Ados·Beaux livres·Gallimard jeunesse·Jeunesse

La Boutique Vif-Argent tome 1 : Une valise d’étoiles

sans-titre-12

product_9782070663033_244x0Finley, qui vit dans le paisible village écossais d’Applecross, a toujours préféré aller à la pêche plutôt qu’à l’école. Mais ce n’est pas du goût de ses parents. Puni, le voilà obligé de remplacer le facteur dans sa tournée d’été. Un jour, il doit remettre à une certaine famille Lily une lettre envoyée par le mystérieux «Club des Voyageurs Imaginaires». Comme par enchantement apparaît alors une étrange boutique rouge, et surgit la fille la plus étonnante que Finley ait jamais rencontrée : Aiby Lily. Bientôt, ils se trouvent confrontés à des événements inexplicables, des énigmes insolubles et de redoutables ennemis… Ainsi commencent les aventures extraordinaires de l’intrépide Finley McPhee et de l’irrésistible Aiby Lily.

sans-titre-12

C’est un petit roman jeunesse que l’on remarque lorsque l’on passe dans les rayons. Avec sa couverture mystérieuse et le soigné de son édition finement réalisée, La Boutique Vif-argent nous envoûte avant même de l’avoir ouvert.

Mais de quoi ça parle ? L’histoire que l’on va découvrir se situe dans un petit village d’Ecosse. Elle met en scène le jeune Finley, féru de pêche plus que d’études. Afin de le punir, son père l’envoi effectuer un travail, le plus pénible possible. Voilà le jeune homme devenu apprenti facteur. Mais ce qu’il ignore c’est que ce travail peu reluisant va transformer sa vie….

Avec une plume fraîche et rythmée, La Boutique Vif-argent sait charmer ses lecteurs. En véritable conteur, Finley nous narre ses aventures, distillant, ça et là, juste ce qu’il faut d’éléments pour titiller notre curiosité. De quoi dévorer ce premier tome sans s’en rendre compte. 

Sans être trop rapide ou trop court, La Boutique Vif-argent se lit rapidement grâce à une histoire qui ne nous laisse pas une minute de répit jusqu’à la dernière page.

Ajoutons de nombreuses illustrations pleines de charme et nous tenons ici, une véritable pépite. De celle que l’on aimerait voir bien plus souvent. A lire sans modération pour les petits, comme les grands enfants !

Vous pouvez d’ailleurs lire un extrait offert par Gallimard Jeunesse ici : Lire l’extrait.

sans-titre-12

product_9782070663033_244x0 815l-GhROML 51J0cE-Fi8L

sans-titre-12

AFTER·Hugo New Romance·Romance

Before : Hardin prend la parole dans ce prequel d’AFTER

before-tome-1

sans-titre-12couv2108541 411W5w2tQzL._AA324_PIkin4,BottomRight,-59,22_AA300_SH20_OU08_ sans-titre-12 9782253069416-001-T 71+L1j8fghL

sans-titre-12

Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande : Nathalie, Molly, Melissa et Steph tiennent un rôle essentiel. Ce journal lui permet d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme… peut-être pas si noire qu’il y paraît. Ce point de vue d’Hardin nous incitera-t-il à l’indulgence ? Car la vie n’a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, même de lui-même. Jusqu’au jour où sa route croise celle de Tessa… Sera-t-il capable de l’aimer ?sans-titre-12Après AFTER, la très prolifique Anna Todd nous revient avec une nouvelle série en deux tomes. Et pas n’importe laquelle. Si vous avez aimé Hardin (allez ne mentez pas, vous en êtes dingue !), alors BEFORE va vous ravir. Consacré au jeune homme tourmenté, c’est son point de vue que nous suivons. Le sien et celui de quelques invités…

– Tu fais sortir ce qu’il y a de pire en moi.
Son commentaire me tire de mon silence. Je lui réponds sèchement.
– Tu es dure.

En plus de nous permettre de mieux connaître Hardin, Anna Todd offre quelques éléments du passé de Molly, Steph, Melissa et Natalie. Et l’on comprend, plus facilement les dérives de Molly et Steph, les deux pestes de service. Un petit plus vraiment sympathique qui permet de mieux cerner ces personnages qu’on adore détester.

Mais revenons au personnage principal de ce livre. Celui sur lequel on a toutes flashées. L’histoire commence avant la rencontre avec Tessa et l’on devine le bordel qu’est alors son quotidien. Ne vous attendez à rien d’inattendu, l’histoire est la même que celle que vous avez déjà lu. Parce que l’on sait déjà ce qui va arriver, cette lecture est un peu moins forte en émotion qu’AFTER. Moins prenante certes, mais tout aussi agréable. Car Hardin est un personnage complexe, haut en couleur que l’on a adoré découvrir dans la saga originelle et que l’on a plaisir à redécouvrir sans filtre. L’avoir en narrateur donne une autre vision, plus brute, des événements.

Parfois, j’ai juste envie d’oublier le monde qui m’entoure. La musique et la lecture sont les seules choses qui me le permettent. Chacun son truc, et ça, ce sont les miens.

Le pari est réussi pour BEFORE. Anna Todd sait faire plaisir à ses lecteurs en offrant, à la fin du tome 2, une fin définitive à sa série principale. On retrouve donc Hardin et Tessa, plusieurs années après la fin d’AFTER 5. Attendez-vous à de sacrés changements !

sans-titre-12

Hugo New Romance·Romance

Fixed on you : Encore une pépite chez Hugo new romance !

opop

sans-titre-12

                        513JFqocACL 51tvwjD4EZL fixed,-tome-3---forever-with-you-709230

sans-titre-12Récemment diplômée, Alayna décide de laisser derrière elle son passé et ses relations passionnées destructrices pour se concentrer sur son travail dans un club branché new-yorkais. Le projet était parfait, mais c’était sans compter Hudson Pierce, le nouveau propriétaire du club… Un homme outrageusement beau et riche, le genre qu’Alayna s’était juré d’éviter pour continuer à contrôler ses penchants amoureux obsessionnels… C’est alors que Hudson fait à Alayna une étrange proposition qu’elle ne peut refuser… Non seulement elle ne peut plus l’éviter, mais elle est séduite par son univers et ne peut pas résister à son magnétisme envoûtant. Lorsque qu’elle découvre la sombre histoire personnelle de Hudson, elle réalise, trop tard, qu’il est le pire homme avec qui elle pouvait nouer une relation. À moins qu’ils parviennent ensemble, au-delà de leur attraction physique, à guérir de leurs blessures passées et trouver l’amour…

sans-titre-12Paradoxalement, ce que je préfère dans les romans érotiques, ce ne sont pas les scènes de sexe, qui, généralement, me lassent au point que je n’en lis qu’une ou deux sur tout un roman. Non, ce que j’aime vraiment, c’est l’histoire autour de ces scènes. Si celle-ci contient des scandales, des êtres salement amochés par la vie et des rebondissements à se faire décrocher la mâchoire, c’est banco.

Fixed on you remplit tous les critères qui en font, pour moi, une excellente série érotique. Intriguée par la quatrième de couverture, je me suis plongée dedans sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Très vite pourtant, j’ai senti le potentiel de ce titre. Une nana qui aime trop au point de harceler, un homme manipulateur, fou de contrôle que l’on dit incapable d’aimer ? Bien bien bien !

Ce n’était pas seulement sa beauté incroyable, et sa parfaite démonstration de ce que devait être l’idéal masculin qui me faisait mouiller à ce point, tout en cherchant l’issue de secours la plus proche. C’était sa façon de me regarder. Aucun autre homme ne m’avait jamais regardée comme ça ; avec cette possessivité dévorante. Il ne se contentait pas de me déshabiller des yeux ; il prenait possession de moi et me promettait qu’aucun autre homme ne me satisferait jamais plus. Immédiatement j’ai envie de lui. Des papillons se sont installés au creux de mon ventre. C’est un sentiment que je ne connaissait que trop bien. Pourtant mon désir semblait importer peu. Son regard me disait qu’il me prendrait que je le veuille ou non ; que c’était inévitable, comme si c’était déjà chose acquise.

Si j’ai eu un peu de mal avec Laynie au départ, j’ai rapidement compris que ce personnage avait de quoi me plaire. Laynie, c’est la fille intelligente, qui aime plaire et qui aime se faire plaisir. Elle sait ce qu’elle vaut, elle sait ce qu’elle veut et fais tout pour l’obtenir. De tous les romans érotiques que j’ai pu lire, c’est la première fois que je découvre un personnage féminin aussi fort côté caractère. Elle prend de l’assurance de tome en tome, en même temps qu’elle fait face à ses démons.

Quant à Hudson, cet apollon, sorte de Christian Grey, le penchant SM en moins (ou en beaucoup plus soft, ça dépend des jours), il reste un peu le cliché de ce genre de littérature. Brun, écorché par la vie, dingue de contrôle, riche, canon. Au fur et à mesure, il sait pourtant s’affranchir de ces étiquettes qui lui collent à la peau pour finalement nous séduire.

Il l’avait présenté comme un baiser destiné à notre public, mais en vérité c’était notre baiser : un mélange harmonieux de nous deux, une fusion tellement intense que je ne savais plus où il commençait et où je terminais, quel goût appartenait à qui. Et c’était encore plus que tout cela : c’était une chanson d’amour sans paroles, une promesse sans peur. C’était une étincelle, le début de quelque chose de nouveau.

L’alchimie entre les deux personnages fait plaisir à lire. On le sent très rapidement, impossible de s’ennuyer avec ces deux là ! D’autant que Laynie va vite le comprendre, l’entourage d’Hudson et son passé sont un vrai champ de mines. Impossible de savoir véritablement à qui se fier.

Je dois l’avouer, ce roman dont je n’attendais pas grand chose, si ce n’est me faire passer un bon moment, a su me captiver et me rendre accro au point d’enchaîner immédiatement avec la suite. J’ai attendu chaque tome avec impatience, dévorant chacune des pages les unes après les autres. Voilà une série qui vaut le coup d’oeil et change de toutes les romances érotiques qu’on lit d’habitude !sans-titre-12

Ados·Littérature asiatique

Log Horizon, nouvelle plongée au coeur d’un RPG

sans-titre-12

51L4yxkkKaL

Elder Tale est le MMORPG qui rassemble le plus grand nombre de joueurs sur le net, mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu, dont 30000 rien qu’au Japon. Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer. Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses fidèles compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les  » Aventuriers  » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur…

sans-titre-12

Après Spice and Wolf et Sword art online, c’est une nouvelle licence qui débarque chez les éditions Ofelbe. Amateurs de jeux vidéos et plus particulièrement de RPG, ce titre est pour vous !

Log Horizon propose un pitch assez similaire à Sword Art Online mais avec une vraie particularité : un roleplay bien plus poussé, typique des RPG japonais tel que Final Fantasy. Là où SAO se concentre surtout sur l’aspect psychologique et sur les sentiments des personnages, Log Horizon lui, met en avant la technique des jeux japonais que l’on aime tant.

Peu de joueurs dévoilaient leur identité réelle, et, avec la hausse inquiétante de la cybercriminalité dans les années 2000, protéger ses données personnelles était même devenu la norme.

Sword art online avait été une véritable surprise lors de ma lecture et ce titre s’est rapidement inscrit comme un coup de cœur et un indispensable. Quand j’ai découvert le pitch de Log Horizon j’ai tout de suite été intriguée. L’histoire, bien que semblable à SAO se démarque très rapidement et propose une intrigue surprenante. On le voit rapidement, notamment grâce aux nombreuses fiches personnages, l’imagination de l’auteur n’a pas de limites et met même à contribution certains de ses lecteurs. Une belle idée !

Pour autant, malgré ma curiosité et mes efforts je n’ai pas accroché à Log Horizon. Tous les détails des armes et des techniques de combats, beaucoup plus nombreux m’ont rebutés très rapidement, rendant la lecture lourde et difficile. Pour autant, ce livre vaut clairement le coup d’oeil et ravira les amateurs du genre sans aucun soucis.

Merci aux éditions Ofelbe pour cette découverte !

sans-titre-12

51L4yxkkKaL 91dQSdhhGYL

sans-titre-12

Ados·Ados et Young Adult·Hugo New Romance

Blacklistée : A bas le harcèlement !

sans-titre-12

71I+vRfkMYLEn apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne…

sans-titre-12

C’est un roman sur un sujet malheureusement très actuel. Un sujet, tabou, qui ronge de l’intérieur. Un sujet pas facile à traiter : le harcèlement scolaire. Vous en avez peut-être été victime, vous en êtes peut-être victime actuellement, peut-être êtes vous passez à côté (auquel cas, vous êtes chanceux). Que vous soyez dans l’une ou l’autre de ses catégories, ce livre ne pourra vous laisser indifférent.

Ici, la victime n’est pas n’importe qui. C’est un ancien bourreau. Un bourreau qui s’ignorait. Mais qui va payer cher ses actions et surtout, ses inactions. Une position qui rend difficile la compassion mais qui offre une vision nouvelle. Une vision qui sert à la fois à comprendre que chaque bourreau est peut-être lui aussi une victime. Que chaque acte est peut-être dicté par autre chose qu’une bête méchanceté. Et qui permet de réfléchir. En aidant les bourreaux, en tentant de comprendre pourquoi, on peut aider les victimes et peut-être même les empêcher.

Je ne voulais pas pleurer . Au lycée , verser des larmes revenait à verser son sang : toute blessure , si petite fût-elle , était signe de faiblesse .
Et le lycée détruisait les faibles .

Lorsque j’ai lu le pitch de ce roman, j’ai tout de suite été attirée. Parce que le sujet m’est familier. Parce que moi aussi j’ai été victime de harcèlement scolaire et que ce harcèlement a foutu en l’air ma scolarité. J’ai été surprise en revanche de découvrir l’idée de l’auteur. Celle de ne pas mettre en avant une victime, mais un bourreau dont la chance a tournée.

J’ai eu beaucoup de mal à m’identifier au personnage de Regan. D’abord insupportable, la jeune fille évolue au fur et à mesure de ses déboires et se révèle petit à petit. Plus on la découvre et mieux on la comprend. La compassion met du temps à arriver, mais j’ai fini par reconnaître du courage et de la volonté à cette jeune fille. Une volonté de ne plus fermer les yeux, de changer ce qui peut l’être et de s’ouvrir aux autres, dans l’espoir que, peut-être, elle pourra améliorer le quotidien de ses camarades ayant souffert de son harcèlement.

Christy Holder est une fille formidable.
C’était une petite ligne d’amour au milieu d’un mur de haine. Une petite ligne insignifiante.
Mais c’était un début. Et c’était tout ce qui comptait.

Bien écrit, enchaînant les rebondissements, Blacklistée tient en haleine. On sent que le sujet touche l’auteur et que derrière cette histoire, se cache quelque chose de bien plus profond. J’ai littéralement adorée ce roman même s’il a fallu du temps pour que je rentre dedans. Je ne peux que vous le conseiller. Lisez-le, faites le tourner. On a besoin de parler de ces choses-là et de dire à toutes les personnes encore victimes de cette injustice qu’elles ne sont pas seules. Et qu’elles comptent.

sans-titre-12