Les Carnets de Cerise tome 2 : Pour l’amour des livres

Carnets-de-Cerise-logo-titre-T4

55454

CCT02-C1Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… Prenez Elisabeth… toutes les semaines, depuis vingt ans, cette vieille dame emprunte le même livre à la bibliothèque. Pourquoi ? Que contient-il de si important pour elle ? Quel secret cache-t-il qu’elle n’aurait toujours pas découvert ? Une nouvelle énigme pour Cerise, prête à tout pour la résoudre, quitte à détruire ce qu’elle a de plus cher.

55454

Après un si bon premier tome, on était en droit de se demander si cette suite serait à la hauteur. Il est souvent difficile de faire aussi bien voire mieux que le début. Mais Aurélie Neyret et Joris Chamblain font encore un sans-faute.

dds

La première enquête de Cerise n’a pas été de tout repos et la jeune fille, motivée par ce succès et dont la curiosité ne s’est pas calmée pour autant, est sur le point de se lancer à nouveau dans une recherche à la vérité. Mais si elle est motivée, ce n’est plus forcément le cas de son entourage qu’elle se met à dos. Pourquoi ? Et qui est cette vieille dame qui emprunte le même livre, toutes les semaines, depuis des années ?

Si le zoo nous avait profondément touchés, l’histoire de cette vieille dame et de son livre est bouleversante. Tellement réaliste que l’on pourrait aisément croire que cette histoire est vraie. Une histoire comme tant d’autre, anonyme mais digne d’être contée. Sublime.

1387_P8

Avec ce second tome, Les Carnets de Cerise s’inscrit comme un must et un classique de la BD jeunesse. La série n’a pas volée son prix à Angoulême. A lire et à faire découvrir de toute urgence !

55454

les-carnets-de-cerise,-tome-1---le-zoo-petrifie-3584553 CCT02-C1 10712997_884533451566097_4992433172715945549_n 512c8Z0-R5L 81vpOsuy4TL

55454

Grand Format : Soleil (Métamorphoses) – 15,95€ / Poche : N’existe pas

55454

Publicités

Les Carnets de Cerise tome 1 : Sherlock Holmes au féminin

Carnets-de-Cerise-logo-titre-T4

55454

les-carnets-de-cerise,-tome-1---le-zoo-petrifie-3584553Cerise est une petite fille âgée de 11 ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux. Prenez Michel… Tous les dimanches, ce vieil homme s’engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Repeint-il une vieille maison ? Décore-t-il des arbres ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ? Suivez Cerise, pas à pas, dans sa première enquête qui vous mènera au coeur de la forêt, à la découverte d’un lieu fabuleux !…

55454

33232Elles sont rares, ces histoires qui vous prennent aux tripes dès les premières pages. Celles où vous le savez, rien qu’en regardant la couverture : que vous tenez entre vos mains, une BD qui va changer votre vie, vous chambouler de la première à la dernière page.

Les Carnets de Cerise sont de celles-ci. Ce premier tome d’une série qui en compte déjà trois, est un véritable bijou. Comme toutes les sorties de la collection Métamorphose, cette BD possède un plus que l’on ne retrouve nul part ailleurs.

33232Idéal pour les petits, comme pour les grands, Cerise raconte l’histoire d’une jeune fille plutôt curieuse, bien décidée à savoir ce que fait cet étrange vieux monsieur qui passe près de chez elle, des pots de peintures à la mains, tous les dimanches sans exception. Pour cela, elle va se lancer, à l’aide de ses deux amies, dans une véritable enquête…

J’ai aimé découvrir cette histoire, belle et douce, avec un brin de nostalgie. Les Carnets de Cerise mérite bien son prix d’Angoulême !

Touchant, beau, Les Carnets de Cerise est une BD à découvrir et faire découvrir. Poétique, l’histoire ne pourra vous laisser indifférent.

55454

les-carnets-de-cerise,-tome-1---le-zoo-petrifie-3584553 CCT02-C1 10712997_884533451566097_4992433172715945549_n 512c8Z0-R5L 81vpOsuy4TL

55454

Grand Format : Métamorphoses – 15,95€ / Poche :  N’existe pas

55454

A la recherche de la vérité : Marilyn le Dernier Secret

55454

9782290026991FSTitre : Marilyn, Le Dernier Secret
Auteur : William Reymond
Publié en: 2012 (France)
Genre : Document, enquête
Editeur : J’ai lu (France)
Nombre de pages : 640
Prix : 8,00€€

Du même auteur : Toxic, Coca-cola l’enquête interdite, JFK : autopsie d’un crime d’état, JFK le dernier témoin,…

Découvrez-le !

(6) énorme coup de coeur (yo)Depuis 1962, le mystère entourant la mort de Marilyn Monroe ne cesse de fasciner. Présenté officiellement comme un suicide, son décès suscite aujourd’hui encore d’innombrables interrogations. Marilyn était-elle la maîtresse des frères Kennedy ? Ont-ils eu leur part de responsabilité dans sa disparition? Quels rôles ont joué la Mafia, la CIA et Hoover, le patron du FBI ? Et si les résultats de l’autopsie de la comédienne avaient été manipulés pour étouffer la vérité ? A l’aide de documents rares et de témoignages inédits, cette enquête répond de manière définitive à l’ensemble des questions posées par l’énigme Monroe.

55454C’est l’histoire d’un livre qui remettra en doute tout ce que vous avez toujours cru savoir sur la plus grande icône du cinéma de tous les temps : Marilyn Monroe.

Découvert lors d’une de mes sorties à la fnac (oui, les libraires aussi peuvent acheter des livres à la fnac comme quoi), Marilyn Le dernier secret est un livre qui m’a fasciné avant même d’ouvrir la première page. Intriguée par l’actrice depuis quelques temps, j’ai tendance à acheter beaucoup de livres qui lui sont consacrés. Des livres qui, après avoir lu celui-ci auront une toute autre signification pour moi.

Vous pensiez savoir comment Marilyn était morte ? Persuadés que, soit elle s’était suicidée, soit elle avait été tuée par les frères Kennedy ? Eh bien vous allez être surpris en lisant le livre de William Reymond. Comme son nom ne l’indique pas, ce journaliste d’investigation français s’est penché sur le cas Marilyn totalement par hasard. Loin d’être un fan de l’actrice, il ne la, à vrai dire, jamais aimée. Mais quand, suite à la promotion de l’un de ses livres, on lui a sorti « Et pourquoi pas Marilyn Monroe ? », l’idée lui est venue. En effet, pourquoi pas ?

C’est en reprenant tout depuis le début et en descendant, les unes à la suite des autres, les nombreuses théories et autres « vérités » sur la mort de l’actrice que William Reymond à mené son enquête.

L’auteur a ainsi découvert des pistes que personne n’avaient empruntées. Pas forcément inconnues pour certaines mais ignorées bien souvent par des gens persuadés des nombreuses révélations de pseudos proches de la star ou d’enquêteurs de sources sûres comme le mythomane et dérangé, Robert Slatzer, qui pendant toute sa vie, s’est décrit comme l’un des plus proches amis de Marilyn (mais aussi, comme son mari!) alors qu’il n’était qu’un fan parmi tant d’autres.

Parmi les nombreuses découvertes de William Reymond, la plus spectaculaire, hors les véritables conditions de la mort de Marilyn, est sans aucun doute la découverte de la bobine 17 et des prises cachées par la FOX du dernier film de Marilyn : « Something Got to Give ». On y voit, comme beaucoup le décrivent, la meilleure prestation d’une actrice heureuse, bien dans sa peau aux nombreux projets qui se voit même presque guérie de ses problèmes d’addictions. Tout le contraire de ce que l’on pensait jusqu’à maintenant et ce, à cause du studio qui avait décidé pour pouvoir virer Marilyn et obtenir dédommagements, de détruire la réputation de la jeune femme.

Il faut se rendre à l’évidence, des nombreux livres parus sur la mort de l’actrice, Le Dernier Secret est bien la source la plus fiable concernant les derniers jours de la jeune femme. Les sources citées par William Reymond et les archives jointes à son ouvrage ne laissent planer aucun doute sur la véracité des faits. Plus encore, l’auteur ne cherche pas à défendre une théorie mais tente, au mieux de trouver la vérité. Ainsi, l’on peut lire ses doutes mais aussi ses certitudes au fur et à mesure de son enquête. Aucune zone d’ombre, aucun point avancé sans donner des preuves tangibles, rien sur quoi laisser planer le doute sur sa bonne foi.

Passionnant, l’ouvrage permet de mieux se rendre compte des enjeux cinématographiques de l’époque mais aussi de la façon de fonctionner des studios aux mœurs plus que discutables. Ce n’est pas seulement les vraies circonstances de la mort de Marilyn que l’on découvre mais également les façons de fonctionner d’une Amérique sûre d’elle dans les années 50-60. Je ne saurais que trop conseiller la lecture de ce livre, que l’on soit fan de Marilyn ou non. Un ouvrage indispensable qui m’a donné envie de lire les autres enquêtes de William Reymond.

55454Quelques citations :

Marilyn avait 36 ans. Et Pat Newcomb venait de réaliser que l’essentiel résidait dans ce qui manquait. Parce qu’une absence en dit souvent bien plus que n’importe quel discours.

Sans-titre-8

«J’ai mis du temps puisque, dit-il, il me fallait mettre en place une méthodologie sans faille. J’ai choisi de m’y prendre comme si elle était décédée hier. Je voulais dépolluer tout ça et trouver à travers différentes choses des éléments nouveaux. Depuis longtemps, je me penchais sur les années américaines 1950-1960. C’était l’âge d’or des USA avec sa mafia, le FBI, les Kennedy, Hollywood. J’ai commencé à chercher plus sur cette époque. Au bout d’un certain temps, le contexte s’est dessiné de lui-même.».

55454