Nouveautés

Les Sorties de la Semaine à ne pas louper #2

Envie d’une bonne lecture ? Perdu(e)s dans les rayons trop fournis de votre librairie ? Cette petite rubrique est faite pour vous ! Retrouvez-ici une sélection faite par mes soins des sorties immanquables de la semaine ! Bonne lecture !

55454

Au rayon Sciences-Humaines :

L’Histoire de France et La Mythologie pour ceux qui ont tout oublié

Ce sont deux livres pour les férus d’Histoire qui sortent chez Larousse cette semaine. Que vous soyez plus Histoire de France ou Mythologie, il y en a pour tous les goûts !

Histoire de France :

Des Gaulois aux premiers rois de France, de la Révolution à l’Empire, de la Restauration aux deux guerres mondiales, revivez tous les grands moments de notre histoire et découvrez comment ces moments clés ont fondé ou profondément marqué notre pays. De Vercingétorix à de Gaulle, découvrez également les parcours incroyables des hommes et femmes qui ont écrit les pages les plus importantes de l’Histoire de France. Riche d’anecdotes inédites, d’encadrés insolites, de dessins humoristiques et de citations cultes, cet ouvrage permettra à ceux qui ont tout oublié de se remémorer avec plaisir et amusement la passionnante histoire de notre pays.

Mythologie : 

Pourquoi Thésée a-t-il tué le Minotaure ? La guerre de Troie a-t-elle eu lieu ? Dans quelles circonstances le dieu nordique Thor est-il mort ? Quels étaient les pouvoirs d’Ishtar ? Comment Izanagi et Izanami ont-ils créé le Japon ? Pour quelles raisons Bouddha est-il aussi vénéré ? De l’Europe à l’Asie, de l’Afrique à l’Océanie, découvrez à travers ce panorama complet, enrichi de dessins humoristiques et de légendes devenues cultes, les richesses des mythologies du monde, le destin extraordinaire de ses héros et quelques-uns des textes les plus emblématiques. Qu’il s’agisse des aventures des dieux nordiques, des créatures fabuleuses de la mythologie grecque et latine, de la création de la Terre et du Ciel en Inde ou des grandes oeuvres fondatrices telle que l’Odyssée ou le Ramayana, les mythes du monde entier dévoilent ici leur pouvoir enchanteur. Un livre de légende(s) et de référence(s) !

Date de sortie : 13 septembre – Editeur : Larousse – Prix du livre : 20,95€

55454

Antispéciste – Aymeric Caron

9782757866214FS

Il avait beaucoup fait parler de lui à sa sortie en grand format, Antispéciste revient au format poche. Un essai important et qui donne à réfléchir. L’une des sorties poches les plus importantes de la rentrée.

Résumé :  » Nous ne sommes que les jeunes visiteurs d’un zoo égaré au milieu de nulle part.  » Antispéciste explore la génétique, la cosmologie, l’éthologie, le droit et la philosophie pour expliquer pourquoi nous sommes tenus aujourd’hui d’accorder certains droits fondamentaux aux animaux non humains sensibles. Antispéciste pose également des questions inédites : qui sont les animalo-sceptiques ? Pourquoi l’antispécisme est-il un combat social ? Pourquoi Superman est-il un superhéros antispéciste ? Antispéciste est un appel au soulèvement des consciences. Un appel à la révolte individuelle. Un appel à un nouvel humanisme. 

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Points – Prix du livre : 8,20€

sans-titre-12

Au Rayon Beaux-art :

Born to Run – Bruce Springsteen

9782253009498FS

Elle sort enfin en poche, l’autobiographie d’une légende de la musique !

Résumé :  « Se raconter est une drôle d’affaire . . . Dans un projet comme celui-ci, l’auteur fait une promesse : laisser le lecteur entrer dans sa tête. C’est ce que j’ai essayé de faire au fil de ces pages. »BRUCE SPRINGSTEEN

En 2009, Bruce Springsteen et le E Street Band jouent à la mi-temps du Super Bowl. L’expérience est tellement grisante que Bruce décide d’écrire à ce sujet. C’est ainsi qu’a commencé cette extraordinaire autobiographie. Au cours des sept années écoulées, Bruce Springsteen s’est, en secret, consacré à l’écriture de l’histoire de sa vie, apportant à ces pages l’honnêteté, l’humour et l’originalité qu’on retrouve dans ses chansons. Il décrit son enfance, dans l’atmosphère catholique de Freehold, New Jersey, la poésie, le danger et les forces sombres qui alimentaient son imagination, jusqu’au moment qu’il appelle le Big Bang : la première fois qu’Elvis Presley passe à la télévision, au Ed Sullivan Show.

Date de sortie : 13 septembre – Editeur : Livre de poche – Prix du livre : 9,90€

sans-titre-12

Au Rayon Polar – Imaginaire :

Chroniques du chevalier Errant – George R.R. Martin

9782290152331FS

Pour combler la frustration de cette fin de saison 7 et l’absence de tome 6, les fans pourront se satisfaire de cette petite histoire se déroulant avant le Trône de Fer.

Résumé : Qu’il joute ou qu’il guerroie, le chevalier errant n’a d’autres attaches que celles de son coeur, d’autre code que celui de l’honneur. Il loue ses services aux causes les plus nobles et prend la défense des opprimés. Une ligne de conduite qu’à toujours suivie ser Arlan de l’Arbre-sous, et qu’il s’est efforcé d’inculquer à son écuyer, Dunk. Mais la rencontre de ce dernier avec un étrange garçon, qui se fait appeler l’Oeuf et qui va devenir son écuyer, changera à jamais son destin. Car celui-ci, Aegon de son vrai nom, appartient à la lignée royale… Tous deux vont partager des aventures trépidantes et lourdes de conséquences… Quatre-vingt-dix ans avant les événements du Trône de Fer, George R.R. Martin nous introduit dans ce monde extraordinaire qui lui a assuré un succès mondial.

Date de sortie : 13 septembre – Editeur : J’ai Lu – Prix du livre : 8,00€

55454

Guerre et Dinosaure – Victor Milan

9782266279635FS

C’est un roman qui m’a intrigué dès sa sortie grâce à sa couverture sobre et puissante. Je suis ravie de le voir sortir enfin en poche.

RésuméDe Paradis, ce monde n’a que le nom. C’est un royaume brutal et violent, divisé entre des dynasties rivales, déchiré par les ambitions et les croyances religieuses, pollué par le machiavélisme politique. Ici-bas, l’état de guerre est presque constant, et instaure le règne des dinosaures. Elevés, dressés dès leur plus jeune âge, ils deviennent des armes redoutables dominant les champs de bataille. Et c’est lors d’un affrontement épique dont le fracas pourfend la terre et déchire le ciel que l’énigmatique seigneur Karyl Bogomirskiy est défait par traîtrise et laissé pour mort. A son réveil, partiellement amnésique, il découvre qu’il est désormais pourchassé. Il se lance alors dans un voyage qui va faire trembler le monde, jusqu’aux trônes des dieux… 

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Pocket – Prix du livre : 10,00€
55454

De Force – Karine Giebel

9782266272988FS

Nouvelle sortie poche pour Karine Giebel avec le très populaire De Force.

RésuméMaud Reynier, fille unique d’un chirurgien réputé, est sauvagement attaquée et secourue de justesse par un joggeur. Mais son agresseur n’a qu’une obsession : finir le travail… tandis que le professeur Reynier, défiant la raison, s’obstine à ne pas vouloir prévenir la police. La villa du célèbre médecin, où Maud est enfermée avec ses proches, devient le décor d’un huis clos inquiétant, et les secrets grondent en sourdine. L’ensemble s’accorde, fortissimo, et soudain : quelques fausses notes… Le temps de l’impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu.

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Pocket – Prix du livre : 8,00€

55454

Brunetti en trois actes – Donna Leon

9782757864944FS

On ne présente plus ni Donna Leon, ni l’inspecteur Brunetti. Les deux sont de retour au format poche avec une enquête plus captivante que jamais !

RésuméQuel triomphe ! Sous une pluie de roses jaunes, la cantatrice Flavia Petrelli est acclamée par le public de La Fenice. Ces roses, la soprano les reconnaît : elle en reçoit par centaines depuis le début de sa tournée. Troublée par ces cadeaux, Flavia craint pour sa sécurité. Surtout lorsqu’une jeune chanteuse est attaquée. Entre passion dévorante et jalousie maladive, le dernier acte s’annonce mortel.

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Points – Prix du livre : 7,90€

sans-titre-12

Au Rayon Littérature :

Une colonne de feu – Ken Follett

9782221157695FS

Fan de Ken Follett, vous voilà comblés ! L’auteur sort un nouveau roman dans l’univers de ses précédentes séries phare (Les Piliers de la Terre ressortent d’ailleurs le même jour en grand format avec de nouvelles couvertures et un texte augmenté). Avec une couverture magnifique qui, je l’espère, sera gardée pour l’édition poche !!

Résumé : La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. En 1558, les pierres patinées de la cathédrale de Kingsbridge dominent une ville déchirée par la haine religieuse. En Angleterre, le pouvoir passe de manière précaire des mains des catholiques à celles des protestants et Elisabeth Tudor devient reine. Toute l’Europe se dresse contre elle. La jeune souveraine, habile et déterminée, crée les premiers services secrets du pays, afin d’être avertie à temps des complots qui se trament contre sa vie, des projets de rébellion et des plans d’invasion. A Paris, Marie, reine d’Ecosse, proclamée souveraine légitime de l’Angleterre, attend son heure. Jeune femme séduisante et obstinée appartenant à une famille française d’une ambition sans scrupules, elle réunit autour d’elle de nombreux partisans qui intriguent pour se débarrasser d’Elisabeth. Ned Willard n’a qu’un désir : épouser Margery Fitzgerald. Mais lorsque les amoureux se retrouvent de part et d’autre de la fracture religieuse qui divise l’Angleterre, Ned se place au service de la princesse Elisabeth. En ce demi-siècle tourmenté où l’extrémisme attise la violence d’Edimbourg à Genève en passant par Paris, l’amour entre Ned et Margery paraît condamné. Ned traque l’énigmatique et insaisissable Jean Langlais, espion français à la solde des catholiques, ignorant que sous ce faux nom se dissimule un ancien camarade de classe qui ne le connaît que trop bien. Elisabeth s’accroche désespérément à son trône et à ses principes, protégée par son petit cercle dévoué d’espions ingénieux et d’agents secrets courageux. Alors comme aujourd’hui, les religions rivales ne sont pas le coeur du conflit. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance et du compromis aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix. Ayant pour cadre une des périodes les plus mouvementées et les plus révolutionnaires de l’histoire, Une colonne de feu est l’un des ouvrages les plus captivants et les plus ambitieux que Follett ait écrits à ce jour. Il saura séduire les admirateurs de longue date de la série de Kingsbridge aussi bien que les nouveaux venus dans son univers.

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Robert Laffont – Prix du livre : 24,50€

55454

Le Monde est mon langage – Alain Mabanckou

9782757864135FS

Vous ne connaissez pas Alain Mabanckou ? Alors il est temps de réparer cette erreur ! Le Monde est mon langage propose une vision intéressante de la langue française à travers le monde. Incontournable !

RésuméCourts récits, interviews et rencontres : Alain Mabanckou donne un nouvel horizon à notre langue. De Pointe-Noire à Cuba, de Madagascar à Montréal, il interroge inconnus et célébrités sur leur rapport à la francophonie. Poète exilé, clochard céleste, écrivain de la brousse, tous ont ce point commun : ils trouvent dans le français un langage universel, la littérature. Alain Mabanckou est essayiste, poète et romancier. L’ensemble de son oeuvre a été couronné par l’Académie française (Grand Prix de littérature Henri-Gal 2012). En 2015, il a été professeur de création artistique au Collège de France. Il enseigne actuellement la littérature à l’université de Californie-Los Angeles (UCLA). Il est notamment l’auteur de Mémoires de porc-épic (prix Renaudot), Lumières de Pointe-Noire et Petit Piment. 

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Points – Prix du livre : 7,40€

sans-titre-12

Au Rayon BD :

La Grande Ourse – Elsa Bordier & Sanoe

9782302063921FS

Une nouvelle sortie Métamorphose, c’est toujours un plaisir ! Gage de qualité d’édition, de dessin et de scénario, vous pouvez y aller les yeux fermés ! Pour ma part, j’ai hâte de découvrir cette nouvelle addition à la collection !

RésuméLouise, une jeune femme d’une vingtaine d’années, peine à oublier ses proches disparus. Elle vit depuis en leur compagnie, au point même de se couper des vivants de peur de les perdre à leur tour… Sourire, profiter de la vie sont des choses qu’elle semble ne plus savoir faire. Soudain, l’étrange Phekda, l’une des étoiles de la Grande Ourse, fait irruption… et l’entraîne dans une immersion au plus profond d’elle même. Une immersion qui passe par une virée sur la plage de son enfance, par une nuit dans une petite maison biscornue, par une forêt labyrinthique qui oscille entre réel et fantastique jusqu’à la montée de cet incroyable escalier sorti des nuages… Mais où la mènera-t-elle ? Et quelles en seront les conséquences ?…

Date de sortie : 13 septembre – Editeur : Soleil – Prix du livre : 17,95€

55454

En scène tome 5 – Cuvie

9782368524824FS

C’est une petite série que j’aime beaucoup et qui est idéale pour tous les enfants désirant en savoir plus sur le monde de la danse. On y apprend beaucoup de chose, c’est très fouillé, et on se plait à espérer le meilleur pour l’héroïne, une jeune fille pas forcément super douée mais dotée d’une motivation et d’une passion hors norme. Si vous ne connaissez pas En scène, je vous recommande ce manga chaudement !

RésuméSuite à son entorse à la cheville, Kanade est au repos forcé. Sur les conseils de Lisa, elle en profite pour découvrir les origines de la danse classique à travers l’Histoire du ballet. Et bien sûr, elle assiste à la représentation de  » la Belle au bois dormant « , à laquelle participent Shoko et Emma. Lors de leur entrée en scène, les deux jeunes filles, sous pression, parviennent enfin à se rapprocher. De son côté, Shoko fait face à une terrible décision de la part de ses parents, décision qui risque de bouleverser son avenir…

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Kurokawa – Prix du livre : 7,65€

55454

Perfect World tome 5 -Rie Aruga

9782369742289FS

C’est une série comme on aimerait vraiment en voir plus souvent sur le marché français. Une histoire d’amour pas comme les autres où l’obstacle numéro 1 est le handicap. Un shôjo qui met en lumière les difficultés des personnes paraplégiques et fait réfléchir. A lire absolument si vous ne connaissez pas !

RésuméKawana est retournée à Matsumoto, renonçant autant à son amour qu’à sa carrière. Avec la distance qui la sépare désormais d’Ayukawa, leur rupture semble plus que jamais irrémédiable. Chacun, de son côté, commence alors une nouvelle vie. Mais le destin pourrait bien les amener à se croiser à nouveau…

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Akata – Prix du livre : 6,95€

sans-titre-12

Au rayon Jeunesse :

Trotro et Zaza

C’est le retour de Trotro et de sa petite soeur Zaza en librairie ! Avec des thématiques qui aideront les petits à devenir grands !

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Gallimard – Prix du livre : 5,50€

55454

Automne – David A. Carter

9782070666690FS

Célébrez l’Automne avec ce petit livre pop-up. C’est une série que j’apprécie beaucoup. Les livres sont petits donc faciles à manipuler pour les petits et le graphisme tout doux, tout mignon.

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Gallimard – Prix du livre : 14,90€

sans-titre-12

Au rayon Vie Pratique :

Dessiner des choses mignonnes – Angela Nguyen

9782212674514FS

Si vous êtes comme moi, que vous adorez les petits dessins mais que vous êtes une quiche en art créatif, alors ce livre est fait pour vous. Eyrolles vous propose un moyen facile et ludique pour décorer vos journaux, traveler’s, filofax, cahiers de cours ou tout papier qui vous tombe sous la main via ce petit livre. Vous n’aurez plus aucune excuse pour vous y mettre !

Date de sortie : 14 septembre – Editeur : Eyrolles – Prix du livre : 12,90€

55454

Publicités
La Bête Noire·Polar

Ragdoll, encore une pépite signée La Bête Noire !

sans-titre-12

517SE8PBNWLVotre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi…
Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.

sans-titre-12

Après une longue et pénible panne de lecture, je suis tombée sur ce petit polar sorti chez La Bête Noire, collection polar de Robert Laffont. Le succès avait été au rendez-vous dans mon rayon et j’étais curieuse de savoir pourquoi. Je l’ai donc commencé, emballée par la quatrième de couverture et je ne regrette pas !

Ragdoll, en plus de proposer une histoire originale et haletante, met en lumière un héros un peu particulier. Wolf est un flic peu conventionnel, traumatisé par une affaire difficile et qui a franchi la limite. Après avoir démoli un homme soupçonné d’être un serial killer au moment de son acquittement au tribunal, le détective est considéré comme fou et mis à pied. Il faudra une nouvelle victime et le fait de prendre l’ancien suspect en flagrant délit pour que l’Angleterre se rende compte que le policier avait raison depuis le début.

— J’ai l’agent de police Castagna au bout du fil pour vous. C’est au sujet d’Andrew Ford.
— Je le rappellerai, dit Wolf.
— C’est urgent, il menace de sauter par la fenêtre.
— Castagna ou Ford ?
— Ford.
— Pour s’échapper ou se suicider ?
— Du quatrième étage ? Je dirais, cinquante-cinquante.

5 ans après, l’homme est à nouveau en service, plus tout à fait le même mais bien décidé à avancer. C’est sans compter sur cette nouvelle affaire qui l’oblige à faire face à cet épisode marquant de son passé.

Dans un polar, j’aime quand le personnage est charismatique et quand la plume de l’auteur apporte un plus. Et pour mon plus grand bonheur, c’est le cas ici dans Ragdoll. Wolf est un anti-héros, peu fiable, difficile à cerner et bien maltraité par un auteur qui n’hésite pas à le mettre face à des situations épouvantables.

Il fallu un bon moment à Wolf pour identifier ce qui était le plus déconcertant dans la scène surréaliste qui s’offrait à ses yeux : une jambe noire attachée à un torse blanc. Incapable de comprendre ce qu’il contemplait, il s’avança. Peu à peu, il remarqua les énormes points de suture qui reliaient des morceaux de corps mal assortis, la peau étirée là où elle avait été percée ; une jambe d’homme noir, une jambe blanche ; une grande main d’homme d’un côté, une main fine et hâlée de l’autre ; une chevelure noir de jais emmêlée qui retombait de manière perturbante sur la poitrine menue et couverte de taches de rousseur d’une femme. Baxter vint se placer auprès de lui, se délectant sans complexe de son écœurement.
— Il ne t’a pas prévenu… Un cadavre certes, mais… six victimes !

Daniel Cole offre une histoire qui enchaîne les surprises et les rebondissements. C’est sombre, prenant, bien fait, au point qu’il est difficile de s’arrêter. J’ai dévoré ce livre en deux jours à peine tant j’étais prise dans cette course contre la montre.

Si vous aimez les polars qui se démarquent du lot et offre un divertissement à la hauteur de vos attentes, alors Ragdoll est le petit bijou qu’il vous faut ! J’espère que l’auteur n’en a pas fini avec Wolf parce que son potentiel est immense ! Encore une fois, un grand merci à La Bête Noire de nous sortir de vraies perles ! Après l’incroyable Tu Tueras le Père, ma révélation 2016, Ragdoll rejoint le club très fermé de mes coups de coeur !sans-titre-12

Grand format : Robert Laffont – 21€ / Poche : Pas encore disponible

sans-titre-12

La Bête Noire·Pocket·Polar

Coup de coeur Polar : Tu Tueras le père

sans-titre-12

9782221146743Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle « le Père ».
Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…sans-titre-12

Le résumé met tout de suite dans l’ambiance : disparition d’enfant, meurtre sauvage, le temps joue contre nos deux personnages principaux et l’enquête s’annonce difficile. D’autant que le suspect n’est pas celui que l’on croit et qu’il faudra la jouer discret sans soutien policier.

Efficace dans sa narration, Tu tueras le père accroche très rapidement grâce, notamment, aux personnages : une pincée de salaud, deux bons traumatisés de la vie et un grand méchant dont la présence est aussi effrayante que malaisante, il y a de quoi faire.

– Mais tu n’as pas besoin de dormir ?
– Je connaissais un type qui ne dormait jamais, répondit Dante.
– Et comment il a fini ?
– On lui a tiré une balle dans la tête, maintenant il dort un peu trop.

Quant à l’intrigue, si elle commence assez classiquement : un crime, un suspect, des preuves qui semblent toutes le condamner, on se rend compte rapidement de sa complexité. Car manque de bol pour l’un de nos deux héros : personne ne croit à sa théorie. Et si on se range plutôt rapidement de son côté, c’est loin d’être le cas pour sa coéquipière de choc.

Rarement un polar aussi gros aura été aussi bon ! J’ai adoré cette lecture ! Pas de temps mort, de nombreux rebondissements et une grosse révélation finale, il y a de quoi faire. J’attends désormais avec impatience de découvrir d’autres aventures de Dante et Colomba.

sans-titre-12

9782221146743 9782221197462
sans-titre-12Grand Format : Robert Laffont – 21,50€ / Poche : Pocket – 8,95€sans-titre-12

Ados et Young Adult·Collection R

Les 100, quand un livre se fait éclipser par son adaptation télévisée…

sans-titre-12

91Fx9QjpxrLDepuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée. Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre. Face à un monde hostile où chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité…sans-titre-12

Cela faisait un moment que j’avais dans l’idée de lire ce roman. Avec ses bons échos, ces blogueurs enthousiastes et cette couverture magnifique, la tentation a fini par m’avoir. J’ai donc craqué mais après avoir vu la série.

Un point qui va donc profondément influencer cette chronique. Car, si j’ai adoré la série, j’ai été déçue en lisant le roman.

Premièrement, il faut le savoir, le roman était en pleine écriture lorsque la série a été commandée par CW. Les différences sont donc nombreuses entre les deux supports. Et à les voir, on se dit que Kass Morgan n’a pas eu autant d’inspiration que les scénaristes de la série.

Les humains ont abandonné la Terre à ses heures les plus sombres. Cette dernière se fiche sans doute éperdument de combien mourront en tentant d’y revenir.

Car c’est bien là son défaut principal : Les 100 manque de surprise, de ce petit quelque chose qui fait d’un bouquin sympa mais sans plus, un excellent bouquin. D’une petite prise de risque que la série a, elle, osée. Si l’histoire est captivante, Kass Morgan a du mal tout de même à se lâcher dans ce premier tome. Les idées sont là, mais pas assez exploitées.  Tout y est trop sage, trop lisse, trop simple.

Pour donner une idée à ceux qui ont vu la série mais pas encore lu ce roman, toute l’intrigue autour de l’arche n’existe (en tout cas pour le moment) que dans la série. Le roman n’offre qu’une seule vision et on finit par se lasser. D’autant que les personnages manquent de caractère. Wells est pénible (mais ça, ça ne change pas, quelque soit le support), Clarke est trop gentille et pas assez badass quant à Bellamy… son rapprochement avec une certaine personne est bien trop rapide.

Je regrette aussi l’absence de Finn. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup dans la série, je m’attendais à le retrouver ici, mais en fait non. Tant pis. 🙂

Si ce premier tome était sorti seul, mon avis aurait probablement été tout autre. Mais la série, bien meilleure, l’éclipse totalement. J’attends avec impatience de lire le tome 2 pour voir si l’auteur rehausse le niveau et propose de nouvelles idées afin de regagner du terrain par rapport au support TV. Les 100 a du potentiel, il faut juste lui laisser sa chance. Espérons que l’auteur saura la saisir.

Pour en savoir plus sur la série, je vous conseille le très bon article de ma coupine Ritz (que même que son blog il est trop bien !) !

sans-titre-12

91Fx9QjpxrL Les-100 10404109_733051483442275_3367815123270273480_n 41jkB0TLueL 51bTb5DIA4L

sans-titre-12

Grand Format : Robert Laffont (Collection R) – 17,90€ / Poche : N’existe passans-titre-12

Ados et Young Adult·Collection R

Revanche de Cat Clarke : Lourdeur et déception

55454

51gy2iNsJ4L._Titre : Revanche (Undone)
Auteur : Cat Clarke
Publié en: 2013 (USA) /2013 (France)
Genre : Young Adult, Contemporain
Editeur : Robert Laffont (Collection R) (France) / Quercus (USA)
Nombre de pages : 504
Prix : 18.50€

Du même auteur : Cruelles, Confusion

Découvrez-le !

(1) On me prendrais pas un peu pour une conne (yo)Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… À la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide… À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

55454

Après avoir lu Cruelles, que j’avais bien aimé, je me suis dit qu’il fallait que je lise Revanche. Ce livre, on m’en a vendu du rêve. Mais ce que j’y ai découvert n’en avait ni le goût, ni la couleur…

Forte pour ce genre d’histoires un peu dures, Cat Clarke passe du meurtre accidentel au suicide. Les thèmes sont crus chez cette auteure et l’on sait d’avance qu’émotionnellement, on risque de ne pas en ressortir tout à fait intact.

tumblr_inline_n03k4qZo8d1s7m7tg

Revanche raconte l’histoire de Jem et Kai. Filmé en plein acte avec un autre garçon, ce dernier n’a pas supporté et s’est suicidé. Jem décide de venger son ami en retrouvant le responsable et en lui rendant la monnaie de sa pièce…

Le ton est donné, c’est noir, c’est triste et les histoires de vengeance, moi j’aime bien. Alors forcément, j’étais partie pour lire un super bouquin, bien noir avec quelques touches de crus. Que nenni.

Revanche a été une douche froide. Les défauts se comptent par dizaine. Commençons par le principal : la plume de l’auteur. Si j’avais apprécié son style avec Cruelles, je ne l’ai tout simplement pas reconnu ici. Mal écrit, Revanche surprend. Ajoutez à cela une héroïne pénible, qui ne sait plus qui elle est, et décide de se transformer en pétasse pour trouver le responsable de la mort de son ami et vous obtenez un grand moment de nullitude. L’idée pourtant semblait bonne. Mais Jem s’y est pris un poil trop à coeur. L’histoire devient rapidement indigeste. Plat, décevant, Revanche n’est clairement pas à la hauteur de nos attentes.

tumblr_mhlmovF3qL1rqaabio1_500

Seule la fin trouvera un peu grâce à nos yeux. Non pas par la surprise qu’elle pourrait procurer (on s’attend dès le début à l’identité du responsable et au déroulement des événements) mais par la poésie dont a fait preuve Cat Clarke. Saluons également le courage dont elle a fait preuve en ne prenant pas la voie la plus facile pour conclure son livre.

J’aurai aimé pouvoir compter Revanche parmi mes coups de coeur de cette année. Les réactions bloguesques ici et là m’y avait encouragées. Mais c’est dans la pile des grosses déceptions que le livre termine. Dommage.

55454

Quelques citations :

Il me manque tellement. Ça ne devient pas plus facile. Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de souffrir de l’absence de quelqu’un. Plus cette personne est partie depuis longtemps, pire c’est, parce qu’on commence à oublier son sourire, sa façon de pencher la tête lorsqu’elle réfléchissait, de vous regarder et de deviner ce à quoi vous pensiez. Bientôt, on se met même à avoir la sensation que les souvenir sont étés remplacés par des images photographiques – comme si la seule façon de se rappeler cette personne se trouvait désormais sur un cliché, et qu’elle devenait bidimensionnelle. Et comme ça déchire le cœur rien que d’y penser, on évite de le faire.

Sans-titre-8

Kai est mort il y a tout juste un an. J’ai vécu sans lui sur cette planète pendant trois cent soixante-cinq jours.
Trois cent soixante-six seraient vraiment trop.

Sans-titre-8

Mon dernier dîner… J’ai fait attention à chaque détail : la façon dont papa tapait du pied sur le lino, dont maman coupait tout ce qu’elle avait dans son assiette avant de commencer à manger. On la charriait sans arrêt avec ça, Noah et moi. Je disais « Attention ! TOC à l’horizon ! », et ensuite, il chantait « TOC ! TOC ! » sans savoir ce que ce terme signifiait exactement.

55454

autres-tomes

cruelles-4085453

55454