Shônen

Tsubasa Reservoir Chronicles, un hommage aux CLAMP… par elles-mêmes

55454

trc5

Dans le pays de Clow, vivent Sakura et Shaolan qui s’aiment secrètement. Shaolan, simple citoyen, vit au sein de la famille royale depuis que son père archéologue est mort. Il reprend le travail de son père en explorant les ruines du pays de Clow. 

Un soir les deux amis découvrent un étrange blason et subissent un attaque ennemie. Une force mystérieuse fait perdre la mémoire à Sakura et les plumes qui matérialisent son âme se dispersent … Pour la sauver Shaolan doit voyager de dimension en dimension pour retrouver les fragments de mémoire de Sakura.  Cette série reprend certains personnages de leurs séries cultes tels que Card Captor Sakura ou encore Chobits !

55454

Tout fan de CLAMP le sait, il n’existe pas de série plus originale créée par le studio que celle-ci. Tsubasa Reservoir Chronicles (ou TRC), est un manga réalisé pour fêter les 15 ans du Studio.

Le but est simple, offrir une histoire épique tout en faisant apparaître tous les personnages créés par l’équipe. Pour cela, quoi de mieux que de prendre le couple phare, le plus aimé des fans : Sakura et Shaolan ?

Plongeant le lecteur dans une quête surprenante de difficultés, CLAMP réalise une série prenante où se mêlent plusieurs genres (SF, romance, fantasy, …). Pendant 28 tomes, le lecteur suivra les aventures rocambolesques de Shaolan, amoureux transi parti chercher les plumes de Sakura, fragments de l’âme de la jeune fille, dispersées en tout temps et en tout mondes.

Parce que le projet n’était déjà pas assez fou, CLAMP réalise un autre coup de chapeau, rendant les fans complètement extatiques : publier en parallèle de TRC, son cross-over : XXX Holic (prononcez Cross Holic).

Deux séries, deux ambiances et un but en commun : aider Sakura et Shaolan.

Le pari est fou et pourtant, ça marche ! Pendant plusieurs années, c’est le succès assuré pour CLAMP qui tient ses lecteurs par le bout du nez. Chaque tome est dévoré dès sa sortie.

Il faut dire qu’en plus du scénario, le studio offre des personnages auxquels on s’attache très rapidement. Des personnages qui deviennent rapidement de vrais compagnons mais qui possèdent aussi leur part de secrets. Secrets qui, en étant révélés, amènent une sacré claque il faut l’avouer. Et bien sûr, il y a Mokona, petite boule de poil malicieuse qui charme tous les lecteurs.

Cependant, il faut bien l’avouer, la série perd de son intensité vers le dernier arc. On ressent les difficultés pour le studio à trouver une fin convenable, une fin à la hauteur du projet de folie. Une peur qui se confirme au vingt-huitième et dernier tome : TRC prend une tournure dramatique et l’on ne comprend plus rien à l’histoire.

Qui est qui ou quoi ? Que se passe-t-il ? Est-ce vraiment la réalité ? On ne sait pas. Seule une phrase nous vient en tête à la toute dernière page : « Ok, va falloir relire la série, mais d’un coup, pour espérer y comprendre quelque chose. »

Et là c’est la déception : après tant d’années, on attendait vraiment beaucoup de la conclusion de la série. Impossible néanmoins de s’attendre à cela. Pourtant, malgré la difficulté à comprendre la série (encore aujourd’hui, je serai incapable de vous dire ce qu’il se passe dans la dernière partie de la série), TRC est une série chère à mon coeur qui m’aura permis de découvrir de sacrés personnages et des histoires à couper le souffle. Une série que je recommande vivement avec XXX Holic car, même si ces deux séries marquent le déclin du studio (celui-ci est en effet désormais incapable de fournir une série de qualité, misant tout sur le dessin et n’offrant que des scénarios incompréhensibles (Gate 7) ou tournant en rond pour pas grand chose (Kobato), elles restent deux grands classiques de CLAMP qu’il faut au moins avoir lu une fois dans sa vie.

En 2014 (2015 pour la France), les CLAMP décident de reprendre leurs deux cross-over pour offrir une vraie conclusion. Pour le moment, seuls trois tomes sont sortis pour Tsubasa World Chronicles et 4 pour XXX Holic Rei. Mais ces deux suites relèvent clairement le niveau ! A surveiller !

55454

Mangaka : CLAMP / Nombre de tomes : 28 (6,95€ – Fini) / Anime : Oui

55454

Shôjo

X de Clamp, la série maudite de CLAMP

55454

46633252

Kamui Shiro était encore très jeune lorsque sa mère périt dans un grand incendie. Lorsqu’il revient à Tokyo 6 ans plus tard, Kamui ne veut rendre de comptes à personne et n’accepte aucune aide. Pourtant, dès son retour dans la capitale, il est abordé par différentes personnes vraiment étranges. Une ultime bataille approche pour décider du destin de la Terre et Kamui doit y jouer un rôle décisif. En choisissant son camp, il scellera l’avenir de l’humanité.

55454

X de CLAMP (エックス) est LA série du studio qui créée, aujourd’hui encore, la polémique chez les fans. Publiée pour la première fois au Japon en 1992 chez Kadokawa Shoten Publishing Co., elle compte 18 tomes et est toujours en cours. La série est en effet en stand-by depuis plus de dix ans, non pas par manque d’inspiration, mais par conflit interne. Car il faut préciser que la fin de la série (toute « proche ») est déjà écrite ! Seulement, la rumeur raconte que l’éditeur, non content de celle-ci, jugée trop sombre, refuserait de la publier. CLAMP désirant garder leur projet tel quel, ont décidées de mettre la série en pause afin de se consacrer à d’autres titres.

Alors que la situation était au point mort depuis un moment, les japonais (comme les français grâce à Tonkam), ont pu se délecter des premières pages du volume 19. Une lueur d’espoir qui s’est rapidement assombrie puisque personne n’a de nouvelles depuis. Les lecteurs de  Tsubasa Reservoir Chronicles ont pu également retrouver l’univers de la série grâce à l’arc dans lequel les personnages débarquent dans un Tokyo post-apocalyptique.

En France, la série compte deux éditions : une simple en 18 tomes publiée en 1997 et une double en 9, de format plus petit et sans jaquette en 2008. Elle compte également une adaptation en anime et un film, X 1999, de très bonne facture ainsi qu’un jeu vidéo sur Playstation (sorti uniquement au Japon).

X n’est pas une série shôjo comme les autres. Pour beaucoup, ce classique est indispensable et indémodable, la meilleure oeuvre du studio. Et ils n’ont pas tord ! Avec un trait magnifique et un scénario sombre et apocalyptique, le lecteur se sent happé dans l’histoire. L’univers tranche littéralement avec le style rose bonbon et chamallow des shôjo.

A l’époque, je venais de me lancer dans le manga, et j’étais charmée par les oeuvres du studio Clamp. Une amie, fan elle aussi, m’avait conseillé X en m’assurant que ça me plairait. Eh bien pas du tout, j’ai même détesté ! Et puis il y a peu, avec la réédition en volume double qui était annoncée, j’ai eu envie de me replonger dans ce manga que j’avais trouvé si détestable. Je pense que j’ai bien fait car plus je lis X et plus j’aime, je comprend désormais beaucoup plus de choses que lors de ma première lecture, toutes ces petites choses qui m’avaient parues lourdes et vides de sens, trouvent enfin une explication. Reste le fait qu’on attend toujours la fin…

Mais que l’on se rassure, même si pour le moment le manga n’est pas prêt de se conclure, il n’en a pas réellement besoin. En tout cas personnellement, je n’ai jamais ressenti le besoin d’avoir une fin concrète. Si l’on prend le coté positif de la chose, on a libre choix d’établir une fin par nous même, cela laisse plus de place à l’imagination.

Si l’on compare X aux autres oeuvres de Clamp, on se rend compte que c’est indiscutablement l’une de leurs meilleures séries. Clamp nous offre un scénario et une intrigue intéressante et riche, au niveau de ses personnages et des ses références diverses et au graphisme vraiment soigné et superbe.  On pourra tout de même noter les nombreuses répétitions tout au long du manga, qui font que finalement, celui ci n’avance pas tant que ça.

X de Clamp vaut le coup d’oeil et je ne peux que vous conseiller de vous procurer les volumes qui composent la série. Celle-ci mérite largement une place dans votre bibliothèque !
55454
Mangaka : CLAMP / Nombre de tomes : 18 (Plus édité – En cours) / Anime : Oui
55454