J’ai une passion… que mon homme déteste !

topsecret__span

Je vous l’avais promis, je vais aujourd’hui vous parler d’une passion qui est en train de naître. Une passion à laquelle je ne m’attendais pas et que mon homme, pourtant fan de Disney jusqu’au bout des doigts, n’apprécie vraiment pas.

Mais quelle est cette passion ?

i-lcs4kkw-x2Les designers collection en mode croquis.

Depuis peu, je collectionne les poupées Disney. Voilà. MAIS ATTENTION ! Pas n’importe quelles poupées. Pas celles que vous acheteriez pour vos filles, nièces, cousines. Non, non. Des poupées de collections. Et je suis très tatillon sur les modèles que je selectionne. Car je refuse que mon appartement devienne un magasin de jouet (faut savoir s’arrêter à un moment dans la limite du raisonnable).

Bref, je suis donc devenue accro aux poupées Disney. Pourtant à la base, ce n’était vraiment pas mon genre et je trouvais même ça un peu ridicule. Comme quoi, il ne faut parler trop vite ! La faute à une collection très recherchée aujourd’hui : les Designers collection. Cette collection de poupées est sortie en 2012 et présente les princesses Disney redesignées dans des tenues somptueuses et aux looks assez surprenants pour certaines. Limité à un très petit nombre d’exemplaires, celles-ci son rapidement devenues sold-out et je suis passée à côté (la faute à l’homme qui, à l’époque, refusait catégoriquement que la moindre poupée passe le pas de la porte). J’ai donc raté une superbe Ariel dont je m’arrache les cheveux à chaque photo postée sur le forum Disney où je vais flâner.

Princess-Designer-Collection-550x275Et le résultat final. Mes préférées sont Blanche-neige et Ariel.

Heureusement, une autre collection Designer a fini par sortir, consacrée cette fois, aux vilaines de chez Disney. Seule une m’avait tapé dans l’oeil : Gothel, la plus belle et ressemblante de la collection (même si j’avoue que l’Evil Queen est pas mal du tout !), et mon homme me l’a offerte ! 😀

disney-villainsLes Villains. Globalement je ne les trouve pas belles. Reste Gothel et Evil Queen qui se démarquent grandement du lot.

Après cette collection est parue, pour mon plus grand plaisir, les Animator’s. Le concept ? Chaque princesse Disney est redissinée enfant et produite en poupée. Cela donne un résultat ultra choupi et les poupées sont d’une incroyable qualité. Les princesses ont de sacrées bouilles et je ne m’en lasse pas. Ma collection a débutée avec l’une de ces poupées : Belle. J’avais craquée dessus et mon homme, qui ne peut s’empêcher de me faire plaisir, a fini par passer outre ses préjugés en me l’offrant (oui oui, carrèment). Monsieur a d’ailleurs bien spécifié à ce moment-là : C’est la seule ! (Oui mon chéri ! Promis). Le malheureux…

Aujourd’hui, je possède toutes les Animato’rs qui me plaisaient à l’origine : Jasmine, Belle, Cendrillon et Ariel. Toutes offertes par mon homme (à l’exception de Jasmine). Comme quoi ! Elles trônent fièrement dans ma chambre en face du lit, au dessus de ma bibliothèque. Et je dois avouer que j’en suis fière, elles sont splendides vous ne trouvez pas ?

disney

Mais je dois vous avouer une chose. Une chose dont j’ai un peu honte. Parmi toutes mes poupées, il s’en trouve une qui n’aurait jamais dû arriver là. Une poupée qui, clairement, est destinée aux petites filles. Jasmine de la collection Singing Doll. En gros, donc, elle chante. Mais que voulez-vous, elle est si belle et fait si bien à côté de l’Animato’rs ! !

princesas-disney-merida-animators-bebe-valiente-brave_MLM-O-2838218638_062012

Maintenant, je pense pouvoir le dire : je suis une passionnée des poupées Disney. Et je n’en ai pas honte, non ! D’ailleurs, j’ai très envie mardi de me prendre la Animator’s like de Merida. Seulement, mon homme n’est pas d’accord, je lui ai promis d’arrêter là les achats de poupées. Mais oups ! Je pense recommencer ! 😀

.

.

.

.

.

.

.

.

.

En fait non, j’ai déjà prévue de l’acheter ! Elle est si craquante ! >___<

PS : Je crois que j’ai des vues aussi sur Blanche-Neige, c’est grave docteur ?

EDIT : Bien, les choses ont beaucoup changées depuis la publication de cet article. Il s’avère que je possède donc toutes les designers villains, plus Cendrillon et Jasmine Designer, plus Cendrillon et Raiponce Mariée (Editions limitées Disney Store). Car OUI ! J’ai réussi ! L’homme a plié sous le poids de l’envie et m’a laissé commander tout ça ! Mes villains prônent désormais dans le salon (si si) sur deux étagères noires spécialement achetées et installées pour l’occasion. Des photos bientôt, très bientôt. Mouhahahaha

Sans-titre-7

Publicités

Rebelle un bon Pixar ? Pas vraiment….

BRAVE_VideoGame_FRA1

55454

110168_B_FRA-FR_120x160.inddTitre : Rebelle (Voir ce film)
Réalisateur : Mark Andrews & Brenda Chapman
Année : 2012
Genre : Aventure, Fantastique
Origine : USA
Acteurs principaux : Kelly Macdonald, Billy Connolly, Emma Thompson

(3) mmmmh (yo)Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

55454

 Samedi dernier, avec beaucoup de retard, je me suis enfin décidée à aller voir Rebelle au cinéma. Si le film me tentait pas mal quelques temps avant sa sortie, j’ai été plutôt refroidie par les nombreux avis négatifs entendus dans mon entourage.

Avant tout, et il faut le savoir, j’ai été voir Rebelle en V.O. On ne le dira jamais assez, mais si vous avez l’occasion de voir un film dans sa version originale, c’est mieux. Pour Rebelle, je dirai carrément que c’est vital ne serait-ce que, parce qu’en français vous perdez toute l’âme du film. Car, eh oui, les doubleurs originaux ont tous un accent écossais et c’est cette accent si particulier qui donne toute son identité au film. D’ailleurs, concernant les points originaux du film, je dirais que le titre anglais : Brave correspond bien plus au personnage de Mérida que Rebelle. Tout simplement parce que ce film est sur le courage, pas forcément de Mérida mais de tous les personnages et non pas sur sa capacité à se rebeller. Beaucoup se font avoir et donne un avis négatif là-dessus, mais si l’on regarde le titre original, on comprend mieux le message principal du film.

Si il y a beaucoup de choses que je n’ai pas aimé comme vous le verrez plus bas, il y en a certaines que j’ai beaucoup apprécié comme la musique. Quelle belle B.O. que celle de Brave. J’ai toujours apprécié la musique celtique et Pixar a le mérite de nous contenter largement de ce côté-là. Tout comme sur les paysages sublimes.

Mais, malheureusement, pour un Pixar, Brave est très très décevant. Largement moins bon que Raiponce qui n’est pourtant « qu’un Disney », on se rend vite compte du manque d’originalité du scénario. Ceux ayant vu Frère des Ours ne s’y tromperont pas, le nouveau bébé de Pixar n’en est qu’une pâle copie. On remarquera aussi beaucoup les ressemblances avec Robin des bois mais c’est vraiment sur ce premier que l’on tiltera immédiatement.

Autre soucis majeur sur Brave, beaucoup de bons éléments ne sont pas suffisamment exploités. Ainsi, on adorera les pitreries des trois frères et le personnage de la sorcière que l’on voit trop peu et qui possèdent pourtant énormément de potentiel. Idem pour la servante qui nous aura marquée par ses nombreuses crises de panique.

Même Mérida n’est pas suffisamment étoffée. Plutôt plate, sans personnalité, l’héroïne n’a rien d’un personnage de poids comme le sont beaucoup de héros Pixar. Totalement à l’ouest, la jeune fille n’est finalement qu’une adolescente parmi tant d’autres en pleine crise existentielle. Et c’est sur ce point que le titre du film et sa traduction laisse à désirer. Loin d’être Rebelle, Mérida se révèle courageuse (Brave en anglais) à de nombreux moments du film. Mais cela est trop peu pour réellement apprécier cette héroïne fade de Pixar.

Le film manque cruellement de surprise. On devine trop facilement la suite des évènements. Pas de suspense donc, pour un film qui aurait pu être largement meilleur avec un scénario un poil plus corsé. J’ai même trouvé que l’animation laissait à désirer sur certains plans, notamment les plans larges où le cheval de Mérida galope.

Finalement, Brave fait passer un bon moment, mais sans plus. Tandis que l’on reverra avec plaisir les autres Pixar, ne voir qu’une fois le nouveau bébé de l’entreprise ne nous gênera pas plus que ça. Dommage d’autant que l’on ne peut que constater ce fait : Brave est un mauvais Pixar et Raiponce, simple Disney se révèle dix fois meilleur. Un constat douloureux.

55454

55454