo pour offrir une fin plus que convaicante.

AFTER n’est pas de la grande littérature, mais propose tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment. Une lecture détente, sans prise de tête qui fait du bien et tient toutes ses promesses.

sans-titre-12Grand Format : Hugo Roman – 17€ / Poche : Livre de poche – 7,90€sans-titre-12