Nouveautés

Les Sorties de la Semaine à ne pas louper ! #1

Envie d’une bonne lecture ? Perdu(e)s dans les rayons trop fournis de votre librairie ? Cette petite rubrique est faite pour vous ! Retrouvez-ici une sélection faite par mes soins des sorties immanquables de la semaine ! Bonne lecture !

55454

Au rayon Jeunesse : 

Mes hauts, mes bas et mes coups de coeur en série – Becky Albertalli

9782012904484FS

L’auteur du très apprécié Moi, Simon, 16 ans, homo-sapiens, revient avec ce nouveau roman très attendu.

RésuméJ’ai une chose à vous avouer : je suis une serial crusheuse. Un vrai coeur d’artichaut. Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de coeur. Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZERO baisers, ça ne compte pas. En même temps, c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau ! Cassie, ma soeur jumelle, pense que ça craint. Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles. D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait. Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon. Enfin, je crois ? Une histoire d’amour, de famille et de confiance en soi, par l’auteur de Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Hachette – Prix du livre :16,90€

55454

Quand je serai grand – Super Souricette – Alice au pays des Merveilles – En Route !

Incontournable depuis des années aux Etats-Unis, les Little Golden Book ont fait leur apparition en France il y a quelques mois. Le principe est simple : des petites histoires mignonnes, vintage ou contemporaines dans une édition qualitative cartonnée au dos doré et toujours à petit prix. Il y en a pour tous les goûts et c’est une belle première collection pour les lecteurs en couches-culottes.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Deux Coqs D’Or – Prix du livre : 3,95€

55454

Le Petit Prince à la rencontre de ses amis et La Merveilleuse Histoire du Petit Prince 

Plus besoin de présenter Le Petit Prince, oeuvre majeure de Saint-Exupéry. Fleurus sort cette semaine deux coffrets idéaux pour les fêtes de fin d’année. Chaque coffret contient le livre en format cartonné et une figurine Plastoy du héros principal.

Date de sortie : 8 septembre – Editeur : Fleurus – Prix du coffret :17,90€

55454

Nous les garçons, le guide de ceux qui seront bientôt ados

9782745994431FS

Véritable bible pour les ados,  Nous les garçons répond à toutes les questions, des plus courantes aux plus gênantes qu’ils peuvent se poser sans oser en parler avec les parents. Tout y est expliqué de manière simple, ludique et pratique. Il existe aussi plusieurs références pour les filles.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Milan – Prix du livre : 18€

sans-titre-12

Au Rayon BD :

Daddy Cool – Pacco

9782756091846FS

Pacco nous revient avec une petite BD comme lui seul sait les faire ! Après nous avoir fait hurler de rire avec Maé à l’époque, Pacco nous offre des extraits de sa vie d’homme, de père dans des situations drôles et émouvantes. Quel plaisir de le lire !

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Delcourt – Prix du livre : 16,95€

sans-titre-12

Au Rayon Polar – Imaginaire : 

Là où elle repose – Kimberly McCreight

9782253086048FS

Kimberly McCreight s’est fait connaitre avec Amélia, sorti l’année dernière en poche. Un polar efficace et qui a très rapidement rencontré son public. L’auteur revient aujourd’hui avec un nouveau roman au format poche.

RésuméA Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un nouveau-né est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que suscite le drame, on ne connaît ni l’identité du bébé ni les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire qui réveille chez la jeune femme un tourment douloureux car elle a perdu un enfant en bas âge et ne s’en jamais vraiment remise. Ses investigations vont mettre au jour des secrets bien enfouis au sein de la petite communauté aux apparences si convenables.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Livre de poche – Prix du livre : 8,60€

55454

La Mariée était en blanc – Mary Higgins Clark

9782253092612FS

On ne présente plus Mary Higgins Clark. L’auteur prolifique sort un grand format et un poche par an environ. Sorti il y a deux ans en grand format, La Mariée était en blanc fait son entrée au Livre de Poche.

RésuméL’étrange disparition d’Amanda Pierce, le jour de ses noces, est un sujet tout indiqué pour l’équipe de Suspicion, l’émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases. La productrice, Laurie Moran, décide de réunir une nouvelle fois les invités dans le somptueux hôtel de Palm Beach en Floride où devait se dérouler le mariage de rêve. Famille, amis, futur époux, témoins, demoiselles d’honneur… tous ont accepté de venir et, très vite, des rumeurs commencent à circuler. Et si la belle Amanda n’était pas celle que l’on croyait ? Après le succès de « L’Affaire Cendrillon », Mary Higgins Clark et Alafair Burke nous entraînent dans une nouvelle enquête palpitante de Laurie Moran.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Livre de poche – Prix du livre : 7,90€

55454

Millénium 5 – David Lagercrantz

9782330081812FS

La série phare du polar suédois revient avec un nouveau tome. Il s’agit du second de David Lagercrantz depuis qu’il a repris la série de Stieg Larsson.

RésuméUne enfance violente et de terribles abus ont marqué à jamais la vie de Lisbeth Salander. Le dragon tatoué sur sa peau est un rappel constant de la promesse qu’elle s’est faite de combattre l’injustice sous toutes ses formes. Résultat : elle vient de sauver un enfant autiste, mais est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour mise en danger de la vie d’autrui. Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’un passé qui continue à la hanter resurgissent. Quelqu’un a remis à Palmgren des documents confidentiels susceptibles d’apporter un nouvel éclairage sur un épisode traumatique de son enfance. Pourquoi lui faisait-on passer tous ces tests d’intelligence quand elle était petite ? Et pourquoi avait-on essayé de la séparer de sa mère à Page de six ans ? Lisbeth comprend rapidement qu’elle n’est pas la seule victime dans l’histoire et que des forces puissantes sont prêtes à tout pour l’empêcher de mettre au jour l’ampleur de la trahison. Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste d’abus commis par des officines gouvernementales dans le cadre de recherches génétiques secrètes. Cette fois, rien ne l’empêchera d’aller au bout de la vérité.

Date de sortie : 7 septembre – Editeur : Actes Sud – Prix du livre : 23€

sans-titre-12

Au Rayon Littérature :

M pour Mabel – Helen MacDonald

51tmdwBu9lL

Plébiscité à sa sortie en grand format, ce roman arrive dans son format poche chez 10-18. Il a reçu le prix du Meilleur livre étranger 2016.

Résumé » Chercher à voir un autour, c’est comme rechercher la grâce : elle surviendra, mais rarement, et vous ne saurez ni quand ni comment. « 
Enfant, Helen rêvait d’être fauconnier. Elle nourrit des années durant son rêve par la lecture.
Devenue adulte, elle va avoir l’occasion de le réaliser.
De manière brutale et inattendue, son père, journaliste qui a marqué profondément sa vision du monde, s’effondre un matin dans la rue.
Terrassée par le chagrin, passant par toutes les phases du deuil, le déni, la colère, la tristesse, Helen va entreprendre un long voyage physique et métaphysique. Elle va se procurer un rapace de huit semaines, le plus sauvage de son espèce, Mabel. Réputé impossible à apprivoiser. Elle va s’isoler du monde, de la ville, des hommes. Et emprunter un chemin étonnant.

 » Des clairières. Voilà ce qu’il me fallait. Peu à peu, mon cerveau retrouvait ses points de repère et reprenait possession d’espaces inutilisés depuis des mois. Je passais ma vie depuis si longtemps dans des bibliothèques et des salles des professeurs, à fixer des écrans d’ordinateurs, à corriger des essais et à traquer des références universitaires. Ceci était une tout autre chasse. Ici, j’étais un tout autre animal. « 

Date de sortie : 7 septembre – Editeur : 10-18 – Prix du livre : 8,40€

55454

Laëtitia – Yvan Jablonka

416KY1km6LL

C’est un roman qui a fait beaucoup parler l’année dernière. Le voici enfin en poche. Retraçant l’affaire Laëtitia, Yvan Jablonka rend hommage à cette jeune femme à travers ce roman hybride, à mi-chemin entre le roman et le livre témoignage.

RésuméLaëtitia Perrais avait 18 ans et la vie devant elle. Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, elle a été enlevée. Puis tuée. Par la vague d’émotion sans précédent qu’il a soulevée, ce fait divers est devenu une affaire d’État. À travers cette enquête de vie, Ivan Jablonka rend Laëtitia à elle-même. À sa liberté et à sa dignité.

Date de sortie : 7 septembre – Editeur : Points – Prix du livre : 8,20€

sans-titre-12

Au Rayon Beaux-art :

Monsieur / Madame Docteur Who

C’est l’association incongrue qu’on n’aurait jamais cru voir un jour ! Les célèbres Monsieur / Madame de Adam Hargreaves rendent hommage à l’une des séries cultes du XXe et XXIe siècle.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Hachette – Prix du livre : 5€

sans-titre-12

Au Rayon Vie Pratique :

Le Guinness World des records 2018

9782012408135FS

C’est une sortie immanquable depuis maintenant 60 ans. Retrouvez les records les plus incroyables dans ce livre s’adressant aux petits comme aux grands. 3 000 nouveaux records par an, 1 000 records classiques, 1 000 photographies, 11 chapitres. Le Guinness World Records 2018 propose, en plus des thématiques habituelles, un focus inédit sur : les super-héros, le hard rock et le heavy metal, les émojis, les drapeaux, le streaming et les séries TV culte, l’espace, les voitures customisées, les monster trucks…

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Hachette – Prix du livre : 29,95€

sans-titre-12

Au rayon Sciences-Humaines :

Homo Deus, Une brève histoire de l’avenir – Yuval Noah Harari

9782226393876FS

Après le succès de Sapiens l’année dernière, Yuval Noah Harari revient avec un second volume.

RésuméSapiens retraçait l’histoire de l’humanité. Homo Deus interroge son avenir. Que deviendront nos démocraties quand Google et Facebook connaîtront nos goûts et nos préférences politiques mieux que nous-mêmes ? Qu’adviendra-t-il de l’Etat providence lorsque nous, les humains, serons évincés du marché de l’emploi par des ordinateurs plus performants ? Quelle utilisation certaines religions feront-elles de la manipulation génétique ? Homo Deus nous dévoile ce que sera le monde d’aujourd’hui lorsque, à nos mythes collectifs tels que les dieux, l’argent, l’égalité et la liberté, s’allieront de nouvelles technologies démiurgiques. Et que les algorithmes, de plus en plus intelligents, pourront se passer de notre pouvoir de décision. Car, tandis que l’Homo Sapiens devient un Homo Deus, nous nous forgeons un nouveau destin. Best-seller international – plus de 200 000 exemplaires vendus en France, traduit dans près de 40 langues – Sapiens interrogeait l’histoire de l’humanité, de l’âge de la pierre à l’ère de la Silicon Valley. Le nouveau livre de Yuval Noah Harari offre un aperçu vertigineux des rêves et des cauchemars qui façonneront le XXIe siècle.

Date de sortie : 6 septembre – Editeur : Albin Michel – Prix du livre : 24€

55454

Publicités
Shôjo

Nana et la malédiction du Roi des démons…

55454

Osaki.Nana.full.72615

La première est rêveuse, rigolote et sensible, mais « coeur d´artichaut», un brin capricieuse et loin d´être indépendante. La seconde est plus mature, déterminée, un peu mystérieuse mais peut être d´une froideur qui glace le dos. Toutes deux s´appellent « Nana », ont un attrait pour l´art et ont vécu en province. Toutes deux vont connaître l´Amour et décider de partir pour Tokyo.

55454

En ce moment, je suis en plein dans une phase nostalgie. Je regarde pleins de films que j’ai découvert y a des années de ça, je lis des manga que j’adorais étant ado…. Et notamment un qui m’a marqué, comme toute une génération de lecteurs : Nana.

Marqué pour plusieurs raisons : l’histoire, belle et mélancolique, les personnages si touchants qu’on les croiraient réels, mais surtout pour le destin terrible d’un des meilleurs shôjo de tous les temps.

Alors aujourd’hui j’avais envie de vous en parler. De vous faire remonter de bons souvenirs si vous avez déjà lu Nana ou bien de vous faire découvrir cette petite merveille qui mérite clairement une place dans votre cœur (et dans votre bibliothèque).

816433111gv4

C’est en 1999 que Nana fait son apparition dans le très jeune magazine Cookie (Shueisha). Ai Yazawa est alors une mangaka qui s’est déjà fait un petit nom avec des séries comme Je ne suis pas un Ange (Tenshi nanka janai – 1992), Gokinjo, une vie de quartier (Gokinjo monogatari – 1995), Last Quarter (Kagen no tsuki – 1998) ou Paradise Kiss (2000) qu’elle publie en même temps que Nana dans un autre magazine que Cookie (Zipper).

Très vite, le succès est au rendez-vous. Et ce qui ne devait être qu’un one-shot se transforme en série longue, puis en anime, puis en film liveNana envoûte les esprits par une véritable originalité. Ai Yazawa se lâche complètement dans cette série offrant un bel hommage à l’univers Punk et faisant découvrir à ses lecteurs le milieu pas toujours rose de la musique. On y suit deux jeunes femmes très différentes au même prénom qui se rencontrent toutes les deux dans le train qui les conduira à Tokyo. Tout les opposent et pourtant, le destin va continuellement les réunir.

Manga - Nana - Extrait 21

Mais pourquoi c’est bien Nana ?

Je considère Nana, comme l’une de mes plus belles découvertes. Jouant sur les rapports humains, l’addiction affective, la culture Punk et la culture Pop, Nana offre une vision torturée mais réaliste du passage à l’âge adulte. Allant de désillusions en désillusions, nos héroïnes se rendent compte que rien n’est facile et que la vie est faite de compromis et de choix souvent difficiles. Les rêves c’est bien, mais c’est l’action et le travail qui payent.

Ai Yazawa n’hésite pas à traiter de thèmes difficiles comme l’abandon, la prostitution, la mort, la scarification, la tendance au suicide, la maladie…. Prouvant que le shôjo peut être plus qu’une simple histoire d’amour et sait aussi proposer des choses plus fouillées.

Ce qui plaît également dans cette série, c’est la palette variée de personnages, récurrents ou non. Chaque lecteur y trouvera son compte et adorera aimer ou détester un ou plusieurs d’entre eux. Mes coups de coeur persos vont à Shin, Ren, Nana O. et Takumi (malgré le fait que ce type soit un parfait connard oui oui). Hachi est mignonne mais énervante et j’ai du mal avec ces personnages en général. Par contre, je déteste Reira !! Non vraiment, impossible de l’encadrer.

NANA.(Series).full.278464

La terrible malédiction du Roi des Démons

Nana est aussi tristement connu pour sa pause de plusieurs années. En 2009, après avoir brisé le coeur de tous ses lecteurs suite aux révélations du tome 21, Ai Yazawa tombe gravement malade interrompant, de ce fait, la parution de la série (seuls deux chapitres du tome suivant ont été publiés dans Cookie, jamais en France). Les informations sur l’état de santé de la mangaka sont peu nombreuses, amenant une certaine inquiétude dans la fanbase.

En 2013, l’auteure revient un peu à Nana avec deux pages de la Pièce de Junko (le bonus présent à chaque fin de tome) publiées à l’occasion du 100e numéro de Cookie.

En 2016, elle donne de ses nouvelles via une interview dans le magazine japonais Rola dont elle réalise la couverture. Elle dit de sa série Nana que c’est “Un grand accomplissement. Mon challenge était de sortir toutes mes idées, tout ce que j’avais en tête. Je suis désolée de vous faire attendre mais c’est sûr, un jour je reviendrai et donnerai le meilleur de moi-même”. Depuis, pas d’autres infos. Atteindrons-nous les 10 ans de hiatus ? Plus ? L’avenir nous le dira.

Malgré les années et cette pause sans fin, Nana est un classique du shôjo. Moderne, percutante, une série comme on aimerait en voir plus souvent sur le marché actuellement appauvri. Je vous conseille chaudement la lecture de ce manga qui ne pourra vous laisser indifférent. C’est une de mes séries chouchoutes, un coup de coeur que je relis toujours avec un immense plaisir et un amour infini pour le travail de cette mangaka de génie qu’est Ai Yazawa.

55454Mangaka : Ai Yazawa / Nombre de tomes : 21 (6,99€ – En cours) – Anime : Oui

55454

BD

Hé ! Mademoiselle !

sans-titre-12

he-mademoiselle-yatuu

Comme toutes les filles, Yatuu a subi les assauts lourds et incessants des primates de la rue. Comme toutes les filles, elle a tout tenté. Puis elle s’est décidée. La meilleure façon de lutter, c’est encore le gag. Au nom de toutes et à l’aide des anecdotes de ses copines, elle compile ces histoires, entre créativité et vulgarité, et propose des solutions… La prochaine fois, on saura quoi répondre !

sans-titre-12

9782756052335_pgJ’aime bien Yatuu. Découverte grâce à Moi, 20 ans, diplômée, motivée, je suis désormais son blog assidûment et ses nouveaux ouvrages aussi. Alors forcément, Hé ! Mademoiselle ! m’a interpellé, dès qu’elle a commencé à en parler.

Il faut dire qu’en ce moment, avec toute la prévention faite autour du harcèlement de rue, une BD qui reprenait le thème et en parlait avec une pointe d’humour, je trouvais que ça faisait du bien. Car, en plus de dénoncer ces pratiques abjectes, Yatuu nous montre le côté ridicule de ces agresseurs, pitoyables afin de les rendre moins effrayants, moins intimidants. Nous faisant comprendre, par la même occasion que, le sexe fort, c’est nous, les femmes.

666262C’est nous qui avons le pouvoir : le choix. Nous assumer, ce n’est pas donner l’opportunité à ces sous-personnes de nous réduire à de simples morceaux de viandes. Mais Yatuu dénonce aussi un sexisme qui s’intensifie parce qu’il semble anodin. Vous savez, les petites piques, les remarques des hommes un peu machos, un peu déplacées.

Percutante, drôle et touchante, cette BD est un must-have à partager autour de soi. Pour dénoncer le harcèlement de rue mais aussi pour rassurer les femmes : nous n’avons pas à nous laisser faire. Nous sommes les maîtresses de notre corps, nous faisons nos propres choix et nous n’avons pas à nous en justifier.

sans-titre-12

Grand Format : Delcourt – 15,50€ / Poche : N’existe passans-titre-12

BD

Forever Bitch : Diglee is on da place !

Capture-d’écran-2013-08-27-à-18.47.311-600x791Titre : Forever Bitch
Auteur : Diglee
Publié en: 2013 (France)
Genre : BD, Girly
Editeur : Delcourt (Tapas)
Nombre de pages : 70
Prix : 14.95€

Du même auteur : Autobiographie d’une fille gaga, Confessions d’une glitter addict,…

Envie de le lire ?

26822093Louise, bientôt la trentaine, en couple, partage ses drames émotionnels avec son BGF (Best Gay Friend) et ses deux meilleures potesses aux caractères diamétralement opposés : Maud, Mère Teresa du plan cul depuis sa rupture avec l’ex-potentiel-homme-de-sa-vie, et Audrey, maquée avec son prince charmant… au grand dam de Maud, viscéralement mais secrètement jalouse de tant de niaiserie doucereuse.

90005577_oDiglee, je vous en ai déjà parlé, c’est une blogueuse que je suis assidûment depuis des années, que j’adore et que j’ai même fait venir pour une dédicace ultra pailletée dans ma librairie. Après deux publications de notes issues de son blog, elle revient aujourd’hui avec une nouvelle BD totalement inédite (enfin, pour ceux n’ayant pas eu la chance d’avoir un Bisou dans les mains).

Exit les histoires persos, Diglee nous offre une BD girly, pétillante, rafraîchissante sur les trentenaires d’aujourd’hui. Avec, comme sujets d’études ses amies, la jeune femme a décidé de nous donner une vision bien loin de celle que l’on connait toute : Bridget Jones.

90005578_oFini les culottes de grand-mère, les pots de glaces et le célibat comme contrainte. Aujourd’hui, on se veut sexy, sûre de soi. Les hommes, on les croquent ! Et à pleines dents !

Bourré d’humour, dépeignant des situations cocasses, ultra embarrassantes voire la méga honte avec un H majuscule, c’est un petit bonheur de 70 pages que Diglee nous offre.

Une histoire d’amour(s), d’amitié, mais surtout de filles bien dans leur peau et libérées !

BD---Autobiographie-d-une-fille-gaga confessions-d-une-glitter-addict-diglee_6

Sans-titre-7

Jeunesse

Coup de coeur jeunesse : Coeur de Pierre

coeur-de-pierre-bd-volume-1-simple-47678

Titre : Coeur de Pierre
Auteur: Séverine Gauthier & Jérémie Almanza
Publié en: 2013 (France)
Editeur : Delcourt Jeunesse
Nombre de pages : 32

Envie de l’acheter ?

6.Coup-de-coeur

Le jour où la petite fille au coeur d’artichaut rencontre le garçon au coeur de pierre, elle tombe éperdument amoureuse de lui. Dès lors, elle lui offre chaque jour une feuille de son coeur que chaque jour celui-ci rejette plus méchamment. Le coeur de la petite fille se rétrécit et bientôt elle perd sa joie de vivre. Visiblement, le garçon au coeur de pierre ne semble pas du tout prêt à se laisser aimer…

09J’ai découvert le travail de Jérémie Almanza il y a deux ans avec Eco. Cette petite « BD » (car on est plutôt en face, comme ici, d’un livre d’illustrations), pleine de mélancolie et de poésie, m’a immédiatement charmée. Notamment grâce au dessin et au jeu de couleurs absolument sublime.

Alors quand j’ai découvert Coeur de Pierre, sagement posé dans un carton lors d’une réception de nouveauté, mon coeur a fait un bond. Enfin de quoi se mettre sous la dent. Et j’avoue n’avoir absolument pas été déçue.

Comme d’habitude, le dessin est magnifique et les couleurs sont divines. Jérémie Almanza arrive à sublimer cette histoire triste et belle par un effet de dégradé qui laisse sans voix. Quand j’ai rencontré Jérémie, il y a quelques semaines, lors d’une dédicace organisée dans la librairie où je travaille, j’ai été étonnée. Très sympathique, Jérémie est aussi très mal à l’aise lorsqu’il dessine devant les gens. Et j’ai découvert un auteur peu sûre de son talent, pensant mal faire quand, en face de lui, se trouvait un petit chef-d’oeuvre.

CoeurdepierreFofo1Pour l’anecdote, la première dédicace réalisée fut pour ma collègue Anne-Sophie. Au moment d’étaler l’encre pour faire remplir le blanc des cheveux, un petit incident est arrivé. Une goutte est tombée sur la fille, faisant planer la menace d’un pâté qui gâcherait le dessin. Plus de peur que de mal et, au final, la dédicace s’est révélée splendide. J’en suis devenue jalouse ! Mais attention, je trouve la mienne absolument parfaite.

Et quelle histoire ! Quels tristes destins que ceux du petit garçon au coeur de pierre et de la petite fille au coeur d’artichaud. Une histoire d’amour impossible qui fait grandir mais d’une façon dure et cruelle. Cruelle pour le petit garçon qui ne peut rien à son état, hormis subir.

Même si j’aime beaucoup le garçon au coeur de pierre, j’ai vraiment eu un énorme béguin pour la petite fille au coeur d’artichaud. Elle est si mignonne, si pleine de vie, un amour.

D’ailleurs, je ne l’avais pas remarqué tout de suite, mais de Séverine Gauthier, je suis également très fan de Couette ! Je n’avais pas fait attention au fait que c’était la même personne qui avait réalisé le scénario des deux albums.

Destiné à la jeunesse, Coeur de Pierre est un livre qui plaira également aux adultes. Car sous la morale s’en cache une autre. Un bon point qui permettra aux enfants de pouvoir relire ce conte avec un point de vue nouveau dans quelques années. Idée cadeau pour les autres ou pour soi, Coeur de Pierre est un incontournable à posséder dans sa bibliothèque.

 Sans-titre-7

Et voilà ma dédicace. J’en suis très fière !

20130501_212353

Sans-titre-7

eco-t1 484091_436366039719211_1848441236_n

Sans-titre-7