Card Captor Sakura : un manga culte signé CLAMP !

card_captor_sakura_450

Alors qu’elle feuillette un livre mystérieux, Sakura, jeune élève de CM1, disperse aux quatre vents des dizaines de cartes magiques, qu’elle va devoir essayer de récupérer au plus vite. Accompagnée de Kélo, un petit animal étrange, et de son amie Tomoyo, la jeune fille devra apprendre à maîtriser au mieux ses pouvoirs magiques. C’est que les esprits des cartes, enfin libres, sont peu enclins à se laisser capturer… Mais toute la détermination et l’ingéniosité de Sakura feront d’elle une vraie héroïne !

55454Je me suis rendue compte récemment que je ne vous avais jamais parlé de Card Captor Sakura. Un comble quand on sait que c’est l’un de mes manga préférés ! Alors la sortie de la magnifique réédition de Pika est l’occasion pour moi de réparer cette erreur.

Sakura a fêté ses 20 ans en 2016. Et malgré le temps qui passe, la série n’a pas pris une ride ! Je l’ai découverte quand j’étais au collège, avec la diffusion de l’anime sur M6. Le charme a opéré immédiatement. Naturellement, j’ai ensuite plongée dans le manga. Mon tout premier. Pas étonnant que CCS ai une place si particulière dans mon petit coeur ! Lire la suite de « Card Captor Sakura : un manga culte signé CLAMP ! »

Publicités

Anne, La maison aux pignons verts

anne-maison-pignons-vert-1-isan (1)

Sur le quai de la gare, Matthew attend l’orphelin qui les aidera, sa soeur Marilla et lui, sur leur ferme. Mais c’est une rouquine aux yeux pétillants qui se présente… Extrêmement attachante, Anne va rapidement séduire son entourage par son courage, sa détermination et sa débrouillardise.

55454

Je suis une amoureuse des beaux livres et des shôjo rétros. Alors forcément, je ne pouvais qu’aimer les éditions Isan Manga. Je soutiens cette petite maison d’édition depuis leurs débuts. Leur catalogue est riche et leurs éditions sont ultra soignées. Quand j’ai appris la publication d’Anne, la maison aux pignons verts, adaptation du roman éponyme de 1908, j’étais extatique !

Anne et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis plusieurs années. A l’époque de la diffusion sur M6 des téléfilms avec Megan Follows. Je suis tombée dessus un peu par hasard et j’ai été conquise immédiatement. Lire la suite de « Anne, La maison aux pignons verts »

LE shôjo qui m’a le plus ému : Nana

Quand Club Shôjo m’a contactée pour la Semaine du shôjo et que j’ai vu le thème, j’ai naturellement eu envie d’y participer. Je vous parle beaucoup de manga ici, surtout du shôjo parce que c’est ce que je préfère. Et en réfléchissant à quelle série je pourrais vous présenter, je me suis rendue compte d’une chose : à l’heure actuelle, sur le marché, où sont les séries qui vous retournent le coeur ? Où sont les histoires qui vous arrachent des larmes ? Elles sont peu présentes, noyées sous une mer de titres insipides, où les histoires d’amour sont banales et se ressemblent toutes.

Alors, j’ai du remonter dans les shôjos sortis il y a déjà quelques années. Ceux qui m’ont fait vibrer quand j’étais ado. Et naturellement, Nana s’est imposé à moi. Parce que plus incroyable que cette série, il n’y a pas. Et le fait qu’elle soit, encore aujourd’hui, inachevée, rend son histoire plus tragique encore. Je vous en avais déjà parlé dans cet article, mais j’ai eu envie de revenir sur l’un de mes plus grands coups de coeur.

delcourt_tonkam_donne_des_nouvelles_de_ai_yazawa_auteure_de_nana_4089

Mais Nana ça raconte quoi ?

Nana, c’est un shôjo datant de 2000 (Le coup de vieux !) créé par Ai Yazawa, racontant l’histoire de deux jeunes filles, portant le même prénom. Ces deux jeunes filles se rencontrent dans un train qui les mènera toutes deux à Tokyo, l’une pour y devenir rockstar, l’autre pour retrouver celui qu’elle pense être l’homme de sa vie. Ce qu’elles ignorent, c’est que rien ne va se passer comme prévu et que cette rencontre va totalement chambouler leurs destins.

Nana c’est la vie, sans fioritures. Pas de chichis, pas d’histoires mielleuses. Des espoirs, des déconvenues, des tragédies. Et c’est pour cela que c’est bien. Parce que l’on s’y retrouve. Parce que tout n’y est pas tout noir ou tout blanc. Parce que chaque personnage peut vous surprendre. Parce que vous ne pouvez que craquer pour eux, devant leur fragilité, leur force, leur courage face à ce qu’ils vivent ou ont vécus.

Quand vous commencez Nana, vous vous en rendez vite compte, l’histoire qui nous est racontée par Hachi est déjà passée. Et on le devine très vite, quelque chose ne va pas. Nana Ô a disparue. Pourquoi ? Quand ? Où est-elle à présent ? Au fur et à mesure que l’histoire avance, le coeur se serre de plus en plus. Car la véritable force de Nana est là : Envoûter son lecteur et le faire se sentir comme un membre du groupe.

http_media.comicsblog.it88d7Nana

Pourquoi c’est LE shôjo qui m’a le plus ému ?

Nana, c’est le manga qui m’a tenu en haleine toute mon adolescence. Après 20 tomes, l’émotion et la tension étaient à leur comble. Nous avions enfin plus d’éléments sur la disparition de Nana Ô. Mais rien ne laissait présager ce que Ai Yazawa nous réservait pour le 21e opus. Rien. L’émotion fut immense, l’effroi aussi. Et surtout, je me suis mise à la place de Nana Ô et de ce qu’elle pouvait ressentir. Et j’ai eu le coeur brisé. Brisé pour elle, brisé pour les autres personnages aussi. Parce qu’au fur et à mesure de ma lecture, ces personnages se sont transformés et sont devenus comme des amis proches. Comme une famille. Parce qu’Ai Yazawa a un don pour créer des personnages profondément humains.

ai-yazawa-anime-girl-blackwhite-blast-Favim.com-3479217

Je pense notamment à Shin, à Ren, à Takumi et Jun mais aussi à nos deux amies dont le manga porte le nom. Tant de personnages qui me sont chers et que j’ai appris à aimer pendant des années. Les quitter aussi brutalement fut terriblement cruel.

Car une autre tragédie a frappée. Et celle-ci, directement les lecteurs. Peu après la parution des premiers chapitres du tome 22 au Japon, Ai Yazawa est tombée gravement malade au point de devoir mettre sa carrière entre parenthèse. Aujourd’hui, 18 ans après le début de Nana, la série est toujours en pause. La mangaka recommence à faire quelques travaux, notamment des couvertures de magazines. Elle s’est confiée récemment sur l’avenir de la série qui l’a propulsée au rang de Maîtresse du genre et à promis qu’elle y reviendrait. Nous ne pouvons qu’espérer que le jour où Nana renaîtra est proche. En attendant, c’est avec grand plaisir que j’irais relire la série entière et, si cet article vous a donné envie, que vous ferez de même.

55454

Mentions honorables :

  • L’Académie Alice tome 8 :

academie-alice-doss32

C’est LE tome de ce manga où je fond en larme. Le destin du robot pingouin me serre le coeur. (Oui je sais, c’est un peu la honte, mais bon, que voulez-vous, je suis une grande sensible).

  • Lui Ou Rien :

absolute-boyfiend

J’adore Yuu Watase, c’est ma mangaka préférée. Je suis une inconditionnelle de Fushigi Yugi. Lui ou rien, c’est une histoire un peu particulière, une sorte de Chobits au masculin. J’ai rapidement craqué pour les personnages de cette série. Et la fin me fait toujours un petit quelque chose.

  • Orange :

orange_861915

Dernièrement, Orange est le manga qui m’aura le plus surpris. C’est beau, c’est poignant, parfaitement écrit. Le tome 6 m’a littéralement chamboulée. Si vous avez un titre récent à découvrir, c’est bien celui-ci !

55454

Si le thème de cet article vous a plu, je vous invite à aller visiter ces blogs qui participent également à la Semaine du Shôjo ! 🙂

55454

Les Liaisons Dangereuses : adaptation réussie pour ce roman culte !

55454

valmont-liaisons-dangereuse-integrale-soleil

La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, rivaux libertins, utilisent le sexe comme une arme d’humiliation et de dégradation, tout en profitant de leurs jeux cruels. Leurs dernières cibles sont la vertueuse Madame de Tourvel et la jeune Cécile de Volanges qui est tombée amoureuse de son professeur de musique, le chevalier Danceny. Afin de gagner leur confiance, la marquise et Valmont feront semblant d’aider les amants secrets qui ne seront en fait que des pions servants leurs jeux sadiques…

55454

C’est la seconde adaptation d’un classique de la littérature en manga à paraître dans cette collection signée Soleil. Après Orgueil et Préjugés, l’éditeur nous offre l’excellentissime Les Liaisons dangereuses. Un roman intemporel sur l’amour, la séduction et les relations humaines.

J’avais bien aimé l’adaptation du roman phare de Jane Austen, même si le dessin ne m’avait pas totalement convaincue. Mais ici, point de déception. Dès la couverture et son pourpre élégant, vous le sentez : vous tenez là, entre vos mains, un manga pas tout à fait comme les autres.

les_liaisons_dangereuses_image2

On ressent immédiatement la passion de l’auteure pour l’oeuvre de Choderlos de Laclos. Ce n’est pas un titre facile à adapter et pourtant, Chiho Saito excelle ! Le dessin est superbe, les personnages parfaitement travaillés et on retrouve l’ambiance si particulière que l’on apprécie dans le roman originel.

Que vous ayez déjà lu, ou non, l’oeuvre de Laclos, je ne peux que vous recommander la découverte de ce manga ! Espérons que Soleil ne s’arrête pas là et nous propose d’autres adaptations dans cette collection très prometteuse qui est la leur.

55454

Mangaka : Chiho Saito / Nombre de tomes : 1 (14.99€ – Fini) – Anime : Non

55454

Les Sorties de la Semaine à ne pas louper #10

Envie d’une bonne lecture ? Perdu(e)s dans les rayons trop fournis de votre librairie ? Cette petite rubrique est faite pour vous ! Retrouvez-ici une sélection faite par mes soins des sorties immanquables de la semaine ! Bonne lecture !

C’est le grand retour de cette rubrique que vous semblez apprécier ! Après un mois de Janvier assez calme sur le blog, cet article marque le début d’une publication plus récurrente. J’espère que le contenu à venir vous plaira !

55454

Disponibles le 7 Février :

Au Rayon Littérature :

Jane Austen, entre raisons et sentiments : une biographie – Catherine Rihoit

Assez rare pour être souligné, sort ce 7 février une biographie de Jane Austen. J’ai une passion pour cette auteur depuis longtemps et je suis ravie de pouvoir découvrir bientôt cette biographie !

RésuméDepuis deux siècles, Jane Austen ne cesse de conquérir de nouveaux lecteurs. Dans le monde anglophone, elle est au roman ce que Shakespeare est au théâtre. Comment cette fille de pasteur à l’existence étroite et confinée, élevée dans un village du Hampshire qu’elle souhaitait ne jamais quitter, qui de son propre aveu n’écrivait que sur ce qu’elle connaissait – trois ou quatre familles dans un village du sud de l’Angleterre – parvint-elle, en six romans, à traverser l’espace et le temps ? Comment celle qui incarnait son époque trouve-t-elle dans la nôtre un tel écho ? Une vie sans événement, ainsi la définissait son frère. Mais sous cette apparence lisse frémit le ferment des passions : l’événement pour elle est surtout intérieur. C’est celui du sentiment, dont, contre la mode du roman sentimental, elle traque la vérité. Femme de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe, elle appartient à la fois aux Lumières et au romantisme qui leur succède. A l’orée de leur féminité, ses héroïnes balancent entre le coeur et la raison : placées dans des situations difficiles, elles parviennent, par leur intelligence et leur énergie, à déjouer les pièges du destin, et trouvent une résolution positive grâce à l’amour. Dans sa propre vie, les choses furent moins faciles pour Jane Austen. Mais la littérature fut sa grande passion, et, comme elle le disait, ses romans furent ses enfants.

Editeur : L’Archipel – Prix du livre : 25€

55454

Au Rayon Manga :

Love Under Arrest tome 1 – Maki Miyoshi

C’est une nouvelle série très prometteuse et pleine de charme que nous propose Delcourt/Tonkam cette semaine. Vous pouvez en découvrir un extrait ici qui met bien l’eau à la bouche ! J’ai hâte de pouvoir le lire en entier, tant l’extrait m’a plu !

RésuméKako est invité par sa meilleure amie Mikado à une soirée de rencontres. Elles ont pour consigne de se faire passer pour des filles de 22 ans. Pendant la soirée, Kako fait la connaissance de Kouta, 23 ans, et un lien très fort se crée entre eux. Ils vont passer une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle a 16 ans et elle, qu’il est un jeune policier fraichement sorti de l’académie…

Editeur : Delcourt / Tonkam – Prix du livre : 6.99€

55454

Au Rayon Imaginaire :

Le Bazar des Mauvais rêves – Stephen King

Nouveau King à rejoindre la collection du Livre de Poche. Si vous n’avez pas sauté le pas, c’est l’occasion de découvrir, à petit prix, le dernier roman de l’auteur que l’on ne présente plus !

Résumé« J’ai écrit ces nouvelles rien que pour vous. 
Mais attention ! Les meilleures ont des dents… »  S. King
Un homme qui revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste qui provoque la mort de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture qui dévore les badauds… 20 nouvelles pour la plupart inédites, précédées chacune d’une introduction du maître sur les coulisses de leur écriture.

Editeur : Livre de Poche – Prix du livre : 9.60€

55454

Au Rayon Tourisme :

Petit guide des usages & coutumes Japon – Paul Norbury

Vous avez toujours voulu connaître en détail les us et coutumes des Japonais ? Vous prévoyez de vous rendre bientôt au pays du Soleil Levant (petits chanceux !), alors ce guide vous sera INDISPENSABLE ! Car attention aux faux pas ! Ce qui nous parait normal ne l’est pas forcément pour un Japonais et un petit rien peut entraîner des situations très embarrassantes !

RésuméKonichi wa ! (bonjour), immergez vous dans la culture japonaise ! Prenez l’habitude de saluer respectueusement, si vous êtes invités, n’oubliez pas d’apporter un petit cadeau, de préférence soigneusement enveloppé dans un joli papier, veillez à ne pas planter vos baguettes dans le riz… Histoire, religion, coutumes, traditions, vie quotidienne, ce guide explore tous les sujets qui vous permettront de comprendre et apprécier la culture japonaise. Vous saurez tout ce qu’il faut faire et ne pas faire, comment interpréter les attitudes de vos interlocuteurs, et maitriserez les règles de la communication au Japon. Un chapitre « business briefing » vous donnera également les clefs pour ne pas faire d’impair et bien démarrer votre relation professionnelle.

Editeur : Hachette (Guides Bleus) – Prix du livre : 7.90€

55454

Disponible le 8 Février :

Au Rayon Polar :

Testament – David Gibbins

David Gibbins, c’est un de mes auteurs chouchous. Je suis ses travaux depuis plusieurs années déjà. Archéologue de métier, il met toutes ses découvertes et ses connaissances dans l’écriture de ses romans, en faisant des ouvrages passionnant. Jack Howard est un peu un Indiana Jones moderne. Si vous aimez les polars ou les romans historiques, David Gibbins devrait vous plaire. J’apprécie toujours, en fin de tome, la petite rubrique où il explique ce qui est vrai, ce qui est inventé, pourquoi ce choix, etc… Passionnant !

Résumé : 585 av. Jésus-Christ.
Le monde est sur le point de s’effondrer. Désespérés, les prêtres du Temple se tournent vers les plus grands navigateurs que le monde ait jamais connus pour dissimuler leurs trésors. Sur une côte lointaine, après un voyage incroyable, un phénicien du nom d’Hanno cherche à fuir un ennemi terrifiant, l’endroit que les prophètes appelaient les Chars des dieux.

1943
Alors que la Seconde Guerre mondiale connait ses heures les plus sombres, les cryptoanalystes de Bletchley Park essaient de décoder le secret d’Enigma. Le temps est compté : un échange de matériel militaire entre les Japonais et les nazis doit être arrêté au plus vite.

De nos jours
Le plongeur archéologue Jack Howard et son ami Costas se lancent dans l’une des expéditions de plongée les plus dangereuses de leur vie à la recherche de l’or nazi. Ce qu’ils aperçoivent dans les fonds de l’océan les mettent sur la trace de la plus grande aventure de leur carrière. Jack Howard rassemblera t-il les pièces manquantes d’un des plus grands mystères de l’humanité »?

Editeur : Pocket – Prix du livre : 8.20€

55454