Ados·Ados et Young Adult·Fantastique·Lumen éditions

La Voleuse de Secrets tome 1 : Pitch prometteur pour lecture décevante…

sans-titre-12

51fc-ga-6vlFervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

sans-titre-12

Des livres, une héroïne qui peut voyager en plongeant à l’intérieur, du mystère, de la magie, il n’en fallait pas plus pour m’intriguer !
Lumen est un éditeur que j’apprécie et que  je supporte depuis leur débuts. J’aime leurs choix éditoriaux, la variété de leur titre et je suis rarement déçue par mes lectures. Mais il faut bien que, par moment, certaines lectures accrochent moins que d’autres. Et, cette fois, malgré une couverture magnifique et un pitch prometteur, la sauce n’a pas prise.

La faute à une héroïne irritante, une écriture fade et à une référence bien trop flagrante de Mortal Instruments. Dès les premières pages, j’ai eu du mal. Les descriptions ne sont pas claires et l’héroïne est bien trop peu originale pour se démarquer des autres personnages. Ne parlons pas non plus de l’intrigue amoureuse dévoilée avant même que ne le soit la principale. Arrivera-t’il ce jour où les auteurs de YA comprendront qu’une fille n’a pas besoin de rencontrer un beau brun ténébreux pour que leur livre soit intéressant ? Qu’une relation amoureuse, c’est bien, mais uniquement quand elle sert l’intrigue et ne prend pas le dessus sur cette dernière ?

La colère m’échauffait les joues. Tout à coup, j’ai senti une vibration dans mon ventre, qui s’est propagée à mon dos. Ma main a tremblé à son tour et des étincelles ont jailli de mes doigts.
“Mostrami la verità” ai-je dis.
Et, telle une plante qui émerge de terre, une sphère argentée s’est élevée au dessus de ma paume.

Refroidie par ces deux éléments, j’ai quand même tenue à continuer la lecture, motivée par une quatrième de couverture alléchante. Mais rien n’y a fait, malgré toute mes tentatives répétées. Je n’ai pas accroché à ce roman. Et quand les ressemblances à Mortal Instruments ont commencées à devenir trop flagrantes, j’ai décidé d’arrêter là.

La Voleuse de Secrets n’aura donc pas réussi à m’attirer dans son univers et j’en suis vraiment déçue. Il n’en reste pas moins qu’il plaira sans aucun doute aux amateurs du genre !

sans-titre-12

51fc-ga-6vl 51I8FS2HohL

sans-titre-12

sans-titre-12

Ados et Young Adult·Lumen éditions

Le Secret de l’Inventeur : quand Andrea Cremer s’essaie au steampunk…

sans-titre-12

le-secret-de-l-inventeur,-tome-1---rebellion-570398-250-400Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs.

Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace…sans-titre-12

J’ai découvert Andréa Cremer avec l’excellent Nightshade. Une série sur les loups-garous forte en rebondissements et émotionnellement forte. Trois tomes coup de cœur que je ne cesse de conseiller encore aujourd’hui. Alors, quand j’ai entendu que l’auteur sortait un nouveau roman, il était clair pour moi qu’il ne ferait pas long feu. D’autant que, contrairement à ses précédentes séries, l’auteur nous faisait découvrir ici un univers 100% steampunk.

Mais, je l’avoue, je n’ai pas fini ce roman. Je ne suis même pas allée très loin. Parce que, au delà de l’ambiance assez morne, le seul mystère du livre, celui sur lequel tourne toute l’intrigue, n’a plus eu de secret pour moi, dès les premières pages. Et quand vous avez encore les trois quarts du livre à suivre les deux héros en quête de réponses, eh bien, vous ne tenez pas longtemps.

Charlotte n’aurait jamais pu imaginer que la journée du lendemain s’avère pire que la soirée qui l’avait précédée. Ce fut pourtant ce qui arriva.

Et j’en suis fortement déçue. Parce que j’attendais ce roman avec impatience. Pourtant, dès le départ, j’ai eu du mal. Est-ce le cadre ? Les personnages ? Le rythme ? Peut-être un peu des trois. Je n’ai pas retrouvé dans Le Secret de l’Inventeur, cette plume qui m’avait tant charmée dans Nightshade. Ici, le style est lourd, le rythme est fade, les personnages, stéréotypés. Les indices laissés à droite à gauche concernant Grave sont trop simples. Et si, comme moi, vous avez un esprit rapide, vous devinez très rapidement ce qu’il en est.

Néanmoins, ce roman n’est pas mauvais. Il possède des défauts, c’est indéniable. Mais les amateurs de steampunk devraient trouver leur bonheur ici. En attendant, si vous désirez découvrir la plume d’Andrea Cremer, tentez plutôt Nightshade. Vous ne le regretterez pas, c’est moi qui vous le dit !

sans-titre-12

le-secret-de-l-inventeur,-tome-1---rebellion-570398-250-400 51sUtzx-ZRL

sans-titre-12

Ados et Young Adult·Fantasy·Lumen éditions

Witch Born : There and back again…

sans-titre-12

witch-born-amber-argyle-livre-sortie-lumen-editionBrusenna devrait être fêtée en vainqueur. Elle a battu la Sorcière Noire, et sauvé de la mort les sorcières de Haven emprisonnées par l’ennemi. Au bout d’un voyage éprouvant, elle a trouvé sa place dans le monde… et le cœur d’un homme, enfin. Mais, touchée par le Créateur, elle est en train de changer. Les autres sorcières la craignent, peu d’entre elles la comprennent. Ses plus proches, eux-mêmes, lui cachent quelque chose. Pire encore, la malédiction des sorcières pèse toujours sur Tarten, et de lourds nuages s’amassent à l’horizon. Brusenna l’ignore encore, mais elle va se retrouver poussée au-delà de ses limites, mise au défi de contrôler des pouvoirs qui augmentent de jour en jour. Tout s’emballe quand un groupe d’intrus tente de la kidnapper : pas de doute, il y a un traître parmi ceux qui l’entourent ! La jeune fille sera-t-elle contrainte à l’ultime sacrifice ? Reprenez la route aux côtés de Brusenna – contrainte de se débattre dans un dédale d’intrigues et de mystères –, afin de tisser avec elle le plus grand sortilège de tous !sans-titre-12

Senna le sait, la malédiction infligée à la Tartennie doit être annulée. La terre a été transformé et l’ordre des choses à été bousculé. Pour cela, la jeune sorcière va devoir convaincre les Maîtresses de l’écouter. Mais le Refuge n’est plus sûr. Un traître se cache parmi les arbres. Qui est-il ? Et que veut-il ?

C’est donc avec ce second tome que s’achèvent les aventures de Senna. Si j’avais eu beaucoup de mal sur le premier tome, agacée par une héroïne cruche, naïve et faible, je dois le reconnaître : ce second volume est largement meilleur. L’auteur corrige la plupart des défauts présents dans le premier opus mais en oublie tout de même d’autre. Comme la longueur de certaines descriptions ou le changement un peu trop brutal entre deux séquences.

Senna comprit alors que leur périple commençait enfin. Elle allait pouvoir réfléchir en détail à la marche à suivre. En compagnie de Reden, lui aussi penché sur la carte, elle étudia la Tartennie. Pour la deuxième fois, elle traversait la mer de Darkwell pour aller à la rencontre d’Espen.

Néanmoins, ce qui me réjouit le plus ici, c’est l’évolution significative de Senna. La jeune femme, toujours faible, se mésestime toujours pendant une bonne moitié du tome. Mais au fur et à mesure des événements, on note un changement profond dans ce personnage, plus complexe que l’on aurait pu le croire. Jusqu’à nous offrir une héroïne flamboyante, forte, que l’on admire même.

J’ai aimé ce tome. Cette série n’a peut-être rien de bien transcendant, elle fait néanmoins passer un excellent moment. L’histoire se révèle passionnante malgré ses quelques défauts. Quant à sa conclusion, elle se révèle parfaite en tout point. Je suis curieuse de voir ce que le tome 3, en fait un préquel, nous réserve !

sans-titre-12

51lw35eJoGL witch-born-amber-argyle-livre-sortie-lumen-edition 15829923

sans-titre-12

Fantasy·Jeunesse·Lumen éditions

Gardiens des cités perdues tome 2 : Encore un coup de coeur !

sans-titre-12

91I-ImPfXyL

Sophie et Dex ont échappés à leurs ravisseurs. Mais, désormais accompagnée d’une escorte permanente, Sophie sent que quelque chose cloche. Des maux de têtes et des évanouissements font leur apparitions tandis que son peuple la craint, la traitant même de « défectueuse ». Est-ce vrai ? L’ADN de Sophie serait-il endommagé ? Pour sauver Alden, victime d’un grave accident, la jeune fille doit être « réparée ». Pour se faire, une seule solution : se rendre dans l’antre du Cygne Noir…
sans-titre-12

C’est avec une grande impatience que j’attendais de lire ce second tome des aventures de Sophie. Mais le premier était tellement bien que l’on pouvait se demander si cette suite serait à la hauteur. Alors, résultat ?

Clairement, ce tome est beaucoup plus sombre que le premier. Sophie et Dex ont du mal à se remettre de leur enlèvement et l’attitude du Cygne Noir n’arrange pas les choses. La jeune fille est sur les nerfs et veut des réponses. Mais le groupe n’est pas vraiment décidé à parler.

J’ai eu le plaisir de retrouver dans ce tome, tous les bons éléments du premier. Rien ne fait défaut et c’est encore une fois un coup de coeur. Quel plaisir de retrouver tous les personnages qui m’ont tant fait voyager et que j’ai appris à aimer.

Cesse de chercher ce que tu n’es pas prête à comprendre.
Attends la prochaine consigne.

On découvre une Sophie pas tout à fait identique à celle du premier tome. Plus craintive, plus forte aussi. Elle sait ce qu’elle veut, se bat pour ses convictions. On apprend également à connaître un peu plus Reefe. Je trouve dommage que l’on voit aussi peu Dex, mais finalement, le changement de duo est plutôt agréable. Il apporte une nouvelle fraîcheur à l’intrigue.

L’intrigue. Parlons-en justement. On le sent, si le Conseil se veut rassurant, étant le premier à dire que rien ne peut arriver, que tout va bien et que la sécurité est là, la réalité est bien loin d’être aussi claire. La méfiance s’est installée, le danger est omniprésent et il est difficile de savoir à qui se fier. L’ennemi n’a pas de visage et pourrait être n’importe qui. Le monde des Elfes est sur le point de basculer et personne, à part Sophie, ne semble le voir.

Shannon Messenger a le don pour offrir une intrigue palpitante qui nous empêche de lâcher son roman. Dynamique, prenant, ce tome est encore une fois une réussite. Et, comme on le dit souvent, même si les bonnes choses ont une fin, on attend plus qu’une chose : de pouvoir dévorer le tome 3.

sans-titre-12

couv43762396 91I-ImPfXyL 91FSV8qQzWL 91xfofaof-L gardiens-des-cites-perdues,-tome-5---projet-polaris-859620-264-432

sans-titre-12

Fantasy·Lumen éditions

Final Fantasy X-2.5 : Hein ?

sans-titre-12

817BXFtEjgLFINAL FANTASY X-2.5 – Le Secret de l’éternité met en scène les retrouvailles de Tidus et Yuna, le couple mythique du légendaire RPG FINAL FANTASY X. Nous retrouvons le jeune homme juste après son retour à la vie. Malgré l’euphorie de sa résurrection et la joie qu’il éprouve à renouer avec ses camarades après deux années d’absence, Tidus ne pense qu’à une chose : passer, enfin, un peu de temps en tête à tête avec Yuna. Ils sont à bord du navire d’entraînement des Aurochs quand une violente tempête les surprend au large de Besaid. Nos deux héros s’échouent alors sur une île inconnue où d’anciennes puissances sont à l’œuvre… Retrouvez le couple de légende qui a fait de FINAL FANTASY X l’un des opus les plus populaires de la célèbre série vidéo-ludique… et faites encore un bout de chemin avec eux !sans-titre-12

Je garde d’excellents souvenirs de Final Fantasy X mon FF préféré. Moins du X-2 que je n’ai même pas fini. Quand j’ai appris qu’un roman faisant suite à l’histoire de Tidus et Yuna allait paraître, il était évident pour moi que j’allais me jeter dessus. Mais à la lecture…

J’ai joué aux jeux, j’ai les persos en tête, Besaid aussi. Je connais bien l’univers de FFX et pourtant, j’ai été complètement perdue en lisant ce livre. Ce roman manque cruellement de temporalité. Il faut un moment pour se rendre compte que l’on navigue entre deux temps. Passant d’une phrase à l’autre, d’une histoire à une autre. Car ce roman, en plus de comporter trois parties, propose une histoire parallèle rejoignant l’intrigue principale. Avec de nombreux personnages pour ne rien arranger.

Je me demande ce que je suis. Peut-être les Priants ont-ils rassemblé les fragments de mon esprit pour me reformer ? A moins que je ne sois encore qu’un simple songe… Si c’est le cas, je risque bien à nouveau de disparaitre un jour. Tant que tu es dans mon cœur, et que je suis dans le tien, tout ira bien.

Le manque de descriptions détaillées empêchent également de visualiser correctement les scènes qui se déroulent sous nos yeux.

Je le dis, je n’ai franchement rien compris. Tout se passe en un temps record. Tidus est à peine réapparu que l’on assiste déjà à son naufrage avec Yuna. Il n’y a pas de pause pour récapituler les événements manqués, pas de temps pour poser l’intrigue et les lieux.

La marée monte, tu auras bientôt la tête sous les vagues. Tu ne seras pas le premier à essayer de respirer sous l’eau, mais personne n’y est jamais parvenu. Penses-tu réussir là où les autres ont échoué ?

Quelle déception ! Moi qui était sûre d’adorer ce roman, je me retrouve avec une histoire incompréhensible, où je ne m’y retrouve pas, où je ne reconnais rien. Tout est très compliqué et déroutant.

J’aurai aimé pouvoir vous conseiller avec joie et enthousiasme ce roman. Mais ce n’est pas le cas.

sans-titre-12

817BXFtEjgL

Sans-titre-8

sans-titre-12